• Accueil
  • > Recherche : isabelle van rie

Résultat pour la recherche 'isabelle van rie'

Mens…

Nous avons le plaisir de recevoir Isabelle Prim qui nous présentera son film Docu-fiction « Mens » en avant première.

- Samedi 29 juin à Clelles à 20h45 Salle Jean Giono

- Dimanche 30 juin à Mens à 18h30 à l’anphithéatre du collège 

Ce film sera également projeté :

- Mardi, 16 juillet à Vif à 20h30 salle des fêtes

- Vendredi, 19 juillet à Tréminis à la mairie

Réalisé par Isabelle Prim Film français – docu-fiction (1h35)

À la mort de sa grand-mère, un adolescent hérite d’un mystérieux dossier d’instruction daté de 1895. Fasciné par l’histoire du crime en question, l’adolescent, du haut de ses quatorze ans, devient le juge d’instruction d’un drame atemporel.

À bientôt dans nos salles.

Cordialement, Le bureau de l’Écran Vagabond http://www.ecranvagabond.com/

Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe

Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe dans Trièves culture & cinéma 89cc

Projection du film « Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe » jeudi 8 mars 20h à l’auditorium du collège de Mens (entrée gratuite). 

Dans le cadre de Paysage>paysages, un événement culturel porté par le Département de l’Isère, sur une proposition artistique de LABORATOIRE, le musée du Trièves et la communauté de communes du Trièves vous invitent, en lien avec l’exposition « Trièves terre d’échanges », à la projection du film « Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe », un film de Natacha Boutkevitch (association Du Bruit dans l’Image), coécrit avec Noëllie Ortega et Yann Souriau jeudi 8 mars à 20h à l’auditorium du collège de Mens.

« Le film invite à suivre le biais, la draille, le mouvement qui vient nous dire la relation fine et étroite entre les animaux, les éleveurs et le territoire. Il nous immerge dans une expérience organique et sensorielle, parfois onirique, où l’animal donne le tempo. Et quand l’être humain apparaît, c’est pris par sa passion du vivant, dans le rythme des brebis et agneaux, chiens de conduite et de protection, chevaux. 

Des Alpes au sud de la France, nous suivons le quotidien des animaux, de la naissance à la mort, dans les temps de transhumance, d’estive et d’hivernage. Pierre, Henri, Isabelle, Bernard, Matthias et Aline, ces bergers /éleveurs sont traversés par une expérience commune, celle de la domestication. Ils ajustent leurs pas à celui des animaux rassemblés en troupeau et nous font éprouver cette intelligence modelée par la relation au vivant où la séparation entre l’animal et le non animal n’a plus cours.  »

 Réalisation : Natacha Boutkevitch // Prise de son : Noëllie Ortega // Design sonore et musique : Gilbert Gandil // Mixage : Ianis Robin-Mylord // Etalonnage : Ivan Mercier

Le film est soutenu par le Conseil régional Auvergne Rhône Alpes – CDDRA Alpes-Sud-Isère, le Conseil départemental de l’Isère, Brouillon d’un rêve de la Scam et du dispositif  La Culture avec la Copie Privée, l’aide à la création de musique originale pour les documentaires (bourse Brouillon d’un rêve de la Scam) SACEM, le Crédit mutuel, la Communauté de communes du Champsaur – la Maison du berger et des cultures alpines à Champoléon, la Réserve Parlementaire de la Députée Marie-Noëlle Battistel, l’association Histoire et Patrimoine de Gresse-en-Vercors, the Dodiblog.

Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe

Nous sommes particulièrement ravis de vous annoncer la projection de « Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe » à Clelles au mois de décembre. Cette soirée sera l’occasion pour les personnes ayant participé au financement sur Helloasso de recevoir leurs contributions. 

Pour ceux qui habitent loin, n’hésitez pas à me le faire savoir pour organiser l’hébergement.

 Bien amicalement,
 L’équipe du film 
Quand le soleil quitte l’eau de l’herbe
le 2 décembre à 18H30 
au cinéma Jean Giono à Clelles
 suivi d’une rencontre & d’un pot au Bistrot de Clelles

Réalisation : Natacha Boutkevitch ✷ Prise de son : Noëllie Ortega ✷ Design sonore et musique : Gilbert Gandil

Le film invite à suivre le biais, la draille, le mouvement qui vient nous dire la relation fine et étroite entre les animaux, les éleveurs et le territoire. Il nous immerge dans une expérience organique et sensorielle, parfois onirique, où l’animal donne le tempo. Et quand l’être humain apparaît, c’est pris par sa passion du vivant, dans le rythme des brebis et agneaux, chiens de conduite et de protection, chevaux. Des Alpes au sud de la France, nous suivons le quotidien des animaux, de la naissance à la mort, dans les temps de transhumance, d’estive et d’hivernage. Pierre, Henri, Isabelle, Bernard, Matthias et Aline, ces bergers /éleveurs sont traversés par une expérience commune, celle de la domestication. Ils ajustent leurs pas à celui des animaux rassemblés en troupeau et nous font éprouver cette intelligence modelée par la relation au vivant où la séparation entre l’animal et le non animal n’a plus cours. 

Le film est soutenu par le Conseil régional Auvergne Rhône Alpes – CDDRA Alpes-Sud-Isère, le Conseil départemental de l’Isère, Brouillon d’un rêve audiovisuel de la SCAM, l’aide à la création de musique originale de la SACEM, le Crédit Mutuel, la Communauté de communes du Champsaur, la Réserve Parlementaire de la Députée Marie-Noëlle Battistel, L’association Histoire et Patrimoine de Gresse-en-Vercors
 06 31 05 56 37

Nouille’s letter

Hej

Nous voici à la veille du coup d’envoi de la coupe d’Europe de floot, outre l’aspect sportif qui est sensé nous rassembler, nous faire vibrer et encourager une poignée de travailleurs qui défendent leur pays (…hum) du bout du pied, c’est aussi une belle gabegie financière injustifiée, difficilement oubliable. C’était l’instant constestaire, supporté et diffusé par google mail…

Vendredi soir, on essaiera de ne voir que l’aspect sportif de la retransmission, en essayant de zapper le reste pendant 90 minutes.

La rencontre est à 21h, vendredi 10, la Roumanie jouera la France en match d’ouverture, sous la pluie sans doute. ‘Cel mai bun om càstiga’ comme on dit en Roumanie

Dans tes tablettes :

Un premier concert est programmé en juin, le vendredi 24 juin précisément. LOS DON DIEGOS, trio lyonnais de passage par chez nous. 2 guitares manouches, une contrebasse. Zorro n’a qu’à bien se tenir.

http://losdondiegos.com/

Un autre concert pour l’été est prévu le vendredi 8 juillet : JEUDI SOIR. Un ‘trio’ c’est quand ils sont 3, mais quand ils sont neuf, on dit quoi ? Un ‘nonio’ !!? ou un triple trio…

Du reggae ska qui va réveiller les endormis d’avant les vacances, et nous amener le soleil.

4€ l’entrée, on ne saurait s’en passer.

Pour l’objet du mail, rien à voir, j’avais parié avec Isabelle que je placerais nouille’s letter, mais ça nous va bien finalement.

Bienvenue aux nouveaux, et spéciale dédicace aux ptites nouvelles des Loubats, l’âge moyen de St Michel vient encore d’en prendre un coup, on passe bientôt sous les 30 ans…

Bises @ l’oeil

Horaires du Pilier Sud :

  •     Vendredi de 18h30 à 22h30
  •     Samedi de 10h30 à 13h00     (bibliothèque de 10h30 à 12h00)
  •     Un samedi parfois

Si t’as vraiment rien de mieux à faire devant ton ordi, reste derrière : www.facebook.com/lepiliersud

« Danses Éclectiques »

Stage de danse du 13 au 18 juillet 2015
(
Lalley, Trièves, FR)

Avec:
Alexandre Castres
(Pina Bausch)
Céline Perroud
(W. Vandeykebus / Ultima Vez / DV8 Physical Theater)
Sylvie Guillermin
(Danse verticale)

 

Public concerné:
Ad
olescents et adultes (Amateurs, confirmés et professionnels)

 

Ce stage d’été, au cœur des Alpes du sud Isère, vous acceuille pour partager la danse avec des passionnés et professionnels de la danse de haut niveau!

 

Chaque matinée, un training spécifique suivi d’un cours technique vous est proposé.
Les
après-midis sont consacrées à des ateliers pour: explorer et expérimenter les passerelles possibles entre la corporalité de la danse et celle du théâtre «Physical Theater», mais aussi se confronter à la création et à la mise en scène.

 

Ces ateliers d’improvisations et compositions chorégraphiques nous permettent d’explorer l’état de «corps/danse/théâtre» en utilisant des outils de divers points de vue artistiques, dans le plaisir. Animé par deux complices qui seront présents chaque jour:

 

Alexandre Castres (Paris, France), ex-danseur interpréte de Pina Bausch (Wuppertal, Allemagne) et Céline Perroud (Grenoble, France), ex-danseuse interprète de Wim Vandekeybus (Bruxelles, Belgique) et de DV8 Physical Theater (Londres, Grande Bretagne).

 

Une ouverture vers la corporalité de la danse verticale, «le corps en état d’envol» (danser sur des perches verticales qui s’apparentent au mât chinois pour le cirque) sera abordée lors d’une journée de découverte avec Sylvie Guillermin(Grenoble).

 

Mercredi 15 juilletà 20h30
Projections (Court-métrages de performances dansées)
+ Débats
+ Petite restauration
(apéro, frites)

Projections :
«Moissons» (8 mins)
de Gilles Mortiaux et Frédéric Vaillant, avec Céline Perroud et Thierry Ailloud-Perraud
Performance de plein champs, un parallèle entre geste dansé et geste agricole.

Film du chorégraphe Belge Wim Vandekeybus (en cours de selection)

«La mécanique du mouvement» (11 mins)
Court métrage d’Alexandres Castres (prod. EZ films)
L’ennui et l’immobilité mènent le gardien d’un musée à s’intéresser à la danse.

«ICHTYOSTEGA» (19 mins)
de Etienne Eymard Duvernay & Isabelle Uski (Chorescence)

Traversée archaïque du corps humain


Samedi 18 Juilletà 20h30 # prix libre
Restitution publique du stage
+ Scène ouverte + Bal moderne
+ Petite restauration
(apéro, frites)

Restitution publique du stage suivi d’une scène ouverte (stagiaires et amateurs de danse) et d’un bal moderne en clôture de soirée pour partager une danse à la salle des fêtes de Lalley.

Bechamelle remet le couvert

On se souvient avec émotion de l’invitation de Jean Marc Rouillan en Décembre par l’assoc Béchamelle :

« !G.A.R.i! » – Jean Marc Rouillan -George Besse

Mémoire sélective…

 

Or je viens de recevoir le message suivant d’un lecteur assidu du Dodiblog :

« Je me permets d’attirer votre attention sur notre association préférée qui sévit à nouveau avec un cycle de conférences qui semble être tout à fait passionnant : résistance créative, imagination insurrectionnelle, permaculture sociale, nouvelles formes de désobéissance (dont la transformation de vélos), armée de clowns, actions confrontationnelles de masse, sorcières activistes et autre batailles de boules de neige contre des banquiers dans le cadre du réchauffement climatique…
Il ne faut pas peut être pas perdre l’occasion de montrer que le Trièves n’est pas en retard sur Grenoble en terme d’imagination (délire?)  bobo-écolo-alternativo-libertaire.
D’autant qu’il nous est annoncé « des terrains de lutte que nous pourrions ouvrir localement »… bientôt une ZAD devant le composteur de la place de la Halle?  ou une déambulation protestative de soutien aux opposants aux interdictions d’occupation illégale du domaine public? »

 

Voiçi donc le programme des réjouissances de Bechamelle pour le mois de Mars :

« Dans le cadre du cycle Béchamelle, conférence théâtrale « Nous n’avons jamais été là avant » le jeudi 5 mars à 20h au cinéma de Clelles par John Jordan, du Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle

Il s’agit d’un spectacle autobiographique explorant la question de la résistance créative face aux catastrophes en cours, notamment le changement climatique. Prix libre.

Suite à cette conférence, 2 jours d’atelier Art, Activisme et Permaculture les 7 et 8 mars avec John Jordan à Mens.

La permaculture sociale part d’une observation des écosystèmes pour construire des systèmes sociaux qui sont énergétiquement efficaces, résilients, d’une grande diversité et très productifs. Pendant cet atelier, nous explorerons comment cette approche peut enrichir nos stratégies de résistance créative et l’élaboration de nouvelles formes de désobéissance, dans le cadre des problématiques politiques qui nous concernent au niveau local. Prix libre.

Parmi les actions menées par le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle (www.labofii.net) : transformation de vélos en machines de désobéissance pendant le sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague, bataille de boule de neige contre les banquiers dans le centre financier de Londres… »

 

Et l’invitation qui va avec :

« Bonjour !

J’ai organisé la venue de John Jordan dans le Trièves pour une conférence et un atelier de 2 jours, dans l’idée que ça pourrait nous aider à construire une culture politique commune, et du coup à agir ensemble en étant plus efficaces, sur les terrains de lutte que nous partageons déjà ou ceux que nous pourrions ouvrir localement. J’espère que ce seront des moments enrichissants, et que nous serons nombreux/ses à en profiter ! Alors c’est super si vous faites tourner l’info parmi vos copains/ines.

Voici 2 mots sur pourquoi j’ai invité John Jordan : en lisant Les sentiers de l’utopie, j’avais été heureusement surprise par l’approche que les auteurs John et Isabelle avaient des différents lieux collectifs, par leur regard à la fois enthousiaste et critique. Vous pouvez voir en ligne le docu fictionnel qu’ils ont fait à partir de leur périple : http://www.dailymotion.com/video/xj0jfx_les-sentiers-de-l-utopie-1-2_lifestyle

Plus tard, j’ai rencontré John à la ZAD, qui participait à la construction du « black bloc sanitaire » à la Chataîgne, et nous avons poursuivi nos discussions depuis. J’ai trouvé super intéressant à la fois son parcours militant (au coeur de mouvements comme Reclaim the Streets, de la lutte contre l’extension de l’aéroport d’Heathrow, à la fondation de l’arméé des clowns en Angleterre…) et ses questionnements actuels sur les actions confrontationnelles de masse. J’ai aussi été intriguée, parce que ça n’est pas du tout ma vision de choses, par les liens que John construit entre militantisme et spiritualité, dans la lignée de la sorcière activiste Starhawk. Et je me suis sentie proche de la préoccupation concernant le réchauffement climatique, beaucoup plus présente en Angleterre qu’en France dans les mouvements anticapitalistes. Le spectacle et l’atelier parlent un peu de tout ça et je crois que ça peut nous donner à mouliner.

Allez, vous venez ? »

 

Chacun(e) jugera…

Perdues de vue

Ayant une femme Belge très nationaliste, nous organisons chaque 21 juillet la fête nationale Belge à Mens. D’ou l’article suivant: http://dodiblog.unblog.fr/2007/08/03/fete-nationale-belge-a-mens/

Un jour, Marie Madeleine Dethys, également Belge de son état, tombe sur l’article ci dessus et découvre coup sur coup:

  img1564small.jpg      img1574small.jpg

Ma belle mère déguisée  en reine des Belges  Ma belle soeur en princesse Isabelle

Je reçois alors ce commentaire:

Tombée par hasard sur ce blog. Très étonnée et émue de revoir mon institutrice et prof. de langue. Je pense même avoir reconnu mon amie d’enfance, Isabelle.
Avec mon meilleur souvenir.

Un peu plus tard, la belle soeur répond, toujours en commentaire:

Chère marie-madeleine,
Incroyable internet qd même….
Si tu reviens sur le blog de mon beau frère, voici mon mail:
isabellevanrie@hotmail.com
Ecris-moi, je te donnerai de mes nouvelles

Le temps d’échanger les téléphones, rendez vous est pris sur la merveilleuse grand place de Bruxelles:

grandplace.jpg

cha3.jpg     cha1.jpg     cha2.jpg

Et plus précisement au fameux café « La chaloupe d’or« 

isasmall.jpgMarie Madeleine à gauche, Isabelle à droite. Evidemment on a pas rajeunie depuis le bon vieux temps…

La foire bio de Mens 2007

                     Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/

11 ème FOIRE BIO DE MENS ‘Le Bio dans L’plat’ 

                                  affichefoirebio2007.jpg

samedi 15 et dimanche 16 septembre 2007

Résolument axée sur l’écologie pratique, la 11ème Foire bio de Mens offre un large panel de ce qui se fait de mieux aujourd’hui dans les domaines de la vie quotidienne : produits alimentaires, vêtements, cosmétiques, jardinage, éco-construction…

La foire bio de Mens 2007 dans Ecologie petitepuce

une centaine d’ exposants venant des 4 coins de France et d’ailleurs, invitent à la découverte au fil des ruelles et places du centre historique de Mens. Ambiance inimitable dans un cadre d’exception, le Trièves.

petitepuce dans Trieves evenements

Cette année, le thème de la Foire est Le Bio dans L’plat.
 
 
Des conférences…
Samedi 15 septembre

petitepuce

15h30/17h – Manger bio et changer de menus ?
Par Claude Aubert, ingénieur agronome et le Dr Nicolas Le Berre, auteurs de nombreux ouvrages sur l’alimentation saine

petitepuce

17h/18h30 – Fruits et légumes pour créer vos cosmétiques
Par Sylvie Hampikian, pharmacologue et toxicologue et auteur du livre « 
Créer vos cosmétique Bio « 

petitepuce

17h/18h30 – Le poisson : guide d’achat écologique
Par Claude Aubert, ingénieur agronome et auteur du livre
 » Il est bon mon poisson ! Guide d’achat écologique et recettes  » à paraître en septembre 2007
Dimanche 16 septembre

petitepuce

11h/12h30 – OGM, j’en veux pas ! Guide d’action pour le consommateur
Par Arnaud Apoteker, scientifique et responsable OGM de Greenpeace France

petitepuce

15h30/17h – Soyons moins lait
Avec Nicolas Le Berre, docteur en médecine et auteur du livre « 
Soyons moins lait « 

petitepuce

16h30/18h – Santé et environnement: l’impact de notre assiette
Par Lilian Le Goff, médecin nutritionniste et auteur du livre  »
Manger bio c’est pas du luxe « 

… pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine

Des tables rondes…
Samedi 15 septembre

petitepuce

15h30/17h – Pourquoi devenir agriculteur bio aujourd’hui ?
Avec des agriculteurs du Trièves. Animée par Antoine Bosse-Platière, rédacteur de la revue  »
Les 4 saisons du jardin bio « 
Dimanche 16 septembre

petitepuce

14h/15h30 - Le vrai prix de la bio
Avec Lilian Le Goff, médecin nutritionniste et auteur, Jacques Minelli de l’enseigne de magasin bio Satoriz,
Vincent Leras, agriculteur bio dans le Trièves. Animée par Marie Arnould rédactrice en chef des  » 4 saisons du jardin bio « 

… pour mieux consommer Bio !

Des ateliers cuisines…
Samedi 15 septembre

petitepuce

14h30/16h – Cuisiner les légumineuses
Avec Jean Montagard et Lionel Goumy, chefs cuisiniers bio

petitepuce

16h15/17h45 – Cuisiner les légumes oubliés
Avec Brigitte Gros, cuisinière
Dimanche 16 septembre

petitepuce

10h30/12h – Accommoder les fruits
Avec Farida Rémila, cuisinière bio

petitepuce

15h30/17h – Soyons moins lait
Avec Nicolas Le Berre, docteur en médecine et auteur du livre  » Soyons moins lait « 

petitepuce

12h45/13h45 – La cuisine des enfants
Avec Lionel Goumy et Isabelle Frioud, cuisiniers bio

petitepuce

14h/15h30 – Cuisiner les algues
Avec Marika Parisse, cuisinière

petitepuce

16h/17h30 – Pâtes et pâtes à tartes
Avec Sylvain Truffet, cuisinier et glacier bio

… pour goûter, déguster et apprendre des secrets de recettes !

mais aussi…

 

petitepuce

Une exposition mycologique à l’espace culturel

petitepuce

Un espace enfants

petitepuce

Un service restauration

petitepuce

Un espace « Compost » explication et démonstrations
Et encore bien d’autres animations sur le feu !
   


Horaires : samedi de 14h à 19h et dimanche de 10h à 18h

Entrée : 3€/personne – gratuit pour les – de 18 ans

  

La Foire Bio est organisée par
Terre vivante (Tél. 04 76 34 80 80)
et par l’Office de Tourisme du canton de Mens (Tél. 04 76 34 84 25
)

Situation :

 * Mens, 50km au sud de Grenoble, 65km au nord de Gap.

Accès par la RN75 jusqu’à CLELLES ou bien par la RN85 jusqu’à LA MURE, puis la RD526.

En train par la gare de Clelles – Mens

Le site de l’office du tourisme de Mens: http://www.alpes-trieves.com/mens/

 * Centre Ecologique TERRE VIVANTE, à 10 mn de la foire. Ouvert dès 10h et jusqu’à 18h tout le week-end.

Le site de Terre vivante: http://www.terrevivante.org/

Retour page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces