• Accueil
  • > Recherche : madame battistel

Résultat pour la recherche 'madame battistel'

Page 3 sur 3

Fête démocrate

Comme annoncé, votre candidat Cap21 a tenu hier soir une petite fête pour célébrer les élections.

Fête démocrate dans 2011 cantonales radFC868

Ah, si les gens votaient pour vous aussi facilement qu’ils viennent boire un coup…

radFDE2A dans Trièves: politique locale

La première et le dernier !

radCB819

Myriam, caches cette poitrine que je ne saurais voir !

rad1200D

La photo où il ne manque que les verts partis ruminer sur la place.

————————–

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110314.OBS9615/infographie-les-resultats-des-cantonales.html

Parlons des autres cantons du coin : grosse prime au sortant puisque Frédéric Puissant est élue au premier tour sur Monestier de Clermont avec 52.76 % des voix. Là, on commence à voir un cumul des mandats intéressant puisque la belle Frédérique est à la fois maire de Chateau Bernard, présidente de la CDC et conseillère générale du canton. Pierre Gimel en ballotage favorable à Clelles avec 47.44% des voix contre 31.63% des voix à Robert Cuchet.

Sur le canton de Corps, Fabien Mulyk, un quasi inconnu,  passe presque au premier tour avec 49.61% des voix face à Marie Noelle Battistel, notre députée, maire, présidente de communauté de communes, conseillère régionale sortante et candidate au conseil général. Les électeurs se sont sans doute révoltés contre ce cumul de mandat délirant et ils ont bien fait. Je suis content si j’ai pu apporter ma petite pierre à l’édifice (Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère). Je n’ai rien contre Madame Battistel en tant que personne mais trop, c’est trop ! Une leçon à méditer pour les cumulards de tous poils et de tous partis !

Les verts font presque partout piètre figure : 12.04% à Clelles, 12.85% à la Mure et un maigre 5.71% sur Corps. Seul mon copain Benoit fait mieux avec 16.08%. Je le soupconne d’être moins fondamentaliste que ses collègues des autres cantons et cela paye. Il fait presque jeu égal avec Sylvain Laval, le candidat un rien « pied tendre » du PS.

Lettre ouverte : réponse de Marie Noelle Battistel

Suite à ma Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère, J’ai reçu sa réponse ci dessous. Avec encore en dessous, quelques remarques sur cette réponse.

Lettre ouverte : réponse de Marie Noelle Battistel dans Politique nationale radC6092

COMMENTAIRES

La charge de travail du maire d’une commune de 300 habitants : elle est moindre certes que celle d’une ville de 100 000 habitants mais elle est néanmoins considérable. Les maires de petites communes ne disposent quasi pas de services techniques et sont donc « en première ligne » à chaque problème d’égout bouché ou de conflit de mitoyenneté.

On passe à la remarque reprise en coeur et avec une belle unanimité par les élus tant de droite que de gauche : le lien avec les réalités du terrain. Comme dit un de mes amis, on peut aussi travailler bénévolement aux restos du coeur à coté de son mandat de député, cela donne une excellente idée de la condition des gens…

Le parti socialiste a prévu une mise en oeuvre progressive de sa règle de non cumul. On peut donc s’attendre à une décroissance du nombre de mandat. Etait-ce donc le moment de donner à Madame Battistel l’investiture pour les cantonales à Corps ? Les principes, c’est parfait, la mise en application, c’est encore beaucoup mieux !

Vient ensuite un long paragraphe qui rappelle  notre  conversation républicaine déjà évoquée (http://dodiblog.unblog.fr/2011/01/19/conversation-republicaine/)

Ai je interpellé les élus UMP ? Je commence par le faire avec MA député et il se trouve qu’elle est socialiste ! De même que ma conseillère régionale et Madame le maire de Mens !

Pour faire dans la neutralité, je pourrais contacter Alain Juppé, ministre de la défense et maire de Bordeaux. Il doit avoir de quoi s’occuper. Ou rappeler que le champion tous temps et toutes catégories a sans doute été Jacques Chirac. De 1986 à 1988, il a été à la fois premier ministre, maire de Paris et président du RPR. Encore plus fort que Madame Battistel !

Il est vrai que je préfère la position des socialistes sur le cumul des mandats que celle de l’UMP qui ne dit rien à ce sujet. Mais encore une fois, il faudrait passer de la théorie à la pratique…

Conversation républicaine

Conversation républicaine dans Politique Europeenne radF0DDF
Dimanche 9 janvier, en bon républicain, je suis allé assisté aux voeux de notre maire à tous, Annette Pellegrin. Il y avait là Marie Noelle Battistel, notre députée qui est venu droit vers moi pour me parler de la lettre ouverte que je lui avais adressé (Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère). Nous avons eu ce qu’il est convenu d’appeler une discussion “franche et cordiale”.

J’ai pris quelques notes à la volée, lui ait annoncé mon désir d’en faire un petit article sur ce blog et promis de lui en envoyer copie avant publication afin de corriger les erreurs où omissions. Elle m’a renvoyé le texte avec quelques corrections que j’ai scrupuleusement retranscrite.

Elle a tenté de m’expliquer l’enchainement de circonstances qui l’ont amené à occuper 4 mandats, situation qu’elle dit regretter autant que moi.

Elle précise d’abord que je suis mal informé et qu’elle ne dirige plus son entreprise de transport depuis le 6 juillet 2010. Je lui présente mes plus plates excuses pour l’erreur en lui soulignant toutefois qu’elle figure toujours comme dirigeante sur certains site d’informations sur les entreprises (http://www.societe.com/societe/mnj-voyages-412633463.html)

Elle continue par sa carrière politique. Elle a d’abord été élu maire de La Salle en Beaumont en 1998 puis présidente de la CDC de Corps en 2008. Son projet suivant été d’être élue conseillère générale du canton de Corps. Elle s’était d’ailleurs présentée en 2004 où elle a été battue de 33 voix (http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/can2004/038/canton06.html).

En 2007, Didier Migaud lui a proposé de devenir sa suppléante. Ce qu’elle accepte après mure réflexion. 

En Mars de cette année, élections régionales. Au vu du projet de loi sur la réforme territoriale et de la création du conseiller territorial, elle a décidé d’y aller pour défendre son territoire. Là voilà avec un troisième mandat.

Quelques semaines plus tard Didier Migaud, nommé à la cour des comptes, démissionne. L’engagement qu’elle avait pris auprès de lui en 2007 comportait le risque de devoir le suppléer. Elle a donc choisi d’assumer ses responsabilités envers les électeurs. Et elle se donc retrouve avec un quatrième mandat.

Mais elle me précise qu’elle va démissionner très prochainement de son poste de conseillère régionale car ce mandat est très peu compatible avec le mandat de parlementaire notamment de par les déplacements sur Lyon et surtout le nombre de représentations auprès des différentes instances. Je lui demande alors si elle confirme les rumeurs l’annonçant candidate aux cantonales sur Corps. Elle me dit qu’elle aura la réponse samedi 15 janvier.

Je compte 4 mandats – 1 mandat + 1 mandat = 4 mandats !

Réponse :

1 – Elle prend un “risque” en démissionnant de la région sans être certaine d’être élue au conseil général. Risque relatif selon moi, avec 3 mandats dont celui de député, il y a encore de quoi s’occuper…

2 – Le poste de conseillère générale est plus cohérent avec ses mandats locaux que celui de la région. Beaucoup de réunions sont communes sur Corps.

3 – Le territoire n’est pas forcément organisé aujourd’hui pour répondre aux échéances électorales proches. Cette organisation se fera progressivement d’içi à 2012.

Ce que j’en pense

1 – Il est évident que beaucoup de réunions sont communes entre maire et président de CDC. Cela parait déjà moins évident avec un conseiller général qui siège au département

2 – Elle remplacera les navettes La salle en Beaumont, Corps, Lyon, Paris par La salle en Beaumont, Corps, Grenoble, Paris.

Je lui demande alors si elle ne pourrait pas remettre en plus son mandat de maire ou de présidente de CDC. Elle me répond que de tels postes ne se prennent pas au pied levé et qu’il faut que les gens se préparent. A quelle échéance ? Pas de réponse ! Je note là encore qu’elle a repris le poste de député très rapidement.

Je lui explique encore que le commun des mortels ne comprend pas, ne tolère plus, un tel cumul des mandats. J’aurai pu préciser qu’une bonne partie de ses collègues élus, y compris de son bord, pensent de même. Elle me répond qu’elle pense que cette évolution est souhaitable mais qu’elle doit aussi s’organiser, c’est ce qu’elle fait. Aussi qu’il faut mieux un élu cumulard qui travaille qu’un autre avec un seul mandat qui ne fasse rien. Certes mais la réponse est hors sujet.

Je rappelle que jusqu’à un temps récent, on ne trouvait pas de femmes pour s’impliquer en politique. Une loi autoritaire imposant la parité pour certaines élections a fait qu’on a finalement réussi à débusquer des candidates (même si c’est bougrement difficile, je le mesure tous les jours en ce moment !). Je conclue que si une autre loi autoritaire interdisait formellement le cumul des mandats, on trouverait bien des volontaires pour la remplacer dans ses fonctions de maire ou de présidente de CDC.

Conclusion : en concluant l’entretien, je lui dit qu’elle ne m’a pas convaincu. J’ajoute que ma critique n’implique aucune animosité à titre personnel mais qu’elle est MA député et qu’à ce titre, je m’inquiète de sa disponibilité pour s’occuper de sa circonscription. Il faut cependant admettre qu’elle va droit au but et qu’elle ne fuit pas le débat. Je note également qu’elle a pris nettement de l’assurance depuis sa campagne des législatives où je l’avais trouvé très discrète (Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !). Elle “habite” la fonction. Le désaccord n’implique pas le dénigrement systématique. C’est en tous cas mon opinion de centriste courtois.

Dernière minute : le dauphiné d’hier 18 janvier annoncait que Madame Battistel avait été désigné par le parti socialiste pour être sa candidate aux cantonales sur Corps…

Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère

Madame

Vous êtes maire de la salle en Beaumont depuis 1998.

Vous êtes présidente de la communauté de communes du Pays de Corps qui regroupe 13 communes.

Vous êtes conseillère régionale de Rhône-Alpes depuis les élections de mars 2010.

Vous êtes député de l’Isère depuis juin 2010 suite à la nomination de Didier Migaud, nommé à la cour des comptes.

Votre mandat de député court jusqu’à 2012, vos mandats municipaux, intercommunaux et régionaux jusqu’en 2014.

La loi interdit le cumul de plus de deux mandats électoraux. Elle permet toutefois ce genre de situation puisque le mandat de maire d’une commune de moins de 3500 habitants et celui de présidente d’une structure intercommunale ne rentrent pas dans le cadre de cette loi.

Je vous avais rencontré à Clelles lors de votre campagne pour les législatives et vous avais demandé si vous pensiez garder l’ensemble de vos mandats en cas d’élection. Vous m’aviez répondu que vous décideriez en fonction de la charge de travail.

Entretemps le parti socialiste, votre parti, s’est prononcé pour une limitation beaucoup plus stricte du cumul des mandats lors de sa convention nationale du 3 juillet 2010, faisant suite à une motion votée par 71% des adhérents.

Il prévoit l’impossibilité de cumuler, sans attendre le vote d’une loi, un mandat de parlementaire avec une présidence d’exécutif local (communes, intercommunalité, conseil général, conseil régional). Il n’y a plus de notion de taille de commune.

On comprend que selon ce texte, votre mandat de député serait incompatible avec celui de maire et de présidente de communauté de communes.

Cinq mois ont passé depuis notre rencontre, vous avez gardé tous vos mandats. Je comprend mal comment on peut siéger à la fois à Saint Laurent en Beaumont, à Corps, à Lyon et à Paris. Je pense, comme la grande majorité des électeurs, que le cumul des mandats est une nuisance pour la démocratie. Je pense qu’il serait opportun d’abandonner dès maintenant l’un de vos mandats puis de ne pas en renouveler un second lors des prochaines élections. Vous serez ainsi en conformité avec les préconisations de votre propre parti.

Cordialement

Olivier Dodinot, Mens

PS : Je vous informe que cette lettre est une lettre ouverte que je pense publier sur mon blog : http://dodiblog.unblog.fr/ et sur les médias qui accepteront de le passer.

A lire également sur : http://cap21trieves.unblog.fr/

————————–

La réponse de Madame Battistel : http://dodiblog.unblog.fr/2011/01/20/lettre-ouverte-reponse-de-marie-noelle-battistel/

Débat de télégrenoble : la polémique

Débat de télégrenoble : la polémique dans 2010 legislative partielle radC2BF2 

J’ai participé aux réunions publiques de Fabrice Marchiol à Mens et de Marie Noelle Battistel à Clelles

Image de prévisualisation YouTube

Lors de sa réunion (voir la vidéo ci dessus trouvée sur dailymotion), Fabrice Marchiol a affirmé que son adversaire s’était désisté la veille du débat organisé par télégrenoble. Débat qui a finalement opposé Fabrice Marchiol à Anne Parlange (voir : http://telegrenoble.kewego.fr/channel/iLyROoaftt9s.html).

—————

J’ai interrogé Marie Noelle Battistel à ce sujet. Elle m’a affirmé avoir décliné cette invitation 15 jours à l’avance en considérant qu’il ne s’agissait pas d’anticiper le résultat du second tour et qu’organiser un débat avec seulement 2 candidats n’était pas respectueux pour les autres Une émission réunissant les 6 candidats n’étant pas envisagé, elle a refusé d’y participer.

—————

J’ai ensuite eu au téléphone Monsieur Christophe Revil, le journaliste de télégrenoble qui a réalisé l’interview. Il m’a expliqué que pour cette élection, la rédaction de télégrenoble avait décidé d’organiser non pas un débat mais une émission de type « Regards croisés » dans le cadre de leur programme hebdomadaire Recap info.

Cette émission de 52 minutes ne permettait pas de faire débattre ensemble les 6 candidats à cette élection. Il avait donc été proposé d’organiser un premier débat entre Fabrice Marchiol et Marie Noelle Battistel, un second avec Anne Parlange et Laurent Jadeau du front de gauche. Il était prévu de présenter les deux derniers candidats, Arnaud Walther d’Alternative libérale et Mireille d’Ornano du front national lors de reportage ou pendant le journal du soir.

Fabrice Marchiol a accepté le principe très rapidement.

L’équipe de Marie Noelle Battistel a donné un accord de principe à 80%. N’ayant ensuite pas de confirmation, l’équipe de Télégrenoble a joint la candidate qui a exprimé son refus, déclarant ne pas vouloir anticiper le résultat du second tour et ne vouloir participer qu’à un débat avec tous les candidats.

La rédaction a alors décidé de remplacer Madame Battistel par Anne Parlange. Elle a ensuite proposé à Madame Battistel de participer au second débat avec Laurent Jadeau : même refus pour les mêmes raisons. Ce second débat opposera donc Laurent Jadeau à Arnaud Walther. Bientôt sur le Dodiblog !

Le site de télégrenoble : http://www.telegrenoble.net/

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces