• Accueil
  • > Recherche : marie noelle battistel

Résultat pour la recherche 'marie noelle battistel'

Page 5 sur 7

Les cancans de la préfecture…

Les cancans de la préfecture... dans 2012-législatives/ rad73338

Intéressants moments que ces soirées électorales à la préfecture. On y papote cordialement entre candidats tout en sirotant champagne et en dégustant petits fours… payés par le contribuable !

J’ai donc causé dans l’ordre des résultats électoraux :

- Avec l’imposante, la dominante, l’écrasante députée sortante PS, Marie Noelle Battistel. « Tous mes respects Madame, vous avez eu plus de voix que moi » lui dis je respectueusement (41.96% contre 0.69% NDLR). « Eh oui mon pauvre, comment avez vous pu faire aussi peu ? » qu’elle me répond. Pan dans les dents !!! Bon c’est vrai, je n’ai pas été très gentil avec elle (L’activité de votre député(e)…). Mais du coup, je suis vexé, je vais enquêter encore plus en profondeur…

- Avec la charmante Cécilia Durieu de l’UMP. La pauvrette est un peu dépitée par son score de 28.86% qui lui laisse peu d’espoirs pour le second tour. Elle aimerait un désistement, un soutien même d’un petit, d’un très petit candidat. Eh non, au niveau national je ne supporterais pas une cohabitation. Imaginons Coppé premier ministre, je demande l’asile politique à l’Afghanistan ! Et au niveau local, le soutien à la construction de l’A51, c’est rédhibitoire.

- Pas vu Janine Latreille du FN (13.1%), aussi fantomatique à cette soirée que sur ses affiches…

- Sympa Laurent Jadeau du front de gauche (6.48%). Je le titille un peu à propos de la position de son parti sur l’écologie entre les communistes nettement pro-nucléaire et le parti de gauche anti-atome. Le front de gauche est pour un vaste débat national sur la question. Ca ne mange pas de pain.

- Un petit « bonjour » rapide d’Anne Parlange (5.74%), la Mensoise des verts. Pas bavarde. Il est vrai que lorsqu’on avait fait 12.63% aux mêmes élections deux ans auparavant, qu’on passe de la troisième à la cinquième position, il n’y a pas de quoi pavoiser… François Nougier, son suppléant habitant du Vercors est un peu plus prolixe. Mais le visage se ferme et il s’éloigne lorsque je lui glisse que les verts devraient s’ouvrir un peu. Au centre par exemple… Ils ne comprendront donc jamais ?

Un petit détail qui vaut son pesant de cacahuètes : pas plus tard qu’au marché de samedi, je discute avec un militant éminent des verts, très proche de la candidate, sur la place de Mens. Je ne cite pas son nom par charité chrétienne… « Toi, ta campagne s’arréte de toutes façons dimanche. Nous, on espère bien aller au second tour ! ». Il fallait pour cela 12.5% des inscrits, ils en ont eu 3.35%…

- Brushing impeccable, joli costume, superbe cravate. C’est le magnifique et très sympathique Olivier Courade, de Debout la république. Le garçon est tellement content de ses 1.13% qu’il faut presque que les huissiers le sortent de force avec son mandataire financier, à la fin de la soirée !

Pas vu les 4 autres candidats de la 4ème qui ont fait encore moins que moi.

———————

Discussion fort intéressante avec Emmanuel Rodary, candidat sur la 9ème circonscription pour le micro parti fédéraliste Européen : Un parti international et pas seulement franco-français, présent dans 15 pays d’Europe. Ils veulent une europe fédérale avec un véritable gouvernement. Toute ma sympathie : http://blog.lesfederalistes.eu/

Législatives : analyse perso

4ème circonscription de l'Isère : les candidats dans 2012 présidentielles rad55843

Dur, dur la vie des petits candidats dans ces élections législatives.

Résultats au niveau de la circonscription :

Rappelons les objectifs de ma candidature, visant à faire entendre une autre voix de l’écologie, que celle « canal historique des verts »:

1 – Faire plus de 1%

2 – Ne pas être dernier

Avec 0.69% (353 voix), c’est raté pour le premier objectif

A l’opposé, 7ème sur 11 candidats, cela dépasse mes espérances. Je suis entre autres devant le NPA du facteur et de Poutou, et de peu devant l’alliance écologiste indépendante. Cap21 est donc la deuxième force de l’écologie de la circonscription. On se console comme on peut.

Une bipolarisation extrème du scrutin. La sortante Marie Noelle Battistel fait 41.96%. Comme je lui ai dit hier soir : « Vous pourriez en laisser un peu pour les autres »

Cecilia Durieu est à 28.86%. Soit 70.82% à elles deux. Pour mémoire, Hollande et Sarkozy faisait 55.81% au premier tour de la présidentielle.

Avec Janine Latreille du FN à 13.1%, on est à 83.92% pour les 3 premières. Et les miettes pour les 8 autres…

Les verts à 5.74% rate la 4ème place qui revient au front de gauche avec 6.48%. Ils font mieux qu’en 2007 (3.69%) mais plongent par rapport à la législative partielle de 2010 (12.63%). Ils étaient alors dans une très prometteuse 3ème place. La suite de la débacle d’Eva Joly ?

Les 5 derniers candidats sur 11 (dont votre serviteur) font donc moins de 1%. Cruel !

 

Résultats locaux

A Mens, 6ème position avec 3.54% (26 voix). Les verts font 14.43%, mieux qu’en 2007 (5.48%) mais moins bien qu’en 2010 (18.1%). L’alliance écologiste indépendante (AEI) est inexistante : 1 voix

Sur le canton de Mens, 6ème également avec 2.53% (46 voix). Verts à 12.71%, AEI à 0.44%.

Sur le canton de Clelles, toujours 6ème avec 1.26% (16 voix). Verts à 9.82%, AEI à 0.55%

Sur le canton de Monestier, on passe à la 7ème place avec 1.19% (29 voix). Verts à 7.08%, AEI à 0.53%

Cela donne toujours une 6ème position avec 1.65% (91 voix) pour l’ensemble du Trièves, Verts en 4ème position à 9.56% (529 voix), AEI à 0.5%. A méditer pour les élections territoriales de 2014 qui devraient se dérouler à l’échelle du Trièves…

Pas trop mal non plus dans le canton de Corps, 7ème avec 0.83% (11 voix) et des verts bien faibles à 2.70%. Je suis même devant eux à Saint Laurent en Beaumont (6 voix contre 5)…

 

Prochain article à suivre : les cancans de la préfecture…

 

4ème circonscription de l’Isère : les candidats

4ème circonscription de l'Isère : les candidats dans 2012 présidentielles rad55843

Dans le dauphiné libéré du mardi 5 juin, un coup de zoom sur la 4ème circonscription de l’Isère avec commentaires plutôt sympas me concernant.

Après avoir passé en revue l’incontournable favorite et députée sortante du PS Marie Noelle Battistel, l’outsider de l’UMP Cécilia Durieu et l’énigme du front national Janine Latreille qui refuse toute interview, le journaliste s’attarde sur les 3 candidats écolos. Je cite :

« Sur la gauche, Anne Parlange (EELV) est celle qui a le plus de chance de troubler le jeu. Forte d’un score intéressant en 2010 12.63%), elle peut espérer attirer les voix des rurbains du Trièves, de Matheysine et du Vercors et des bobos des secteurs urbains. Mais les scores d’Eva Joly à la présidentielle n’incitent guère à l’optimisme.

D’autant que le credo écolo lui sera disputé par deux autres candidats :

Le centriste Olivier Dodinot (Cap21) qui a su tirer son épingle du jeu dans cette campagne, notamment en faisant venir Corinne Lepage à Mens aujourd’hui.

Et le représentant de l’improbable Alliance écologiste indépendante, Clément Chassaing« 

Je confirme. Une campagne courte, sur les chapeaux de roue, où on a fait ce qu’on a pu, avec en apothéose la visite de Corinne Lepage à Terre vivante. Ne reste plus qu’à attendre dimanche…

 

L’activité de votre député(e)…

L'activité de votre député(e)... dans 2012-législatives/ rad2B0FD 

Le site http://www.nosdeputes.fr/ donne l’activité de nos députés. Curieux de nature, je suis allé voir l’activité de notre actuelle députée de l’isère Marie Noelle Battistel et de son prédecesseur Didier Migaud. La comparaison des graphiques, plus lisibles dans les liens ci dessous, se passe de commentaires…

Pour Didier Migaud :

radC50A4 dans Politique nationale

Source : http://www.nosdeputes.fr/didier-migaud

 

Pour Marie Noelle Battistel :

radC8C6D

Source : http://www.nosdeputes.fr/marie-noelle-battistel

Premier tour des élections législatives, dimanche 10 juin !

 

Réunion à la FDSEA : la suite

Une correspondance à lire de bas en haut..

QUOI DE NEUF ? (samedi 2 juin)
Messieurs Brosse et Pegaud
Vous m’aviez annoncé une décision à prendre hier vendredi par votre bureau, concernant une éventuelle nouvelle réunion à organiser par le FDSEA sur les questions agricole afin de rattraper le couac de celle du 25 mai où seuls 2 candidates sur 11 étaient présentes. Conscient des difficultés que cela soulève, je vous ai également proposé de compenser le préjudice qui a été causé aux candidats non prévenus en leur permettant d’exprimer leur position sur l’agriculture dans le dauphiné libéré comme cela a été fait pour Mesdames Battistel et Parlange dans l’édition du samedi 26 mai. Cela bien sur s’il y a accord du dauphiné.
J’attend donc avec impatience de savoir quelle décision a été prise et vous précisant bien que la seule option qui n’est pas ouverte à mes yeux serait celle de ne rien faire jusqu’aux élections.
Bien cordialement
Olivier Dodinot

LA PAIX DES BRAVES… (jeudi 31 mai)
Monsieur Jean Robin Brosse
J’ai lu ce matin l’article de Sébastien Dudonné dans le dauphiné libéré, qui recadre bien les choses.
Je comprend les difficultés que représente l’organisation d’une nouvelle réunion en plein période d’activité agricole.
Je pense donc que l’incident pourrait être considéré comme clos si les candidats abscents lors de la première réunion pouvaient exprimer leur positionnement sur l’agriculture dans le dauphiné libéré, comme cela a été le cas pour Mesdames Battistel et Parlange. Par contre, et après reflexion, je pense que ce n’est pas à moi de contacter les huit autres oubliés où oublieux.
Je serais par ailleurs heureux de faire connaissance dans un contexte plus calme après les élections et de m’entrenir avec vous des questions agricoles pour lesquelles je ne suis pas un spécialiste mais qui m’intéressent grandement.
Bien cordialement
Olivier Dodinot

TROISIEME MESSAGE (mercredi 9h40)

Cher Monsieur

Je reviens vers vous à mon tour.
Vous me dites avoir envoyé une invitation aux partis représentés dans le département. Il se trouve que Cap21 est représenté depuis plusieurs années par notre présidente Jacqueline Joannon dont je peux vous donner les coordonnées si vous le souhaitez. L’invitation aurait donc du me parvenir par ce biais.
Pour les candidats des autres partis, une simple et rapide recherche sur internet aurait permis de trouver les coordonnées de la plupart d’entre eux à travers leur site de campagne.
Enfin pour les « introuvables », les journalistes du dauphiné, qui savent tout, aurait pu vous renseigner.
Une telle méthode aurait été plus équitable envers tous les candidats que votre communication consistant à une invitation en bonne et due forme pour les uns et une « bouteille à la mer » sous forme de communiqués dans la presse pour les autres. Je parcours le dauphiné libéré presque tous les jours, je n’avais rien noté.
Il est de plus fort cavalier de proclamer, je cite l’article du dauphiné,  « Parmi les onze candidats aux législatives sur la 4ème circonscription de l’isère, seules Marie Noelle Battistel (PS) et Anne Parlange (EELV) ont répondu à l’appel de la FDSEA et des jeunes agriculteurs de l’Isère. », sans se poser la question de savoir si les abscents étaient au courant. Vous donnez ainsi un bonus supplémentaire aux représentantes des partis établis au détriment de ceux des partis émergents.
J’ose donc penser que votre bureau de vendredi prendra la bonne décision, celle de faire une réunion de rattrapage pour les candidats « oubliés » lors du premier rendez vous.  Je vais de ce pas contacter les huit autres candidats abscents le 25 mai afin qu’ils appuient ma demande.
Pour ma part, je serais disponible la semaine prochaine, sauf le mardi 5 juin après midi où j’aurais l’honneur de recevoir notre présidente nationale Corinne Lepage qui viendra me soutenir sur ma circonscription en visitant le centre écologique de Terre vivante.
Bien cordialement et j’espère à bientôt
Olivier Dodinot

DEUXIEME REPONSE DE LA  FDSEA (mardi 10h28)

Bonjour Monsieur,

Je reviens vers vous suite à vos messages et après échange avec le Président de la FDSEA,

Comme indiqué précédemment, le bureau de la FDSEA a décidé début mai d’organiser des rencontres par circonscription pour parler d’agriculture,

Les dates des 24 et 25 mai ont été retenues pour concentrer nos rencontres et leur donner un impact départemental plus important,

Le 15 mai, les communiqués ont été diffusés,

Sur la méthode, nous avons opté pour une invitation adressée au siège des partis départementaux pour les candidats des partis représentés (PS, UMP, FN, MODEM, EELV, FRONT DE GAUCHE etc.).

Les communiqués ont été adressés par mail avec demande expresse de transmettre à tous les candidats.

Pour les candiats non rattachés à des partis départementaux, les dates et lieux ont été adressés aux principaux organes de presse départemental pour diffusion (AFP, France Bleu, DL, Terre Dauphinoise, Sillon 38, La Tribune, le Progrès, les Affiches, l’Essor etc.). l’objectif était que l’invitation soit diffusée le plus largement possible pour qu’un maximum de candidats déclarés ou non encore déclarés puissent participer..

Il est regrettable que l’information ne vous soit pas parvenue. Nous le regrettons pour nos débats et pour les échanges.

En revanche, nous ne pouvons être tenus responsables de cette situation car, comme expliqué ci-dessus, les informations ont été très largement diffusées depuis mi-mai.

Nous nous tenons à votre disposition pour un échange sur les problématiques agricoles, en revanche nous n’avons pas à ce jour programmé d’autre réunion de ce type.

Toutefois un bureau FDSEA se tient vendredi soir, nous aborderons la question.

Restant à  votre disposition,

Cordialement

Laurent PEGOUD

DEUXIEME MESSAGE (lundi 28 mai 21h15)

Monsieur le président
J’accuse bonne réception de votre réponse.
Néanmoins le témoignage de la candidate UMP dans la 4ème circonscription de l’Isère (http://ceciliadurieu2012.fr/la-reunion-dagriculteurs-organisee-par-la-fdsea-et-les-jeunes-agriculteurs/) me confirme dans mon sentiment qu’il y a eu un « couac » majeur dans la communication sur la tenue de la réunion de la FDSEA du 25 mai auprès des différents candidats. Certains prévenus dix jours à l’avance, d’autre par mail la veille, moi pas du tout !
Je vous remercie de votre proposition de me citer dans Terre Dauphinoise, proposition que j’accepte avec plaisir.
Mais il est évident qu’une publication dans cet hebdomadaire d’information agricole ne saurait en aucun cas compenser le préjudice électoral qu’on subit les neuf candidats absents auprès des dizaines de milliers de lecteurs du dauphiné libéré. Ceux-ci risquent de ne retenir de l’article du 26 mai que la phrase « Parmi les onze candidats aux législatives sur la 4ème circonscription de l’isère, seules Marie Noelle Battistel (PS) et Anne Parlange (EELV) ont répondu à l’appel de la FDSEA et des
jeunes agriculteurs de l’Isère. »
Je vous demande donc avec la plus grande insistance de bien vouloir organiser au plus vite une nouvelle réunion avec les neuf candidats lésés en présence des journalistes du dauphiné libéré.
Par ailleurs, j’ai envoyé le questionnaire de la FDSEA au responsable des questions agricoles de Cap21 afin de vous apporter les réponses de notre mouvement.
En vous remerciant à l’avance, je vous transmet Monsieur le Président mes plus cordiales salutations.
Olivier Dodinot

PREMIERE REPONSE DE LA FDSEA (dimanche 27 mai 22h55)

Bonsoir Monsieur DODINOT

Je viens de lire vos mels,j’ai entendu aussi votre message sur mon portable.je vous remercie de réagir .

Sur l’édition du Dauphiné Libéré du Samedi 19Mai j’ai celui du Nord Isére,sur la page consacrée aux candidats officiels pour les lesgislatives il y avait un encart annonçant nos réunions avec les candidats les 24 et 25 mai sans donner toutes les précisions que nous avions donnés a la presse .

Je vais aller lire vos positions,échanger avec vous sur l’agriculture est l’objectif que nous avions.je vais étudier comment vous citer aussi dans le journal Terre Dauphinoise.Mardi je Reprendrai contact avec vous.

Bien Cordialement

Jean Robin Brosse

——————————————————–

PREMIER MESSAGE (dimanche 27 mai 19h26)

Monsieur Jean Robin Brosse

Président de la FDSEA Isère
Monsieur le président
Je suis Olivier Dodinot, candidat sur la 4ème circonscription de l’Isère pour Cap21, parti présidé par Corinne Lepage, députée Européen et ancienne ministre (http://www.cap21.net/).
J’ai été surpris hier en lisant hier un article paru à la page 12 de l’édition du dauphiné libéré du samedi 26 mai. concernant une réunion sur l’agriculture organisé par la FDSEA 38 (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de l’Isère) à Susville le vendredi 25 mai. On y signale que « Parmi les onze candidats aux législatives sur la 4ème circonscription de l’isère, seules Marie Noelle Battistel (PS) et Anne Parlange (EELV) ont répondu à l’appel de la FDSEA et des jeunes agriculteurs de l’Isère. »
Seul problème : je n’avais pas été invité à cette réunion !
J’imagine qu’il s’agit d’un oubli où d’une incompréhension. Je suis donc à votre disposition pour venir débattre avec vous avant et après les élections législatives, en espérant que ce débat obtiendra la même couverture médiatique que le précédent.
Je vais par ailleurs répondre point par point au questionnaire que vous avez soumis aux candidats : http://www.sillon38.com/blog/2012/05/23/lagriculture-iseroise-est-une-chance-saisissez-la/. Vous pourrez constater que, sans tomber dans la démagogie où l’électoralisme, mes propositions sauront vous donner satisfaction sur bon nombre de points.
 Je vous indique enfin que ce courrier figure sur mon blog de campagne (http://dodiblog.unblog.fr/category/2012-legislatives/) et sera transmis dans les médias à ma disposition. Votre réponse le sera également. Vous pouvez, si vous le souhaitez, me joindre par téléphone au 04 76 34 89 07.
Bien cordialement
Olivier Dodinot

Stupeur et tremblement

Les élections Trièvoise selon le Dauphiné libéré dans Non classé radB1DC8

Stupeur et tremblement hier en ouvrant les pages de notre quotidien régional de référence, le Dauphiné libéré. J’y trouve un article concernant une réunion sur l’agriculture organisé par la FDSEA 38 (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de l’Isère) à Susville le vendredi 25 mai. On y signale avec insistance que sur les 11 candidats aux élections législatives sur la 4ème circonscription de l’Isère qui avaient été invités, seules 2 courageuses ont répondus à l’appel (notre députée Marie Noelle et la candidate des verts) pour débattre avec les agriculteurs.

Photo de ces dames en pleine discussion à l’appui ! La légende me laisse pantois : « Parmi les onze candidats aux législatives sur la 4ème circonscription de l’isère, seules Marie Noelle Battistel (PS) et Anne Parlange (EELV) ont répondu à l’appel de la FDSEA et des jeunes agriculteurs de l’Isère. »

Seul problème : je n’avais pas été invité à cette réunion !!!

Un cordial courrier va donc être envoyé au président de la FDSEA 38  ainsi qu’au journaliste rédacteur de l’article. Je lui rappelerais également ma présence à la passionnante rencontre agriculteurs-consommateurs organisée par Trièves en transition le 24 mai à Mens : http://aprespetrole.unblog.fr/2012/05/22/rencontre-agriculteurs-consommateurs-le-24-mai/. J’y étais le seul candidat présent et ferais prochainement un compte rendu sur ce blog.

Affaire à suivre…

Législatives sur la 4ème de l’Isère : duel de dames ?

Les législatives 2012 approchent, on commence à connaitre le nom des principaux candidats pour la 4ème circonscription de l’Isère

A GAUCHE

Législatives sur la 4ème de l'Isère : duel de dames ? dans Politique nationale rad7A0DF

TouT bon citoyen de la circonscription reçoit en ce moment le journal de notre députée Marie Noelle Battistel. C’est le numéro 2, une fréquence pas frénétique pour une parlementaire élue en juin 2010, il y a presque 2 ans. Il est vrai que l’impression et la distribution d’un tel document coute cher, on ne va donc pas lui faire grief d’être économe sur les frais de propagande.

Elle y expose ses interventions diverses et variées.

On peut juger de son activité içi : http://www.nosdeputes.fr/marie-noelle-battistel

A DROITE

radF22CF dans Trièves: politique locale

Après Yann Casavecchia en 2007 et Fabrice Marchiol en 2010, l’UMP a décidé cette fois d’investir Cécilia Durieu, une belle inconnue habitant Seyssinet. La dame a du courage, il lui en faudra pour représenter l’actuelle majorité au stade de détestation qu’à atteint notre cher président.

Son blog : http://www.ceciliadurieu.fr/

LES VERTS

rad38569

On sait qu’Anne Parlange représentera encore une fois Europe écologie – les Verts.

ET ENCORE

rad25E66

Les électeurs se rongent les sangs pour savoir qui pourra bien représenter des partis tels que le Modem ou Cap21. Wait and see…

Elections à la CDC du Trièves : l’intégrale

Voiçi donc le compte rendu in extenso de la soirée d’élection pour la présidence et les vice-présidences au sein de la nouvelle CDC du Trièves, mercredi 18 janvier à Saint Martin de Clelles.

La réunion est ouverte par Marcel Calvat, président sortant de l’ex CDC du canton de Mens, en tant que doyen d’âge des trois CDC fusionnantes.

Il se réjouit de cette fusion sur une base volontaire, cela vaut mieux qu’une union suite à un oukaze du préfet.

L’élection est ensuite présidée par Jean Pierre Sarret, doyen d’âge des délégués communautaires assisté de Guillaume Gontard, benjamin de l’assemblée, en tant que secrétaire.

Deux candidats se présentent à la présidence : Samuel Martin, maire de Monestier du Percy, président sortant de la CDC de Clelles et Jean Paul Mauberret, 2ème adjoint à Mens et président sortant du SAT.

Samuel Martin rappelle son expérience en tant que maire et président de CDC. Sa candidature a été encouragé par Marcel Calvat, président de la CDC de Mens, par Frédérique Puissat, présidente de la CDC de Monestier de Clermont et par de nombreux maires. Il souligne que la future CDC du Trièves sera essentiellement une communauté de services type écoles, enfance jeunesse, tourisme, culture, environnement, développement économique etc. Il s’agit d’affermir l’existant et de l’améliorer.

S’il est élu, il fera d’abord un état des lieux des finances et du personnel. Le mandat ne courant que sur 2 ans et demi, on ne pourra qu’esquisser un projet de territoire. Enfin, il souhait constituer autour de lui une équipe homogéne et issue de manière équilibrée du territoire;

Jean Paul Mauberret expose son programme à son tour. Voir içi : Déclaration de candidature

 

On procéde au vote pour la présidence

Samuel Martin est élu par 25 voix contre 16 à Jean Paul Mauberret.

Sans grand risque de se tromper, et malgré le vote à bulletin secret, on peut penser que Samuel a fait quasi le plein des voix sur le canton de Clelles sauf celle du  Percy, sur celui de Monestier (sauf Roissard, Saint Paul les Monestier ?) alors que celui de Mens a voté majoritairement pour Mauberret (quid de Lavars, Saint Jean d’Hérans ?). Un vote assez « ethnique » donc mais c’est la démocratie.

Le nouveau président remercie ceux qui ont voté pour lui. Il rend hommage à Marcel Calvat ainsi qu’aux anciens président du SAT dont Maurice Puissat et ses successeurs.

Il propose la création de 8 postes de vice-présidents, le maximum prévu par la loi à raison de 4 pour le canton de Monestier, 3 pour celui de Mens et 1 pour Clelles qui a déjà la présidence. Et de 3 membres supplémentaires pour le bureau, un pour chaque canton.

Le maire de Saint Baudille propose un nombre moins important afin de limiter le coup des indemnités.

Celui du Percy et celle de Saint Paul les Monestier objecte qu’il faudrait d’abord définir les fonctions avant de fixer le nombre de vice-présidents. Le président rétorque qu’il est de son ressort d’attribuer les fonctions à ceux qui seront élus. Le raisonnement surprend : imagine on un conseil des ministres où on annonce d’abord le nom des ministres et la semaine suivante leur attribution ?

On passe néanmoins au vote sur le nombre de vice-présidents :

par 35 voix contre 6 abstentions, on opte pour 8 postes.

Election du 1er vice président, poste attribué au canton de Monestier :

Samuel Martin propose le nom de Frédérique Puissat, maire de Chateau Bernard, conseillère générale du canton de Monestier et présidente sortante de la CDC. Une femme d’expérience, qualibrée pour le poste. Seul bémol : elle cumule 3 postes ce qui pour moi est « limite » (Pour mémoire la fameuse Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère)

Pas d’autres candidats, elle est élue par 38 voix et 3 blancs. A ce stade, on voit que les « Mauberristes » jouent en grande majorité le jeu du consensus.

Election du 2ème vice président, poste attribué au canton de Mens :

A ce stade, on aurait pu concevoir que par fair play et pour continuer dans la voie de la réconciliation,  on propose le poste à Jean Paul Mauberret. Mais tournant du match : Samuel Martin propose le nom d’Annette Pellegrin, maire de Mens et conseillère générale du canton. Elle n’était manifestement pas au courant ! Le maire de Roissard Christophe Drure demande une suspension de séance. Au retour, Annette Pellegrin refuse arguant de son manque de disponibilité, ce qui est tout à son honneur. Elle propose la candidature de Jean Paul Mauberret. SM propose alors le nom d’Alain Hermil Boudin, secrétaire sortant de la CDC de Mens qui accepte. Le coup était manifestement préparé à l’avance. Jean Paul Mauberret présente également sa candidature.

Vote : 25 voix pour Hermil boudin, 16 pour Mauberret. On voit donc que les deux blocs se sont immédiatement reconstitué.

Election du 3ème vice président, poste attribué au canton de Clelles

Samuel Martin propose Marie Claire Brizion, maire de Clelles et conseillère générale suppléante du canton de Clelles. Les choses étant lancés, JP Mauberret se présente de nouveau et on retombe sur les scores habituels : Brizion 25, Mauberret 15, 1 blanc.

Election du 4ème vice président, poste attribué au canton de Monestier

Samuel Martin propose Robert Riotton, maire de Saint Martin de la Cluze et conseiller général suppléant du canton de Monestier.

Là dessus, Christophe Drure, intervient  pour dire que la méthode employée consiste à évincer les gens et à ne pas utiliser les compétences et l’expérience. Samuel Martin répond que ce n’est que la démocratie et qu’il ne voit pas en quoi les gens qu’il propose son moins compétent. Mauberret de nouveau candidat.

JP Mauberret se présente : Riotton 24, Mauberret 15, Marie Jo Villard 1, blanc 1

Election du 5ème vice président, poste attribué au canton de Mens

Grand prince mais un peu tard, Samuel Martin annonce qu’il ne présentera pas de candidat. Mauberret candidat et pas mal de dispersion

Mauberret 28, Michel Guiguet 2, Annette Pellegrin, Marie Jo Villard et Fabrice Bon 1, blanc 8

Election du 6ème vice président, poste attribué au canton de Monestier

Samuel Martin propose Marie Jo Villard, maire de Monestier de Clermont. Christophe Drure se présente, histoire de faire 16-25 dit il !

Pas loin… Villard 25, Drure 14, Hermil Boudin 1 !, blanc 1

Election du 7ème vice président, poste attribué au canton de Mens

Samuel Martin propose Eric Bernard, le second plus jeune de l’assemblée, conseiller municipal à Saint Jean d’Hérans. Demande de suspension de séance des Mauberristes qui pensait à Nadine Serpollet, maire de Saint Sébastien pour être vice présidente à l’enfance et à la jeunesse, sa spécialité au sein de la CDC de Mens. Retour, Eric Bernard maintient sa candidature et est le seul candidat.

Bernard : 30, Serpollet : 5, blanc : 6

Eric Bernard aurait annoncé qu’il convoiterait la vice présidence à l’urbanisme, un dossier extrémement technique et spécialité de Jean Paul Mauberret. Wait and see…

Election du 8ème vice président, poste attribué au canton de Monestier

Samuel Martin propose Jérome Fauconnier, maire d’Avignonet.

Fauconnier 28, Drure 2, blanc 11

Conclusion

Une victoire indiscutable et démocratique de Samuel Martin qui a réussi à s’allier avec Frédérique Puissat pour constituer un bloc Clelles – Monestier. Après une victoire, il n’est pas indispensable d’humilier et de cliver. Le bon sens, le fair play aurait constitué à donner quelques gages aux perdants en leur accordant la seconde vice présidence. D’autant que l’élection de la première vice présidente avait montré que la quasi unanimité pouvait être obtenue. Le président nouvellement élu en a décidé autrement en recréant instantanément un clivage d’autant plus génant qu’il donne au canton de Mens le sentiment d’être laissé au bord de la route, le siège de la CDC et le poste de directrice des services ayant été attribué à Monestier. Un bien mauvais démarrage pour ce qui est censé être une fusion. Il est vrai que notre nouveau président de CDC a plaidé pour une équipe homogéne…

Deuxième session le 31 janvier. On y élira entre autres 3 suppléants au bureau de la CDC, à raison d’un pour chaque canton.

Suggestion :

Est il inconcevable de désigner à l’unanimité Nadine Serpollet, maire de Saint Sébastien et spécialiste de l’enfance et de la jeunesse ? Cela donnerait quelques gages au clan Mauberriste, apaiserait les tensions sans rien modifier à l’équilibre politique globale. Chacun peut suggérer ce type d’idée à son propre maire ou délégué communautaire. C’est aussi cela la démocratie !

 

 

No pasaran !!!

No pasaran !!! dans Non classé radD2FC3

Marie Noelle, notre députée, en pleine manoeuvre à tirs réels avec le 27ème bataillon d’infanterie de Montagne.

http://www.marienoelle-battistel.fr/article-visite-des-troupes-de-montagne-a-valloire-64283093.html

La grenouille et le boeuf…

Hier, frustré de second tour à Mens, je me transporte sur Corps pour voir ce qui s’y passe. Arrivé à la mairie, le choc : on avise une foule sagement assise en ligne pendant que Madame le maire, en maitresse d’école, laisse tomber gravement le nom des candidats : Mulik, Mulik, Mulik, Battistel. Rien à voir avec le bouillonnement Gaulois des dépouillement Mensois, on ose à peine rentrer…

La grenouille et le boeuf... dans 2011 cantonales rad19FE6

Sur Corps, résultat sans appel : 212 voix pour Fabien Mulik, 122 pour Marie Noelle Battistel.

rad57337 dans Politique nationale

Suis une longue attente avec l’arrivée des résultats des 12 autres villages du canton. Les uns penchent d’un coté, les autres de l’autre, ça s’équilibre. Arrive en dernier La salle en Beaumont, village dont Miss Battistel est maire et où elle fait logiquement un triomphe avec 91 voix d’avance. Mais Fabien gagne finalement avec 8 petites voix d’avance sur 1430 exprimés soit 50.3%. Au fil du rasoir…

radAAC89 dans Trièves: politique locale

Bref discours du vainqueur qui remercie les électeurs pour conclure que les tensions de la campagne s’estomperont avec le temps.

Discours assez fair play de la perdante qui regrette ces mêmes tensions, assure vouloir continuer à servir le canton en temps que députée et conclut en souhaitant : « Bon mandat, Monsieur Mulik ».

rad90C4C

Le vainqueur Fabien Mulik et sa suppléante Valérie Séchier : de bonnes bouilles !

rad8291E

Longue discussion avec le conseiller général sortant, le docteur Gérard Cardin. Elu depuis 1973 (sous Pompidou) d’abord socialiste puis passé à droite en 1989. Il m’explique qu’à ces débuts le conseil général ne comptait qu’un président et un vice président, 2 secrétaires et une voiture de fonction. Et qu’actuellement, ça grouille de vice présidents, de chargés de mission et autres responsables de tout avec limousines de fonction et chauffeurs tous azimut. Un sentiment de profusion et de gâchis que j’ai déjà ressenti au conseil général. Dédé Vallini, il va falloir veiller à serrer les cordons de la bourse, l’argent publique ne tombe pas du ciel !

Il m’explique aussi que viennent tous les mois à la maison médicale de Corps, cardiologue, angiologue et endocrinologiste. Pratique pour les patients et économie pour la sécu, il coute moins cher de déplacer un médecins plutot que 15 patients. Une idée à creuser sur Mens…

rad8F160

On est pas venu pour rien puisqu’on se fait offrir successivement le champagne à l’Obiou bar.

rad98414

Et encore au bar du tilleul, juste à coté. Il est temps de rentrer, ça tourne jusqu’à Mens.

—————

Une histoire que je trouve très morale : cette défaite de 8 voix est incontestablement due au cumul jugé excessif de notre députée. 4 mandats, c’est inacceptable ! Et si j’ai pu contribuer à quelques unes de ces 8 voix avec mon petit blog (voir : Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère), j’en suis fort aise. On a donc  une vague de gauche, un conseil général qui reste à gauche et c’est  fort bien en ces temps de délire Sarkozyste.  Mais la vague n’est pas un tsunami, on élit pas n’importe qui, n’importe comment sous prétexte que l’autre est de droite et c’est parfait  ! L’électeur serait il centriste ???

Pour conclure, une fable de La fontaine de circonstance, la grenouille et le Boeuf : http://www.coindespetits.com/fables/grenouilleboeuf.html

1...34567



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces