• Accueil
  • > Recherche : millefeuille territorial

Résultat pour la recherche 'millefeuille territorial'

Fédérations d’intercommunalité…

Bon, on allait voir ce qu’on allait voir. Tonton Hollande, tout a son Le choc de simplification…, allait s’attaquer au millefeuille administratif Français. Fusion des régions, disparition des départements et que ça saute ! Là dessus, je te nomme Dédé Vallini, secrétaire d’état à la réforme territoriale, c’est pour te montrer comment que je suis décidé !

Quelques mois plus tard, changement de ton. Manu Valls, qui se « Hollandise » à grande vitesse, devient beaucoup plus prudent. On ne supprimera pas systématiquement les départements, il y aura trois cas de figure, on créera parfois des métropoles, parfois des  »fédérations d’intercommunalités »… C’est vrai, expliquée comme ça, la simplification saute aux yeux ! Et on imagine déjà les immenses économies qui seront dégagées par cette usine à gaz…

A quand la création de confédérations de fédérations d’intercommunalités ?

Puis des unions de confédérations de fédérations d’intercommunalités ??

Et pourquoi pas des  groupements d’unions de confédérations de fédérations d’intercommunalités ???

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250267703830&cid=1250267701017

CDC du Trièves : Jérome Fauconnier

Ci dessous, le discours de Jérôme Fauconnier, maire d’Avignonnet, pour sa candidature à la présidence du Trièves. Pour mémoire, il a été élu avec 24 voix contre 17 à Guillaume Gontard.

————————–

hebergeur d'image

Elu à Avignonet depuis 20 ans

Maire depuis 7 ans

VP à la CdC Trièves depuis 2 ans, chargé des ressources naturelles

Par ailleurs, médecin au CHU de Grenoble, habitant dans le Trièves depuis 25 ans

J’ai été sollicité pour présenter une candidature à la présidence de la communauté de communes qui puisse concilier les différentes sensibilités locales de notre territoire. L’élection de notre exécutif est en effet une étape primordiale des 6 prochaines années de notre mandature dont elle conditionnera en grande partie la réussite.

Et cette réussite est capitale pour le devenir de notre territoire :

- Capitale, car nous sommes une intercommunalité jeune, mais héritière d’une histoire, et même de pas mal d’histoires, déjà riches et parfois compliquées. Nous avons à stabiliser, à consolider et à structurer le travail déjà mis en œuvre ces deux dernières années. Le visage futur de notre territoire en dépendra

- Capitale, car le monde change et notamment le monde des collectivités rurales : financements, structures, relations avec nos partenaires, périmètre d’action, autonomie de décision : dans la grande chasse au millefeuille territorial qui semble ouverte au plus haut niveau, la feuille rurale fait figure de gibier idéal, face à des régions et des technopoles à l’appétit croissant et de plus en plus interventionnistes.

Il faut en être convaincus : nous ne fonctionnerons plus jamais comme avant. C’est à nous d’inventer et d’imposer notre place dans cette nouvelle organisation, avant qu’on ne l’invente pour nous et qu’on nous l’impose. Sans défiance, mais sans naïveté, il nous faudra défendre nos spécificités et mettre en avant nos richesses locales

- Enfin, capitale, car les populations attendent toujours plus des collectivités et nos moyens vont être de plus en plus limités. Il va nous falloir trouver tous ensemble, mais aussi avec nos partenaires institutionnels et géographiques les solutions pour répondre à ces nouveaux défis, et puisque nous aurons moins, il va falloir être meilleurs pour répondre à ces besoins.

Nous avons donc besoin de chacune des 28 communes du Trièves pour y répondre, et certainement pas de singer la politique nationale en clivant ce territoire en plusieurs partis dont l’antagonisme serait plus fondé sur des querelles historiques et des inimitiés personnelles que sur un projet de territoire fondamentalement différent.

Je ne suis bien sûr pas naïf, et je ne méconnais pas les divergences parfois importantes qui existent sur certains thèmes. Cependant je travaillerai avec ténacité pour qu’on n’insulte pas l’avenir par des positions définitives qui congèleraient notre territoire pour longtemps dans des oppositions stériles.

Aujourd’hui, je ne vous ferai donc pas du « Moi, Président … », mais plutôt du « Vous, élus communautaires… », quel Trièves voulez vous pour demain, pour quel Trièves êtes vous prêts à vous impliquer ?

A travers cette candidature, c’est chacun de vous que j’invite à s’engager pour notre territoire et ses habitants.




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces