• Accueil
  • > Recherche : nouvelles du pays trieves

Résultat pour la recherche 'nouvelles du pays trieves'

Manger bio

bio

Trièves Transitions Ecologie (ex Esprit Trièves) co-organise avec le collectif « Tous et maintenant » la venue de François Collard Dutilleul à Châtel le vendredi 5 et le samedi 6 avril 2019.
Cet universitaire viendra nous parler de la « démocratie alimentaire » sous forme d’une conférence et d’un atelier de travail, pour réfléchir à un projet alimentaire territorial.
Ce thème, qui peut se traduire par le « manger bio à la cantine », est une suite logique de « Trièves terre nourricière ».
Un article dans les Nouvelles du Pays d’avril présentera cette rencontre à partir de l’exemple de Mouans-Sartoux.
A bientôt !
Trièves Transitions Ecologie

Guillaume Gontard, premier ministre !

gontardpremier

Message envoyé à l’élysée. En attente de réponse

———————-

Monsieur le président

C’est avec enthousiasme que j’ai voté pour vous en mai dernier, après 5 années d’agitation Sarkozyste et 5 autres de néant Hollandais.

Aujourd’hui j’entend avec tristesse monter la petite musique « Macron président des riches ». En effet le pilier droit de votre politique du « en même temps » est plus audible pour l’opinion, que le pilier gauche.

Pour recadrer les choses et repartir sur des bases saines, un remaniement ministériel amenant de nouvelles personnalités serait sans doute un électrochoc salutaire.

J’habite dans le Trièves, une charmante région peu connue au sud de Grenoble. Nous avons là quelques personnalités qui pourraient sans doute vous être utile pour l’exercice proposé.

Je pense en particulier à notre nouveau, jeune et sympathique sénateur Guillaume Gontard. Ancien maire du Percy (165 habitants), il y a notamment mené à bien l’aménagement de la nouvelle mairie et d’une salle de spectacle fort réussie.

Il est plein d’idées et fort enthousiaste, je pense qu’il ferait un excellent premier ministre.

Certes il siège au groupe fourre-tout communiste et écologiste, ce qui j’en conviens ne fait pas très sérieux et peut même faire un peu peur.

Mais le garçon est intelligent, il comprend vite, je ne doute pas qu’après que vous lui aurait expliqué en détail les tenants et aboutissants de la politique et de l’économie mondiale, il saura mener à bien la  politique de centre gauche qui sied au pays.

Un peu comme Alexis Tsípras, premier ministre grec, élu sur un programme quasi révolutionnaire et qui conduit finalement une politique prudente, qui relève petit à petit son pays.

Pour vous faire une plus ample opinion, sa fiche sur le site du sénat : https://www.senat.fr/senateur/gontard_guillaume19347u.html

Vous pouvez le contacter sur son mail professionnel : g.gontard@senat.fr 

Vous pouvez aussi le rencontrer sur ses terres et en profiter pour visiter notre joli Trièves : http://www.trieves-vercors.fr/

Ce serait alors avec un immense honneur que nous vous inviterions, en compagnie de votre charmante épouse, dans notre petit gite : http://lapetitemaison.unblog.fr/

En attendant le plaisir de vous rencontrer, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Olivier Dodinot

Septante !

image

Explosion de fréquentation sur le site Illicov depuis l’article tout à fait remarquable et très bien écrit par Bibi, en première page du numéro de l’étè des nouvelles du pays.

Plus de septante personnes (70) ont manifesté leur intérêt pour la création de la ligne de covoiturage Trièves – Grenoble en s’inscrivant sur le site.

Donc petit rappel, Illicov c’est içi : https://illicov.fr/

Pour soutenir la création de la ligne Trièves – Grenoble, c’est là : https://illicov.fr/trieves-grenoble/

Qu’on se le dise !

Illicov

Illicov dans Trieves transport go9b

Un article tout à fait remarquable et très bien écrit sur le covoiturage, en première page du numéro de l’étè des nouvelles du pays.

Donc petit rappel, Illicov c’est içi : https://illicov.fr/

Pour soutenir la création de la ligne Trièves – Grenoble, c’est là : https://illicov.fr/trieves-grenoble/

Nouvelles des nouvelles

Chers et chères amies,

Ca y est, la distribution des Nouvelles du pays par des bénévoles du journal lui-même s’organise peu à peu !
Après l’assemblée générale du 18 novembre qui en avait arrêté le principe, une petite équipe a commencé à se réunir ce dimanche 3 décembre pour préparer la mise en oeuvre.
Le principe est simple : la distribution postale (dans la liasse de publicités) s’arrête, celles et ceux qui veulent être sûrs de recevoir le journal sont invités à s’abonner, et l’association s’engage à ce qu’une pile du journal arrive dans chaque village (et si possible dans les hameaux).

Ensuite, il faut la mettre en oeuvre, et les besoins en coups de main vont être nombreux. Seul ou en équipe, chacun pourra participer à hauteur de ses envies et de ses disponibilités.

Nous avons donc commencé à recenser tous les lieux des 27 communes du Trièves (et leurs hameaux) qui pourraient devenir lieux de dépôt. Et les personnes intéressées pour participer à la distribution : aller chercher le paquet du village dans un point central du Trièves, animer un lieu de dépôt (un petit événement chaque mois à la date d’arrivée du journal par exemple), distribuer le journal dans les boîtes des personnes des environs qui ne se déplacent pas, voire dans toutes les boîtes pourquoi pas ? Et toutes autres idées et envies pour faire vivre les Nouvelles
partout dans le Trièves !

Pouvez-vous donc nous dire quels lieux et quelles personnes autour de vous pourraient participer à la distribution ? Nous comptons sur vous !
Vous pouvez aussi faire circuler ce message autour de vous. Plus on sera nombreux, plus ce sera efficace et convivial.

Dans un bon mois, mardi 16 janvier à 18h, nous nous réunirons à nouveau pour faire le bilan. En fonction de ces éléments, nous réfléchirons :

- à l’organisation du transport d’une pile du journal pour chaque village ;

- et au calendrier de mise en oeuvre de cette nouvelle distribution : tout ou partie du Trièves, dans quels délais, quelles étapes et quels temps d’animation pour y arriver.

Toute l’équipe vous souhaite une bien belle fin d’année en attendant la suivante !

Amélie, Anne, Antoine, Catherine, Francesca, Jean-François, Lionel, Véronique…
Pour les Nouvelles du Pays
Nouvelles du Pays <nouvellesdupays@orange.fr>

Comité de lecture

Hebergeur d'image

Nouvelles du pays : comité de lecture en public
Lundi 3 avril 2017 à 18h
Au restaurant le Bon accueil

Le comité de lecture des Nouvelles du pays réunit la fine équipe du journal tous les mois et c’est le cœur du journal : le lieu et le moment où se façonne chaque numéro avant d’être mis en page puis de voyager jusque chez l’imprimeur. Chacune et chacun d’entre vous pourra donc y assister pour découvrir nos rouages. Si vous avez envie, ce sera l’occasion de nous payer un verre ! Mais le comité de lecture, c’est aussi le moment où l’équipe se retrouve pour parler de la vie du journal, de son évolution, de ses forces et de ses lacunes. Et c’est là que nous vous attendons ! Nous vous invitons donc avec cette seule question : qu’est-ce que vous avez à leur dire, à leur demander ou à leur proposer, aux Nouvelles du Pays ?

A venir, un numéro spécial Saint-Maurice ?

Et puis, peut-être que vous pourrez nous donner quelques tuyaux de par chez vous pour de prochains articles : un sujet dont on ne parle jamais, une personnalité des environs à interviewer absolument, un arbre extraordinaire voire magique qui ferait l’honneur de vos forêts, des histoires drôles, ou tristes ou juste belles, le sujet politique du moment, une recette de cuisine méconnue, un micro-climat à signaler, une bonne adresse à rendre publique, un type de culture encore jamais vue dans le pays et récemment arrivé dans vos champs, la plus grosse courge du Trièves, un dicton ou un proverbe du cru, la petite annonce que vous avez sous le coude mais que vous n’avez jamais pris le temps de poster (c’est l’occasion), la cachette où se trouvent les quelques lingots rescapés de la fameuse fonderie d’or du village, une spécificité dont vous êtes fier ou honteux, quelle qu’elle soit, voire un bon gros scoop local qui fera la une d’un prochain numéro, pourquoi pas ? Nous, c’est simple : on veut tout savoir pour pouvoir tout raconter. On espère qu’on aura assez de matière pour écrire un numéro spécial sur Saint-Maurice et ses environs !

Un rendez-vous en deux temps

A partir de 18h, vous pourrez assister au comité de lecture : le moment où l’équipe assure les petites tâches du quotidien (nombreuses !), débat des textes à publier et fignole le journal. Puis dès 19h, ce sera le moment de réunion publique et donc d’échanges. Chez nous, on l’appelle le comité de rédaction : c’est là qu’on réfléchit aux sujets à venir, aux personnes à interviewer, mais aussi globalement à la vie du journal. Et c’est là qu’on attend vos idées, vos coups de gueules, vos propositions ! A partir d’avril et de temps à autre, l’équipe quittera donc son bureau du Percy pour aller de village en village. Si vous voulez qu’on passe par chez vous, n’hésitez pas à nous inviter !

Pascal

Hebergeur d'image

Bonjour à tous, sympathisants d’Esprit Trièves et autres habitants du Trièves,
 Voici les dernières nouvelles transmises par Damien Parisse, ami et associé de Pascal dans nombre de ses projets :
 Une rencontre autour de Pascal Lluch aura lieu les 10 et 11 décembre au Gîte de La Margelière à Tréminis  (38). Le programme détaillé sera diffusé prochainement. Merci de faire  tourner l’information, nous craignons de ne pas réussir à joindre toutes les personnes des différents cercles de Pascal Lluch Merci à toutes-tous
 N’hésitez pas à faire suivre à ceux qui l’ont connu. Je tâcherai de continuer à faire le lien entre les infos qui circulent sur facebook et ce listing.
 En espérant vous croiser le week-end prochain, pour partager un moment en souvenir de Pascal.
 Bonne journée,
 Florin

Du nouveau au Domaine de l’Obiou

Hebergeur d'image

Chers amis, amies, clients et clientes

Majestueux à l’Est, du haut de ses 2790 m, l’Obiou semble porter un regard bienveillant sur le vignoble de Prébois, dont la renaissance poursuit résolument son cours. Les jeunes vignes entrent progressivement en production et mon projet vitivinicole sur le plateau du Trièves se concrétise.

Lo Biou en provençal ou Lou Buòou en patois prabouissou signifie le Bœuf, ou plus précisément l’Auroch, puisqu’il faut, semble t-il, remonter au moyen âge pour comprendre pourquoi ce sommet fut ainsi baptisé. En effet, en ce temps là, l’animal encore sauvage peuplait les forêts du massif. L’histoire dit même qu’il y a été chassé en 1460 par le futur roi de France, Louis XI. Bref, ceci pour dire que le nom des 2 nouvelles cuvées du domaine est un clin d’œil à ce gigantesque éperon rocheux qui marque le paysage triévois.

Ces cuvées, encore très confidentielles, confirment néanmoins les qualités de ce terroir d’altitude. Elle sont issues des vendanges 2014, vinifiées de manière traditionnelle, et élevées en fût de chêne. Le vin rouge, assemblage de Pinot Noir, Gamay, Gamaret et Marselan, présente des «  arômes de fruits confits, des notes bouquetées et épicées, une bouche chaleureuse et charnue et une texture souple et enrobée. » Le vin blanc, assemblage de Pinot Gris, Gewurztraminer et Rayon d’or, « offre une expression capiteuse et travaillée, des arômes de fruits raffinés, des notes miellées et épicées et une bouche chaleureuse et intense à la nervosité minérale. » *

*dégustation du 24 juin 2016 faite par Olivier Turlais.

  • Vin de France rouge / Lou Buòou 50 cl / 733 bouteilles / prix (au domaine) : 10 €ttc
  • Vin de France blanc / Lou Buòou 50 cl / 376 bouteilles / prix (au domaine) : 10 €ttc

N’hésitez pas à réserver par retour de mail et à diffuser ce message.

Bien cordialement,

Samuel Delus

Place du Village

38710 PREBOIS

00.33 (0)6.80.27.30.58

00.33 (0)4.76.34.42.83

https://www.facebook.com/Domaine-de-LObiou-1617026881868979/

Il y a du vent dans le Trièves…

Hebergeur d'image

Dans les nouvelles du pays de juin.

Tolérance : l’intégrale

Chacun a pu constater que pour des raisons de coût, les Nouvelles du Pays ont fait une cure de minceur en passant à un format 8 pages. Certains articles n’ont pu être passé, d’autres ont été coupé, dont l’article remarquable de Maryse Bisson sur les événements de Charlie Hebdo et leur répercussion Mensoise.

Un blog ne connaissant pas de problème de place, voici l’intégralité de l’article.

—————

Suis-je Charlie ? Depuis longtemps, je n’achetais plus Charlie Hebdo que je ne trouvais plus vraiment amusant mais assez provocateur et islamophobe ; en tous cas utilisant un humour ciblé qui ne me faisait même pas sourire ; assez courageux cependant, disant tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas ; mais je ne l’achetais plus, considérant que c’était ma liberté, comme la leur était celle de s’exprimer ; je comprends que la caricature, en tant qu’expression littéraire peut et doit blesser, en tous cas toucher là où ça fait mal, sinon elle n’a pas d’intérêt.

Mais la tuerie est intervenue et rien ne peut à mes yeux justifier un massacre ; alors oui, je suis Charlie !

Mais je ne suis pas QUE Charlie ; professeur à la retraite, j’ai enseigné à Mens, mais aussi, très longtemps, dans des quartiers dits difficiles, à des élèves, français d’origine maghrébine et de confession musulmane pour la plupart. J’ai rencontré là des enfants, des humains, intelligents, curieux, qui abordaient l’école, puis le collège avec la volonté honnête de « s’en sortir, » comme on dit (se sortir de quoi ? De la société, de l’école ?; je n’ai jamais vraiment pu le dire ; « s’en sortir » c’est plutôt y entrer, dans la société, en ayant du travail, en ayant donc des moyens de vivre en consommant comme les autres).

Beaucoup se trouvaient confrontés à une dure réalité : inégalités sociales, échecs, chômage, bandes, drogue, dealers…

J’ai fait avec eux mon métier en cherchant à les mieux connaître, tout en les respectant ; comme je le faisais avec tous les autres enfants, les miens, les vôtres ; et je n’ai pas noté de différence entre eux ; ils peuvent tous se laisser embrigader ; il suffit de certaines conditions qui semblent réunies en ce moment dans la vie de nos jeunes ! Notre société les fabrique et nous avons en cela une responsabilité.

Je suis Charlie mais je suis aussi tous les jeunes paumés qui ont tué et se sont tués ; et je suis aussi tous ceux qui sont en train de se faire embrigader dans le monde, et encore tous ceux qui sont victimes de la violence sur la planète.

La haine, la guerre ne résolvent rien ; les insultes non plus ; il est inacceptable de répandre une brouette de fumier devant une porte assortie d’injures pour les gens qui habitent la maison ! Quelles que soient les raisons.

La minute de silence n’a pu avoir lieu le jeudi 15 janvier et c’est regrettable ; tous paraissaient unis en cette occasion, montrant ainsi une volonté commune de prendre une autre voie que la discrimination et la tuerie ; seule une petite communauté résistait au sein du village ne croyant pas trop à l’union générale ; nous défendions l’humour et personne n’en a eu ! Ni les jeunes maladroits qui voulaient qu’on les écoute, ni les manifestants contre la violence enfin réunis, peut-être artificiellement, mais réunis tout de même, sur la place de la mairie ! Qui en sont venus aux mains, aux coups et aux insultes !

Nous défendions surtout la liberté de s’exprimer et j’en use aujourd’hui en disant ma crainte que l’escalade de la bêtise ne défigure notre beau pays du Trièves !

Il est nécessaire de se parler, de s’écouter, de se comprendre mutuellement afin de ne pas sombrer dans le sectarisme et forger nous-même ce que nous refusons.

Il est nécessaire de comprendre où est notre propre liberté et de se garder de la dérive de la peur.

Maryse BISSON

St Baudille et Pipet

1234



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces