Résultat pour la recherche 'pellafol'

Le chant des Grenouilles

Hebergeur d'image

Encouragé par les succès de ces dernières années, l’Association « Les Oiseaux de Passage » revient nous présenter son dernier spectacle  » Le Chant des Grenouilles » vendredi 1 décembre à la salle polyvalente de St Sébastien et propose un stage de chant populaire italien les 2 et 3 décembre.

Cher*s Ami*s,

Après un an de tournée en France, nous sommes heureus*s de revenir dans le Trièves avec la forme complète de notre spectacle Le Chant des grenouilles.
Pour l’occasion Laila Sage et Lorenzo Valera seront accompagné*s de Séline Gülgönen.
Nous en profiterons pour poursuivre notre parcours de transmission autour du chant populaire polyphonique avec un stage où nous vous attendons nombreus*s!
au plaisir de vous retrouver..
Laila, Lorenzo et Séline.
 
Programme du week end: 

Vendredi 1 décembre:
Saint Sébastien (Châtel en Trièves), salle polyvalente 

en collaboration avec l’association Hotel Europa et la Mairie de Châtel en Trièves
20.30 Spectacle Le chant des Grenouilles
Un spectacle écrit par Lorenzo Valera

Avec Séline Gülgönen (chant, clarinettes)
Laila Sage (chant, conte)
Lorenzo Valera (chant, conte, guitare, accordéon)
 
L’Etat italien vient de célébrer son 150e anniversaire… Sa rhétorique patriotique a envahi le débat public et imposé sa version de l’histoire : un beau conte, dont le héros est un peuple abstrait autant qu’idéalisé, et dont les exploits sont bien éloignés de la réalité quotidienne des classes populaires et de leurs nombreuses tentatives d’émancipation.
> Dans un spectacle mêlant récits, chants et musique, nous vous ferons découvrir une autre histoire, et entendre d’autres voix : celles des brigands méridionaux et de leur guerre enragée contre le nouvel Etat ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes que l’on pouvait entendre dans les rizières ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d’autres terres.
> Quarante années de révoltes, de rebellions, d’illusions destinées à briser la fureur répressive d’un Etat qui punit impudemment les justes et récompense les assassins… Un coassement de grenouilles lointain mais persistant, refusant de se taire devant les fanfares sonores du pouvoir.
> entrée prix libre et conscient

samedi 2 décembre:
 salle de la Mairie de Corps (38)
 19:00 Spectacle Le chant des Grenouilles
En collaboration avec l’Association Auberge Espagnole et l’APPO
20.30 repas partagé suivi d’une scène ouverte

entrée prix libre et conscient

Stage de chant populaire italien: la Terre aux Mille Voix

 

Avec Lorenzo Valera et Laila Sage

> Samedi et dimanche 2 et 3 décembre
> Châtel en Trièves (Saint Sébastien) salle des fêtes 
>
> samedi 2 stage 14.00-17.00,
> dimanche 3 stage 11-13 repas partagé 14.30 16.30
> coût: prix libre et conscient
> niveau: tout niveau
> Info et inscriptions: laila@autistici.org 0781130361
> « L’Italie est une terre aux mille voix, certaines sévères et douloureuses, d’autres extrêmement archaïques : aucune correspond à notre idée de la « bella arte » de la chanson. Et pourtant, un sentiment ancien, une culture locale de la beauté, sont arrivés jusqu’à nous dans chaque région ».
> (Alan Lomax)
> Laila et Lorenzo proposent un parcours sensible au travers de ces chants et de leur histoire, de leurs racines à l’épanouissement de leurs vibrations. Les différentes voix et les techniques vocales seront transmises au travers d’exercices, de jeux et de méthodes qui ne supposent aucune connaissance théorique de la musique.
——————————————————————–
> pour info: laila@autistici.org
> 0781130361
> Association les Oiseaux de Passage
> Pellafol.

Audrey et Vincent

Hebergeur d'image

Il y a quelques jours, l’étape Huguenote a eu le plaisir d’accueillir Audrey et Vincent, un sympathique couple venu assister au rallye de Monte Carlo, qui cette année poussait une pointe jusqu’à Pellafol.

http://www.trieves-vercors.fr/l-etape-huguenote.html

http://www.mairie-pellafol.com/

A l’extrême pointe de la technologie et de l’écologie, ils sont venus avec une Golf Hybride rechargeable :

 http://www.largus.fr/actualite-automobile/golf-gte-la-volkswagen-hybride-rechargeable-a-lessai-4763380.html

Pas de problème, l’étape Huguenote est équipée depuis quelques jours d’une prise de recharge Legrand,  permettant une recharge tonique.

Image de prévisualisation YouTube

https://fr.chargemap.com/chambre-trievoise.html

Image de prévisualisation YouTube

Pour mémoire, un épisode du dernier James Bond, tourné dans Mens par Audrey et Vincent…

 

 

Plaidoyer pour l’éolien

Quelques réflexions personnelles sur l’énergie éolienne et un éventuel projet dans le Trièves…
Hebergeur d'image

1) Il est URGENT de ne pas se précipiter quand on sait que les technologies d’énergies renouvelables se développent très vite. Mais si nous optons pour le lancement d’études, débouchant éventuellement sur la création d’un parc éolien  dans une dizaine d’années, nous aurons les éoliennes de 2025, encore plus silencieuses (Voir : Chouette les éoliennes…), d’un meilleur rendement, avec une meilleure intégration paysagère etc. Mais si nous enterrons le dossier pour le rouvrir dans 10 ans, nous ne disposerons de cette énergie renouvelable dans le Trièves qu’en 2035. Or la planète chauffe, il faut agir, c’est URGENT ! La politique de l’autruche ne pourra que nous amener dans le mur du déréglement climatique !

2) Il est URGENT d’arrêter de se laisser influencer voire manipuler par des entreprises privées. C’est pourquoi, il faut remercier celles qui nous ont faite des propositions spontanées de projet de parc éolien, puis faire notre propre cahier des charges en fonctions de NOS intérêts et de NOS interrogations. Et enfin mettre les diverses sociétés en concurrence. Et surtout veiller à obtenir une gouvernance permettant une vraie co-décision. Par exemple, si les études sont positives, sur le nombre, l’emplacement (pour l’aspect paysager) et le type d’éoliennes (en fonction de leur émission sonore).

3) Il est URGENT de profiter des subventions qui sont offertes dans le domaine des énergies renouvelables. Notamment du fond d’investissement régional OSER (oser.rhonealpes.fr) qui peut à la fois participer au capital et être une ressource technique face aux opérateurs éoliens. Les fonds LEADER Européens ont également des lignes budgétaires pour soutenir ce type de projet. Au vu de l’état des finances publiques, cette générosité risque de ne pas durer…

4) Il est URGENT de ne pas dépenser de l’argent public à payer des études fantaisistes, au thême flou, dont on sait qu’elles finiront à coup sur dans un tiroir. Et se consacrer à des études précises du type « Y a t’il assez de vent aux endroits envisagés, existe-il des corridors à oiseaux ou chauve souris, quel serait l’impact paysager d’un parc ? »

5) Si le projet est jugé acceptable après de multiples études, une enquête d’utilité publique etc, des recours nombreux et variés, le Trièves profitera de multiples retombées économiques. Rentrées fiscales de l’ordre de 200 000 euros par an pour les communes, la communauté de commune, le département et la région, notamment à travers l’IFER (Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseau : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/795-PGP.html). Loyer aux propriétaires de terrain (voir point 8 ci dessous). Bénéfices de la participation au capital des collectivités locales et des habitants. Activité économique importante, et adaptée à nos entreprises locales de taille moyenne (Pellisard…), lors des phases de construction et de démantélement. (Voir Les Ailes de Taillard).

Nous disposerons également d’une électricité moins chère que celle que pourrait nous offrir les centrales nucléaires de nouvelle génération type EPR (Voir : Eolien -nucléaire : le vrai cout de l’énergie.)

6) Il est URGENT de prendre en compte et de respecter les critères forts qui font l’identité du Trièves. C’est pourquoi des études paysagères, acoustiques, hydrologiques, ornithologiques et chiroptérologiques (les chauves souris) devront être menées si on décide d’aller de l’avant. Si ces études se révèlent négatives, et/ou si le vent s’avère insuffisant, le projet ne se fera pas !

http://www.cc-montsdupilat.fr/sites/default/files/files/NL2%20du%203.09.13.pdf

http://www.cc-montsdupilat.fr/sites/default/files/files/Newsletter%20n%C2%B01.pdf

http://www.cc-montsdupilat.fr/sites/default/files/files/EOLIEN%20NL3.pdf

Un parc éolien est une installation à caractère totalement réversible. Si la génération de nos enfants trouvent une énergie plus adaptée, ils les démonteront ! Avec ce type d’énergie, nous leur laissons le choix de leur avenir ! A l’inverse, lorsqu’on utilise de l’énergie fossile, on envoie du CO2 dans l’atmosphère pour des centaines d’années. Avec le nucléaire, on produit des déchets pour des dizaines de milliers d’années. On dépasse le temps historique pour pourrir la planète sur des temps géologiques ! Nous vivons à crédit sur le dos des générations futures !

7) Si un projet se fait, les propriétaires des terrains gagneront environ 9000 euros par an et par machine, ce qui est considérable pour des exploitants ayant souvent de faibles revenus. Ces revenus seront également mutualisés, de manière décroissante avec la distance, aux propriétaires des terrains alentours. On pourra en fin d’exploitation retirer la partie superficielle du socle et revégétaliser. (voir Du démantèlement des éoliennes… ).

8) Il est URGENT de mettre en oeuvre, si les études sont favorables, les technologies matures que constituent les éoliennes, et de poursuivre activement les recherches sur d’autres technologies plus expérimentales, comme le projet de capteur photovoltaïque sur les routes.

9) Il est URGENT de  respecter le projet TEPOS  tel qu’il est annoncé, c’est à dire diminution des consommations énergétiques ET augmentation de la production d’énergie renouvelable. On a bien noté que la création d’un petit parc éolien de 5 machines de 2 MW permettrait le croisement des courbes de consommation et de production en 2034 au lieu de 2042.

10) Il est URGENT de ne pas être dans la pensée unique. Il faut penser binaire, dépenser moins d’énergie ET produire plus de renouvelables. Le nucléaire représente aujourd’hui plus de 75% de la production d’électricité en France. Imaginer arréter cela par de simples mesures   d’économie, sans production d’énergie alternatives, est une vue de l’esprit. D’autant plus si on envisage de remplacer l’usage des énergies fossiles par l’électricité, pour éviter les émissions de CO2.

11) Il est URGENT de laisser d’organiser la solidarité entre les territoires. Grenoble, avec sa densité de population, ne peut pas être autonome en énergie, pas plus qu’il ne peut l’être en lait ou en farine. A l’inverse le Trièves, avec sa population clairsemée, ne peut justifier d’un CHU ou d’une université. Les échanges sont donc indispensables, même si on peut éviter de faire voyager un yaourt 3000 km avant de le déguster.

—————————

Pour finir, une petite anecdote personnelle. Je regardais il y a quelques jours, avec mon fils Anton 16 ans, une émission dans le cadre de la Cop21. On y décrivait les 3 scénarios possibles pour l’an 2100. Dans l’option « Il est URGENT d’attendre, on ne change rien », on parlait d’un réchauffement de 6°, une planète invivable, des canicules quasi tous les étès contre lesquelles on luttait à grand coup de clim, aggravant ainsi encore les émissions de CO2.

Je vois mon fils blémir. Je tente de le rassurer. Je lui dis : « Anton, en 2100 tu seras mort ou tu seras un vieillard ». Il me répond : « Oui, mais mes enfants ??? ».

Je lui répond quoi ? Je fais quoi concrétement, à mon petit niveau, pour lui éviter ce scénario de cauchemar ?

Hebergeur d'image

Jean Louis Vannard

Jean Louis Vannard dans Histoire 006-copier

Une curieuse petite stèle sur la route entre Cordéac et Pellafol. Qui était ce Jean Louis Vannard, quel a été son acte de courage ? Quasi aucune info sur internet. A vos souvenirs…

Réponse : Jean Louis Vannard était un garde de l’administration forestière qui a perdu la vie en arrêtant un cheval fou qui tractait une cariole sur laquelle avait pris place une famille. à la hauteur du pont « de la scie ». Autrefois le passage du torrent de la Croix de la Pigne empruntait un pont situé quelques mètres plus en amont – qui était adossé à une scierie dont il ne reste que quelques vestiges le long du cours d’eau. Une photo du début du XX eme siècle était exposée il y a quelques années à la maison du patrimoine de Pellafol qui montrait le massif de l’Obiou vu du pont de la scie.
JPA

 

Mister Hostache

J’ai déjà causé du tournage d’un documentaire sur le thème du « Trièves après pétrole » pour MontagneTV (=> Documentaire Trièvois). qui sortira en 2014

Après Jean Petrequin et sa centrale hydraulique, nous sommes allés rendre visite à Jean Pierre Hostache et ses éoliennes de Pellafol.

On commence par une petite discussion à domicile ou l’homme nous explique ses 10 ans de combats face à l’administration et aux inévitables Nimby (=>Pellafol: les éoliennes de Monsieur Hostache )

Mister Hostache dans Ecologie 006-copier

On arrive vers les machines qui peuvent fournir jusqu’à 1.5 MégaWatt.

008-copier dans Eoliennes

On arrive au cœur de la bête. Explications techniques ardues, puissance de la technologie…

013-copier dans Matheysine

On ressort un peu secoué…

003-copier dans Trièves

Avant d’aller jeter un œil et un objectif de caméra sur la centrale de raccordement au réseau.

016-copier

 Puis mister Hostache, éleveur de son métier, ne résiste pas au plaisir de nous faire visiter son troupeau tout proche.

020-copier

Un sacré bonhomme…

Les éoliennes de Pellafol

Image de prévisualisation YouTube

Tiens, on va y faire un tour demain…

Pédale douce

Pédale douce dans PERSO chat-velo2

Le vélo, c’est sympathique mais l’ascension des cols en solitaire est difficile. Je propose donc de former un groupe de « cyclistes du dimanche » pour pratiquer le vélo plaisir en excluant tout esprit de compétition et de « dépassement de soi ».

 Les sorties pourraient se faire autour de Mens mais également démarrer à 20-30 ou 40 km de là, afin de découvrir de nouvelles routes et de nouveaux horizons. Et aussi parfois pour échapper à la chape de nuages du Trièves lorsque le soleil de la Drome nous tend les bras ! Je dispose d’un porte vélo pour 4 vélos…

 Chaque sortie comporterait un petit « arrêt bistrot » afin de marquer une courte pause et de faire marcher le commerce. On pourrait aussi parfois inclure une visite (le musée de Pellafol, la centrale hydraulique de Combe noire, la fontaine ardente du Gua…), histoire d’allier le culturel au sportif.

 Plus tard dans la saison, on pourrait envisager une sortie sur 2-3 jours pour pousser un peu plus loin notre exploration du bitume. Par exemple en suivant quelques véloroutes bien plates (http://www.af3v.org/CarteAF3V/carte-detaillee.html) ou sur des itinéraires plus accidentés.

 Ce groupe serait purement amical, sans structure officielle ni association, chacun roulant sous sa propre responsabilité et avec sa propre assurance. On recommande vivement le port du casque et des gants. On pourra créer différents groupes ou faire des boucles plus ou longues et pentues si des différences de niveaux trop importantes apparaissent.

Merci aux personnes intéressées de me le faire savoir par retour de mail : ododinot@yahoo.fr

agenlle dans Trièves tourisme

http://www.lesagnelles.com/

Pour ceux que cela motive, prochaine sortie départ demain lundi 20 à 9h devant le café des sports de Mens. Col de Saint Sébastien, Masserange, Saint Jean d’Hérans, pause café offerte au gite les Agnelles, Cornillon, petit oriol, Sandon, le Percy, Monestier, Prébois. Qu’on se rassure, on fonctionne sur le principe de la fusée à plusieurs étages donc de nombreuses possibilités de retour anticipé pour ceux qui fatiguent ou n’ont pas le temps. Cool on vous dit !

 

 

Nul n’est besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer !

Nul n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ! dans 2012-législatives/ radAAD0B

Bernard Zamora                                                           Olivier Dodinot

Nous sommes donc candidats pour le mouvement Cap21, présidé par Corinne Lepage, sur la 4ème circonscription de l’Isère après passage en préfecture de Grenoble.

Olivier Dodinot, 51 ans, candidat
Marié avec 2 enfants. Originaire de Nancy en Lorraine, j’ai travaillé pour la Croix rouge internationale en mission humanitaire en Afrique et Asie. Je vis dans le Trièves où j’exerce comme kinésithérapeute. Ancien délégué de parent d’élèves, propriétaire d’un gite écologique, initiateur de la location de voitures entre particuliers dans le Trièves, je participe et soutiens les projets locaux de production d’énergies renouvelables : centrale solaire à Mens, centrale hydraulique à Prébois, éoliennes à Pellafol… J’ai dernièrement initié la partipation d’une équipe Trièvoise au concours des familles à énergie positive. Tête de liste écolo aux municipales de Mens en 2008 puis candidat Cap21 aux cantonales.
Bernard Zamora, 57 ans, suppléant
Adhérent et militant du Mouvement de CAP21 depuis 2006, je suis engagé dans plusieurs associations environnementalistes : O.Z.D. (Objectif Zéro Déchet),
les Amis de la Terre, et P.C.S.C.P. (Pour les Chambaran Sans Center Parc). Je souhaite sincèrement contribuer à une nouvelle conception des problématiques :
  -  écologique en préservant nos espaces naturels (protection de la biodiversité) et agricoles (sans O.G.M. ni intrants nuisibles à notre santé)
 - économique en impulsant un véritable développement soutenable fondé sur une nouvelle donne énergétique et des modes de consommation plus sobres
 - sociétale en instituant une véritable démocratie fondée sur la participation
 - citoyenne et non plus sur une représentation élitiste et professionnalisée.

 Liens :

http://www.facebook.com/home.php#!/olivier.dodinot

http://www.philippenoviant.com/

http://www.cap21.net/

http://www.facebook.com/pages/Cap21/148314281875108

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cap21

 

 

 

A lire…

A lire... dans Ecologie rad13F1C

Un très bel article sur Emmanuel Hostache, champion du monde de Bobsleight : http://glaizil.over-blog.com/article-emmanuel-hostache-63406762.html

rad50C22 dans Eoliennes

et sur son projet commun avec son père, les éoliennes de Pellafol : http://glaizil.over-blog.com/categorie-11535954.html

Photovoltaique

dscn0265640x480.jpg

En quittant Mens par la route de Cordéac, juste avant les ralentisseurs, on peut observer (admirer ?) depuis quelques semaines la maison Dodiblog recouverte de jolis panneaux photovoltaiques. Voici l’aboutissement, voyons un peu l’histoire.

paperasse.jpg

Rappelons le, en France on adore la paperasse, et en matière de photovoltaique on atteint des records. J’étais prévenu, je n’ai pas été déçu !!! Précisons tout d’abord que, même si ce n’est en théorie pas indispensable, il est impératif de passer par une société spécialiste en matière de traitement paperassier afin de faire avancer son dossier dans des délais raisonnables. A moins d’être suicidaire ou masochiste !

Pour ma part, je me suis tourné vers PER énergie, une société sise à Echirolles (http://www.per-energie.fr/, 04 76 21 15 15). Je n’ai eu qu’à m’en féliciter. J’admire la patience de Marie Thevenet qui se bat au quotidien avec les ronds de cuir des administrations dont le rôle consiste à faire traîner les choses.

per.bmp

Il faut d’abord une déclaration de travaux, à remplir en 6 exemplaires, auprès de sa mairie.

Puis renvoyer à ladite société un dossier comprenant 12 documents. Extraits

 - Un mandat pour la société en charge d’intervenir auprès des différents organismes

 - Un pour EDF, avec facture EDF et certificat de non opposition de la mairie

 - Un pour ERDF: Electricité Réseau Distribution de France avec photo des lieux et tuti quanti

- Un courrier au préfet (Monsieur le Préfet…)

 - Un courrier au Ministère de l’industrie (Monsieur le Ministre…)

 - Une demande de contrat de vente auprès de l’AOA (Agence des Obligations d’Achats) d’EDF.

 - Une attestation d’intégration au bati…

- Une demande de subvention auprès de la région. (Monsieur le président du conseil régional…). Ladite subvention a depuis été supprimée.

- Une fiche descriptive de l’installation bien pénible à remplir, toujours pour le conseil régional

- Une demande de subvention auprès du conseil général (Monsieur le président du conseil général…).

- Une fiche descriptive de l’installation, encore pour le conseil général.

- Une attestation de mise en service.

Une fois le paquet renvoyé, commence un invraisemblable balai paperassier entre les différents organismes, la société de traitement des paperasses et Dodiblog. A signaler un premier passage d’un technicien d’ERDF pour faire un devis sur le coût du branchement de l’installation (441 euro 67 !), l’arrivée du devis et la pose des panneaux par une société locale.  Puis la longue attente du raccordement final au réseau.Compter 6 mois au total minimum.

photowat.jpg

Les panneaux sont Français, oui Monsieur, et même Isérois puisqu’ils sont fabriqués par la société Photowatt de Bourgoin Jallieu (http://www.photowatt.com/fr/). On évite ainsi le « merde in China », un peu moins cher mais qualité Chinoise…

La pose a été effectué par Obiou Multiservices de Lavars (http://obioumultiservices.free.fr/, tél : 06 87 46 58 93) crée et dirigée par le très séduisant Régis Roux Paris.

dsc0079640x480.jpg

Financièrement, l’affaire est intéressante puisqu’elle permet un crédit d’impôt, une subvention du conseil général,un crédit d’impôt sur le coût du matériel (pas sur la pose) et surtout un rachat du kilowatt au tarif très avantageux de 62 centimes (vous l’achetez autour de 10 centimes à EDF). C’est d’ailleurs pour cette raison qu’EDF qui officiellement déclare favoriser ce type d’énergie fait tout en réalité pour mettre des bâtons dans les roues, comme pour les éoliennes (Pellafol: les éoliennes de Monsieur Hostache).

N’espérez tout de même pas faire fortune avec votre toit, la production ne sera pas mirobolante, couvrant une part seulement de la consommation de votre maison

Tous ces avantages ont été consentis par le gouvernement dans le but d’atteindre l’objectif des 20% d’énergie renouvelable à l’horizon 2020. Il est par ailleurs évident qu’avec la montée en puissance de la production de panneaux photovoltaiques, le prix de ceux ci va chuter et les subventions, crédit d’impot et tarifs de rachat suivront.

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces