• Accueil
  • > Recherche : question réponse

Résultat pour la recherche 'question réponse'

Assemblée générale

 

sur-les-pas-des-huguenots

Chères adhérentes, chers adhérents,

 

Notre association créée en décembre 2016 se fixait plusieurs objectifs dont les principaux étaient :

-          de représenter l’association nationale sur notre département ;

-          d’assurer la promotion du sentier à travers des manifestations locales ;

-          de sensibiliser l’ensemble des instances locales et de les impliquer dans la communication et l’accroissement de la notoriété du sentier.

 

Nous avons pu œuvrer efficacement sur les deux premiers thèmes mais nous sommes encore trop perçus comme une association très territoriale, dépassant à peine le périmètre du Trièves.

C’est pourquoi cette année notre assemblée générale se déroulera à

 

La Maison de la Montagne

38000 GRENOBLE

Le vendredi 1er mars à 18 heures 30 

Y seront invités les élus de toutes communes et communautés de communes traversées par le sentier. Mais seront aussi conviés les élus des instances départementales et régionales, ceux des parcs régionaux, les offices de tourisme, nos élus nationaux députés et sénateurs, etc..

 

L’ordre du jour sera le suivant :

-          Présentation de l’association nationale « Sur les pas des Huguenots » ;

-          Histoire de l’exil après la révocation de l’Edit de Nantes ;

-          Parallèle avec des chemins comparables. Où l’on voit notamment que le chemin de Compostelle voyait il y a quelques dizaines d’années un nombre de pèlerins moins important que les randonneurs parcourant actuellement le sentier des Huguenots ;

-          La présentation de ces trois premiers points ne devrait pas excéder une trentaine de minutes. Elle sera suivie d’un échange question / réponse avec les participants ;

-          Assemblée générale traditionnelle, qui ne devrait pas durer plus d’une demi-heure.

 

Cette assemblée générale sera suivie d’un pot de l’amitié.

 

Afin de gérer au mieux cette assemblée, merci de bien vouloir nous confirmer votre présence, et éventuellement celle  de vos connaissances intéressées, avant le 31 janvier en répondant à ce mail, en précisant le nombre de personnes qui seront présentes.

 

En espérant avoir le plaisir de vous rencontrer à cette occasion, recevez chères adhérentes, chers adhérents, mes amicales salutations.

Gérard Dangles

Président de l’association  « Sur les pas des Huguenots – lsère »

En Marche Trièves – Matheysine !

La réponse au questionnaire établie lors de l’atelier « gilets jaunes » du comité En Marche Trièves – Matheysine du samedi 15 décembre.
Comment définiriez-vous une fiscalité plus juste et quelles sont vos propositions ?
Que tout le monde paye un peu d’impôt direct.
Créer une tranche supplémentaire d’impôt sur le revenu.
Augmenter la fiscalité sur les gros héritages.
Soit rétablir l’ISF (aussi pour des raisons « psychologiques ») ou à minima le rétablir sur les investissements dormants (compte de dépôt, d’épargne, SICAV etc).
Taxe GAFA sur le chiffre d’affaire en France
Tendre vers une convergence des fiscalités Européennes
Que proposez-vous pour que la République En Marche Isère soit plus à l’écoute du citoyen ?
Créer des permanences (mensuelles, trimestrielles ?) en se faisant prêter une salle par les mairies. Permanences avec thématiques en commençant par les transports, très importantes dans les territoires ruraux ou notre comité est établi !
Grosse présence sur les réseaux sociaux, suivre et commenter les pages des élus
Comment mieux expliquer à nos concitoyens les réformes du gouvernement en cours ?
Faire et refaire de la pédagogie ! Expliquer simplement. Question : un Enarque peut il expliquer simplement ? Question sur l’omniprésence de ceux ci dans la haute administration, sur le manque de variété des profils.
Faire faire par des communicants des petits spots d’une minute à la télé expliquant simplement le pourquoi des lois votées. Ceci ne pose pas de problème avec le CSA en dehors des périodes électorales. La télé est un média encore très regardé par les personnes agées qui peuplent nos territoires ruraux.
Vous êtes nombreux à dire qu’il ne faut pas opposer la transition énergétique et le pouvoir d’achat. Comment concilier les deux ?
Pour le carburant, appliquer à partir de 2020 une TIPP flottante en indiquant que pour les années à venir (jusque 2030 ?), le prix final du carburant (cours du brut + TIPP) augmentera de 5 cts par an. Les acheteurs de nouveaux véhicules sont ainsi prévenus, les 4×4 vous coûteront cher !
Pour être acceptées, les « taxes écologiques » doivent être consacrées à 100% à la transition énergétiques. En particulier aux transports (minibus, covoiturage intelligent…) dans les zones rurales. Leurs habitants ont le sentiment de payer des taxes contraintes sur le carburant nécessaire aux transports, qui serviront au développement des infrastructures urbaines.
Proposition : que la prime à la conversion pour remplacement d’un ancien véhicule puisse également être allouée à ceux qui changent de pratiques et achète un vélo électrique.
Questionnement sur l’augmentation du fuel domestique et de la suppression programmée des chaudières à fuel dans les 10 prochaines années. Les habitants des zones rurales n’ont pas accès au gaz de ville comme alternative.
LES PROJETS :
Changer le nom du groupe sur la page des comités d’En Marche. C’est fait : https://en-marche.fr/comites/en-marche-trieves-matheysine
Mettre une Matheysine comme co-animatrice du groupe. Fait également : https://en-marche.fr/comites/en-marche-trieves-matheysine/membres
Modifier le nom de la page Facebook du groupe. Fait : https://www.facebook.com/groups/1919835888066329/
La prochaine réunion pourrait se faire en Matheysine, sur le thème des transports en zone rurale. Idée : inviter le référant départemental, des députés et sénateurs.

Brune !

Brune_Poirson

Dans le cadre des « rencontres du gouvernement », petite discussion hier avec Brune Poirson, la charmante et compétente secrétaire d’état à l’écologie auprès de Nicolas Hulot.

Brune2

On tente quelques questions :

L’avenir des petites lignes ? Ce sont des TER, Transport Express Régional donc essentiellement de la responsabilité de la région.

Quid du soutien à des initiatives innovantes telles que le projet de covoiturage pour pendulaires d’Illicov ? https://illicov.fr/trieves-grenoble/

Réponse : soutien à fond par le gouvernement par l’intermédiaire du projet French Tech : http://www.lafrenchtech.com/la-french-tech/quest-ce-que-la-french-tech

Plus : https://www.francebleu.fr/infos/politique/brune-poirson-a-seyssins-pour-debriefer-un-d-action-en-une-heure-1526655089

Tout sur Brune : https://fr.wikipedia.org/wiki/Brune_Poirson

 

From Belgium

From Belgium dans Trièves 1yy4
Bonjour!
Je suis Maximilian, étudiant en Gestion en Belgique. Actuellement, j’écris un mémoire sur l’impact des monnaies complémentaires sur leur communauté.
Afin de correctement évaluer l’impact du Cairn, j’aurais besoin de votre aide et de de 5 min de votre temps afin de répondre à un questionnaire en ligne entièrement anonyme: https://framaforms.org/questionnaire-prestataires-cairn-1524642023
Je vous serai très reconnaissant de votre aide! En effet, il me faut beaucoup de réponses pour maximiser l’efficacité de la recherche.
Un grand merci
Maximilian
ps: Pour ne pas vous assommez avec beaucoup de texte, je suis resté succinct. Cependant, si vous désirez plus d’informations sur ma recherche, n’hésitez pas à me contacter! Je serai ravi de partager celle-ci avec vous.

ps2: Cette demande est indépendante de l’association qui s’occupe de la gestion du Cairn.

  _______________________________________
Maximilian Langeder
Business Engineering & International Business Student
Louvain School of Management
Belgian/whatsapp +32 (0) 472/31.92.65
skype: maximilian.langeder

Sénateur – Sénatrice

Hebergeur d'image

On a vu que le Trièves a l’insigne honneur de compter 2 sénateurs parmi les siens => Trièves au centre !

J’ai demandé aux heureux élu(e)s  s’ils comptaient garder leurs mandats locaux et comment ils pensaient gérer leurs carrières professionnelles respectives ?

Pas de réponse, ni de l’une ni de l’autre !

Petit tour sur internet pour voir qu’elles étaient les nouvelles dispositions anti-cumul mises au point par notre gentil président.

Trouvé sur Libération : http://www.liberation.fr/apps/2017/03/cumul-des-mandats/

Egalement : http://www.ifrap.org/sites/default/files/SPIP-IMG/pdf/cumul_recapitulatif.pdf

Si j’ai bien tout compris…

1 – Les mandats :

Le parlementaire ne peut plus cumuler qu’avec UNE fonction de conseiller régional ou départemental ou de conseiller municipal pour les communes de moins de 1000 habitants. Les mandats intercommunaux ne sont pas pris en compte dans les règles sur le cumul, mais un parlementaire ne peut pas y exercer de rôle exécutif.

 * Frédérique Puissat est maire de Chateau Bernard (283 habitant) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau-Bernard

Guillaume Gontard est maire du Percy (161 habitants) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Percy_(Is%C3%A8re)

Tous deux devront démissionner de leur mandat  de maire mais pourront rester conseillers municipaux puisque leur commune compte moins de 1000 habitants.

 * Frédérique PUISSAT est 7ème vice-présidente à l’enfance, jeunesse, famille à la CDC du Trièves : https://www.cc-trieves.fr/la-collectivite/les-elus

Elle devra démissionner de ce poste pour rester sénatrice et devenir simple conseillère communautaire.

Guillaume Gontard est conseiller communautaire. Il pourra le rester.

 * Frédérique Puissat est 1ère vice présidente du conseil départemental de l’Isère, en charge de la famille, enfance et santé.

Elle devra démissionner pour être simple conseillère départemental.

 * Le cumul étant limité à un mandat local en plus de celui de parlementaire, Frédérique Puissat devra choisir entre :

 - Conseillère municipale de Château Bernard + conseillère communautaire à la CDC du Trièves.

- Conseillère départementale au département de l’Isère.

2 – Les métiers :

Le code électoral est particulièrement vigilant sur les risques de conflit d’intérêt à l’égard des parlementaires exerçant des activités de conseil (type notaire ou avocat)

http://blog.leclubdesjuristes.com/3-questions-a-bruno-dondero-cumul-dun-mandat-de-depute-dune-activite-de-conseil-remuneree/

Frédérique Puissat est secrétaire générale de Twinner sport :

http://www.diot-credit.com/2014/04/28/multi-reverse-factoring-interview-de-frederique-puissat-secretaire-generale-de-twinner/

Guillaume Gontard est architecte :

http://www.darchitectures.com/voir-b-a-ba-architecture-amenagement-parmi-les-prescripteurs,p18732.html

On est donc tranquille de ce coté là !

Attention tout de même : le même Code électoral interdit d’exercer des mandats de dirigeant dans certaines sociétés, comme celles qui ont l’Etat pour client.

Rassemblement

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

PS : J’ai écrit le 14 septembre le mail suivant au Directeur des relations extérieures et de la communication Sncf réseau Auvergne  Rhône. Jamais eu de réponse, sans doute la façon de communiquer de notre chère SNCF…

« Bonjour
Je suis Olivier Dodinot et m’occupe d’un blog assez suivi dans le Trièves, petite région au sud de l’Isère ou passe la ligne Grenoble – Gap : http://dodiblog.unblog.fr/
J’y ai commis quelques articles à propos de cette ligne dont je suis un partisan du maintien, sans être toutefois opposé à des mesures de bonne gestion et d’économie. On ne demande pas à une voie de chemin de fer secondaire d’être bénéficiaire, mais elle ne doit pas non plus faire du déficit de manière inconsidérée au nom du sacro-saint service public.
A ce propos, j’ai reçu le communiqué ci dessous d’un comité de soutien à la ligne, qui s’inquiète d’une possible suppression de 3 postes à la gare de Lus la croix haute.
Ma première réaction a été de penser que 3 postes, cela faisait beaucoup pour une petite gare, ou passe au mieux 7 trains par jour dans chaque sens. Mais leur arguments sur les retards et la sécurité semble construits.
Je serai donc intéressé de connaitre la position de SNCF réseau sur cette question, avec peut être une réponse point par point au texte ci dessous.
Je compte publier sur mon blog le texte du collectif et votre réponse, sans en modifier une virgule.
Bien cordialement
Olivier Dodinot »

Débat

Hebergeur d'image

Bernard pas content :

j’ai envoyé 150 € l’an passé et récidivé récemment mais les propos sur  le  crime contre l’humanité ne passent pas, d’autant qu’ils n’ont pas été exprimés dans un état second, comme les média ont tendance à le présenter.

il est inutile de poursuivre vos envois, je ne « marche plus ».

 
ci-joint l’avis d’un ami pied noir ex président de la société française de cardiologie 
Comme toi et beaucoup de monde j’ai été choqué par le propos macronesque: Un crime contre l’humanité qui a mené les Arabes de un million en 1830 à dix en 1960….Sans commentaires (ou plutôt à comparer avec le nettoyage des indiens par les Americains). 
Autant de voix pieds noirs et apparentés qui s’envolent…
Hebergeur d'image
La réponse d’Emmanuel :
Bonjour Bernard,
Nous tenons à nous excuser pour la réponse tardive à votre message, nous tentons de répondre à tous dans les meilleurs délais et avec qualité. Merci de partager avec nous votre histoire personnelle et vos remarques. Nous sommes conscients des réactions que les déclarations d’Emmanuel Macron sur la colonisation ont pu susciter. 
Nous souhaitons vous restituer le plus fidèlement possible le sens de ces propos qui, placés sous le signe de la réconciliation des mémoires, se résument comme suit : il est temps de clôturer le deuil de la guerre d’Algérie et d’ « avoir le courage de dire les choses ». De dire que « la colonisation a entraîné la négation du peuple algérien » et « une guerre qui n’était pas digne de la France ». Que « des dizaines de milliers d’instituteurs, de médecins, de fermiers ont beaucoup donné à l’Algérie », mais que les Harkis et les pieds noirs ont été les victimes de la politique algérienne de la France. Il est temps de laisser le passé… passer, « sans repentance, ni refoulé », pour regarder vers l’avant. 
Emmanuel Macron, sans rien renier, s’est enfin excusé en toute sincérité auprès des personnes qui se sont senties blessées par ses propos
Emmanuel Macron a eu l’occasion de s’exprimer à ce sujet dans une vidéo disponible sur Internet, lors d’interviews pour Causette (jeudi 16 février 2017) et Le Figaro (vendredi 17 février 2017) puis lors de son meeting de Toulon (samedi 18 février 2017). Vous pouvez retrouver l’ensemble des éléments en cliquant sur ce lien.
Nous restons à votre écoute pour toute question ou remarque.

À bientôt,

— Francis, pour l’équipe d’En Marche !

Algues vertes…

Reçu aujourd’hui des verts…

—————————

Chères amies, chers amis,

Mandaté par vos voix lors de la Primaire de l’écologie qui m’ont désigné candidat, et par le vote des 8, 9 et 10 février, j’ai mené, en lien avec la direction d’EELV, des discussions avec Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et les forces politiques et citoyennes souhaitant s’engager dans une démarche de rassemblement.

Nous avons mené ces discussions sur la base de notre projet, pour rassembler autour de l’écologie, du social, de la démocratie et de l’Europe.

Vous trouvez ici un bilan provisoire de nos échanges avec Jean-Luc Mélenchon, le Parti de gauche, le Parti communiste français, et les Jours heureux et l’Appel des 100. À ce jour, ces échanges n’ont pas encore abouti à un projet commun mais montrent des convergences encourageantes.

Les discussions avec Benoît Hamon ont permis d’aboutir plus rapidement à une plateforme présidentielle qui prévoit notamment la sortie totale du nucléaire et des pesticides, la fin du projet de Notre-Dame-des-Landes, une Assemblée nationale élue à la proportionnelle sans attendre 2022, une constituante pour une VIe République. Cette plateforme présidentielle se décline avec un accord électoral.

Si cette plateforme était adoptée, je me retirerais, les écologistes soutiendraient Benoît Hamon à l’élection présidentielle, et nous poursuivrions le travail de rassemblement sur la base de cet accord avec les forces de la gauche et de l’écologie qui se reconnaîtront dans ce projet.

Je vous invite à vous prononcer sur ce choix décisif.

Yannick Jadot

La question qui vous sera posée sera : Souhaitez-vous que cette plateforme et l’accord électoral soient adoptés ? Réponses possibles : oui – non – blanc

—————————

J’ai évidemment voté NON à ce mariage de la carpe et du lapin, à cette alliance de entre un borgne et un manchot. Je serais une fois de plus ultra-minoritaire dans cette triste secte au parfum nauséabond d’algues vertes.

Vade Retro Satanas, demi tour et en marche, marchons marchons, qu’un Macron puuuurrr accééééde à l’élyséééée !

 

Assistant parlementaire

Effet de mode ? Il y a quelques temps, un lecteur du Dodiblog s’était interrogé sur l’identité des assistants parlementaires de M’dame Battistel, not’ députée. J’avais transmis la question à l’intéressée, en demandant bétement et méchamment si Monsieur Battistel en faisait partie.

Ci dessous la réponse même pas énervée de Marie No :

Hebergeur d'image

Clair, net et précis !

Une suggestion et une question cependant à notre députée.

La suggestion (amicale) : mettre ces informations très « tendance » sur son site internet. Sauf erreur de ma part, cela n’y figure pas. La suspicion est fort répandue, la transparence est donc de mise, mieux vaut devancer les questions.

Une question (perfide) : si je compte bien, une assistante à 30% à Paris, quatre à la permanence dont 2 pleins temps, un 60%, un 50%. Total : 310% à la permanence ! Or pour moi les députés sont des élus nationaux dont la vocation principale est de voter les lois, et malheureusement cela se fait à Paris. 10 fois plus de présence d’assistant dans la circonscription que dans la capitale, n’est pas transformer le mandat du député en celui de super assistante sociale ? Il me semble qu’il y a d’autres élus locaux pour cela, même s’il faut de la présence sur le terrain pour « sentir » la France profonde. Et même si on est content de serrer la paluche de Marie Noelle sur le marché de Mens. Je vais poser la question à notre députée dans les minutes qui viennent !

Question – Réponse

J’ai participé il y a quelques semaines à la primaire des verts, juste pour le plaisir d’éjecter Duflot, ce qui a été fait avec fracas dès le premier tour.

Aujourd’hui je reçois ceci :

——————————————————————–

Chère amie, Cher ami,

Vous recevez ce message soit en tant qu’adhérent-e ou coopératrice-eur d’Europe Écologie Les Verts, soit car vous vous êtes inscrit-e à la Primaire de l’écologie. À la suite de cette primaire, Yannick Jadot a été désigné candidat des écologistes à l’élection présidentielle.

Pour la première fois, les combats et les propositions portés depuis toujours par les écologistes sont au cœur des projets des candidats de la gauche à l’élection présidentielle. Avec des approches parfois différentes et des nuances certaines, s’exprime une volonté qui nous est commune de sortir des vieilles recettes inefficaces fondées sur la croissance et le productivisme, et de passer, enfin, à la transition écologique, démocratique et sociale de la France.

La situation politique dans laquelle se trouve la France doit nous amener à réfléchir collectivement sur la stratégie de notre mouvement dans les semaines et les mois qui viennent.

Le Bureau exécutif d‘EELV a décidé une consultation électronique des participant-es à la Primaire le plus rapidement possible pour demander votre accord pour des discussions avec Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon dans le cadre du courrier que Yannick Jadot et David Cormand ont envoyé aux adhérent-es d’EELV le 2 février.

Cette consultation aura lieu du mardi​ 14 février​ 18h au jeudi​ 16 février 18h.​

Vous recevrez un lien personnel et confidentiel vous permettant de voter en quelques clics.​ ​Nous avons conscience que les délais sont contraints mais nous faisons au mieux pour assurer transparence et démocratie dans cette période.

Si jamais les discussions aboutissaient à un projet commun, il y aurait alors un second vote qui déciderait ou non d’un changement de la stratégie que nous avions fixée avant l’été. Ce second vote interviendrait à la fin du mois de février car c’est à cette échéance que nous transformerons les promesses de parrainages en parrainages​  effectifs.

Notre volonté unanime est d’assumer une procédure parfaitement transparente et démocratique en mettant sur la place publique les enjeux des discussions et en faisant prendre les décisions par l’ensemble de celles et ceux qui ont participé à la primaire. Cela est aussi cohérent avec notre volonté de dépasser les structures partidaires – y compris la nôtre – pour que « le​ ​ peuple de l’écologie » qui nous accompagne dans notre aventure présidentielle reste pleinement partie prenante de nos choix.

Amitiés,

​le Bureau exécutif d’Europe Écologie Les Verts

---

Voici la question qui vous sera posée lors du vote électronique :

Le 2 février 2017, dans un esprit de recherche de convergences pour construire un projet écologiste commun, Yannick Jadot et David Cormand ont fait la déclaration ci-jointe. Nous prévoyons désormais d’ouvrir un dialogue avec Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon et toutes celles et tous ceux qui se retrouveraient dans cette démarche.

Le mandat de base des discussions sera notre projet Bien Vivre, avec en priorité la clarification nécessaire sur :

- la transition énergétique et donc la sortie définitive du nucléaire, programmée, progressive et créatrice d’emploi ;

- une sixième république démocratisée, exemplaire, qui reconnaisse la participation citoyenne et généralise le scrutin proportionnel ;

- une refondation de l’Europe émancipée des lobbies, délivrée du dogme austéritaire, recentrée sur l’écologie, la solidarité et la démocratie.

Êtes-vous d’accord avec cette démarche ?

Réponses possibles : oui, non, blanc

                                ——————————————————————–

Ma réponse toute con d’écolo centriste naif : « Et des discussions avec Macron, ce n’est pas au programme ? »

12345...7



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces