Résultat pour la recherche 'réponses'

Page 3 sur 4

Stage truffe et trufficulture

Stage truffe et trufficulture dans Non classé rad6B594

La truffe intrigue, la truffe fascine. Champignon souterrain
au parfum envoûtant, tous les mystères de son cycle biologique ne sont pas
levés et on ne cesse d’apporter de nouvelles réponses aux énigmes de sa
production inconstante. Les prix hautement rémunérateurs de sa vente
contribuent à alimenter une attirance pour ce diamant noir. Pour la 3ème
année, un stage de formation à sa reconnaissance, sa culture et sa récolte vous
est proposé par la Maison
Familiale de Vif. Cette formation, ouverte à tous, est
particulièrement destinée aux porteurs de projet de plantation ou de
réhabilitation de truffières. Elle apporte tous les éléments techniques,
réglementaires et économiques permettant la mise en place d’une activité génératrice
d’un complément de revenu à long terme pour des agriculteurs, aussi bien que
des particuliers. Stage du 26 au 30 mars 2012, 35h de formation incluant cours
théoriques et visites de truffières. Inscriptions avant le 16 mars. Tarifs et
financements, nous contacter. MFR Vif, 04 76 72 51 48,
veronik.leblay@mfr.asso.fr

La ligne du parti

 

La ligne du parti dans Ecologie rad264B2

Mes Chers Amis,

Voici quelques semaines je vous ai adressé un courrier pour faire le point des évolutions de notre Mouvement.

Lors de la réunion de la Coordination nationale à Paris voici une quinzaine de jours, nous avons pu faire le point avec les membres de la Coordination et les délégués régionaux de la situation de chaque région et du positionnement politique de notre mouvement.

Rappelons d’abord que CAP signifie citoyenneté, action et participation pour le XXI ème siècle. Nous ne nous sommes jamais définis par rapport par rapport à la droite et à la gauche mais toujours par rapport à un certain exercice de la gouvernance en direction des citoyens. Nous sommes devant c’est à dire projetés dans le futur sans référence à droite ou à gauche.

Mais nous sommes interpellés sur notre positionnement et devons y répondre.

Nous sommes un Mouvement d’écologie pragmatique et républicain.

Cette seule définition permet de nous situer sur l’échiquier politique, compte tenu de l’évolution droitière du Président de la République et de l’UMP, dans un Centre qui refuse l’alliance et le soutien avec Nicolas Sarkozy et donc qui est nécessairement situé au Centre Gauche de l’échiquier politique.

Or, lorsqu’on regarde l’évolution politique de notre pays on constate que si le Centre Droit s’organise autour de Jean-Louis Borloo, le Centre Gauche reste en déshérence.

C’est la raison pour laquelle, sans lier aucune alliance du type de celle qui nous avait conduit à la création du Modem, voici plusieurs mois que nous devons discuter avec ceux qui se situent dans cet espace, notamment les Radicaux de Gauche dont les valeurs fondatrices sont très proches des nôtres même si, certaines personnalités du PRG, à commencer par Bernard Tapie, ne sont évidemment pas notre « tasse de thé ».

A cet égard, je tiens à affirmer haut et fort qu’en ayant pris position sur la situation de Christine Lagarde comme je l’ai fait très tôt, et par voie de conséquence sur le caractère absolument inacceptable des versements qui avaient été faits à Bernard Tapie, je ne peux en aucune manière et notre Mouvement pas davantage, être suspecte de quelque sympathie à l’égard de Monsieur Tapie.

Il n’en demeure pas moins que nous devons, dans la perspective des Présidentielles et des Législatives qui suivent, nous positionner clairement sur le fond et sur l’échiquier politique, l’un et l’autre n’étant pas toujours faciles à faire coïncider.

Je sais qu’un certain nombre d’entre vous ont de très bons rapports avec Europe Ecologie Les Verts, d’autres des rapports beaucoup plus difficiles voire inexistants.

En réalité et comme je le pressentais depuis les Universités d’été organisées par EELV à Nantes pendant l’été 2010, la grande vision de DCB de constituer un pôle écologique puissant et fédérateur, s’est perdue dans les sables, sous la pression d’un appareil Vert arc-bouté sur ses certitudes et simplement intéressé à accroître son audience et donc sa représentation élective.

Ceci explique la manière dont DCB a été « sorti du jeu » et le sort que les urnes ont réservé à Nicolas Hulot dans le premier tour de la primaire EELV, et ce contre toute attente.

Plus que jamais, nous réaffirmons l’option d’une écologie républicaine visant :

  • une transition économique réaliste et respectueuse de développement soutenable
  • la sortie du nucléaire programmée, appuyée sur un projet global liant décentralisation des modes de décisions, développement des énergies renouvelables et rationalisation des consommations
  • le rétablissement d’une justice équitable
  • la promotion d’une réforme fiscale de grande ampleur et des réponses appropriées en direction de nos concitoyens fragilisés afin de revenir à plus de justice sociale
  • une meilleure gouvernance à tous les échelons de nos institutions

Je ne doute pas que dans les mois qui viennent, notre positionnement trouvera un écho croissant.

Nous aurons l’occasion d’en parler à nos Universités d’été.

Bien à vous tous.

Corinne Lepage
Présidente CAP21

Enercoop : l’électricité verte

Il existe un moyen tout simple d’aider audéveloppement des énergies propres : se fournir en courant d’origine renouvelable, chez Enercoop. Et donc cesser de favoriser celles qui ne le sont pas.

 

La procédure est très simple : c’est Enercoop qui se charge de tout. Je l’ai fait en ligne, sur leur site très bien fait, et surtout qui donne des réponses à toutes les questions que l’on peut (ne pas) se poser. www.enercoop.fr

 

Enercoop est le seul fournisseur d’électricité à s’approvisionner directement et à 100% auprès de producteurs d’énergies renouvelables : solaire, éolien, hydraulique et biogaz.

De plus, Enercoop est le seul fournisseur d’électricité sous forme coopérative.

Reconnu d’Utilité Sociale et d’Intérêt Collectif, Enercoop est également agréé par l’Etat comme Entreprise Solidaire.

 

Mais comment être sûr que je ne consomme que du courant vert ?

Les producteurs d’électricité d’origine renouvelable se voient octroyer des certificats par un organisme indépendant, qu’ils vendent à nos fournisseurs. On sait exactement quel est le volume d’électricité verte qui se balade sur le réseau ERDF.

Livré chez vous par Enercoop, c’est 100% ; par EDF, moins de 10% (c’est écrit sur votre facture à gauche en bas).

 

C’est bien beau tout ça, mais c’est plus cher ?

Bien sûr ! Environ 15%. Les raisons sont sur le site.

Mais les tarifs EDF grimperont probablement plus vite (sans parler du démantèlement des centrales nucléaires) que ceux d’Enercoop…

Mais c’est une excellente occasion d’être plus vigilant sur sa consommation, ses habitudes, de remplacer de vieux appareils, isoler, etc.

Le jeu : diminuer sa consommation de plus de 15%, et c’est facile.

 

Enercoop n’a pas seulement vocation à acheter de l’électricité fabriquée au diable Vauvert (même verte) pour nous la revendre ; elle
entend, par les groupes régionaux qui se créés un par un, devenir productrice d’énergie sur les territoires, pour les territoires, par les territoires.

http://www.enercoop-rhone-alpes.fr/developper-production-energie-renouvelable.php

 

Alors, vous êtes prêts ?

10 jours après le transfert, vous recevez une lettre d’EDF, qui regrette de ne plus compter parmi ses clients, mais que ses bras seront
toujours ouverts. Et, pour décider les dubitatifs, c’est vrai car la procédure sera toujours réversible.

 

Faut-il un référendum sur le nucléaire ? Il faut surtout passer à autre chose…

 

 

Pascal Lluch

www.randopays.com

Lettre ouverte aux candidats aux cantonales : notre réponse

Le collectif « Oui au Trièves, oui à la grande communauté de communes Trièves » a publié une lettre ouverte aux candidats aux élections cantonales. Voici mes réponses :

- La question de la fusion des communautés de communes du Trièves est en discussion depuis 2004, avec de multiples épisodes, rebondissements et tergiversations.

Aujourd’hui, vous vous présentez (ou représentez, car sortant), pour un mandat de conseiller général sur un des cantons du Trièves.

Nous aimerions connaître vos positions au sujet de ce regroupement des trois communautés de communes qui nous préoccupe tant, nous les membres du collectif  “Oui au Trièves, oui à la grande communauté de communes Trièves au 1er janvier 2011″, soutenus par les 1400 Triévois signataires de la pétition.

- Si la Communauté de communes Trièves n’est pas réalisée dès maintenant par nos élus à notre échelle Trièves, la loi, issue de la réforme des collectivités territoriales, pourrait imposer la création en 2013 d’une communauté de communes beaucoup plus grande, incluant a minima la Matheysine, probablement Corps et le Valbonnais avec inéluctablement une partie des communes du canton de Monestier intégrant l’agglomération grenobloise. La politique publique à l’échelle du Trièves n’existerait donc plus.

Si vous êtes élu(e), que comptez-vous faire pour éviter l’éclatement du Trièves ?

Réponse : la question de la fusion des trois communautés de commune du Trièves n’est pas directement du ressort des conseillers généraux qui vont être élus en mars prochain. Mais cette fusion est évidemment indispensable. Mais en association avec les deux autres élus des cantons de Clelles et Monestier de Clermont et en accord avec le président du conseil général, je mettrai toute la pression possible pour parvenir à cette fusion dès le premier janvier 2012.

——————————————-

- Dans ce contexte, les politiques mises en oeuvre jusqu’ici par le SAT : Agriculture et Forêt, Culture et Patrimoine, Insertion et Formation Professionnelle, Aménagement du Territoire (Agenda 21, SCOT, Habitat, Logement et Transports), Communication (Journal Trièves) sont fragilisées, menacée. Le retard pris pour la fusion a justifié l’arrêt du subventionnement des actions du SAT par le Conseil Général.

Comptez-vous contribuer à rassembler les moyens financiers pour poursuivre les politiques publiques du Trièves, nécessaires à sa vitalité, à la cohérence de son territoire et à sa qualité de vie ?

Réponse : La crise et le montant de la dette publique fait que l’heure n’est pas aux promesses inconsidérées. Nouss n’envisageons donc pas d’augmenter le budget du conseil général.

On peut espérer une économie d’échelle grace à cette fusion permettant de faire mieux sans dépenser plus. En effet de quatre structures (SAT + trois CDC), on passera à une seule. 

A plus long terme, une fusion région-département permettra des économies encore plus importantes en diminuant l’empilement typique du « mille feuille administratif » français. Mais il faudra garder un élu de proximité pour y représenter le Trièves.

————————————-

- La population ne reçoit aucune information à propos des décisions prises ou des enjeux.. Notre collectif (et à travers nous les 1400 Triévois signataires de la pétition) n’a reçu pratiquement aucune réponse des élus du Trièves.

A l’occasion des élections cantonales, nous nous permettons donc de vous demander comment vous vous situez par rapport à la participation des habitants à la vie publique. Souhaitez-vous informer régulièrement les citoyens de votre travail au Conseil Général et des dossiers ? Souhaitez-vous associer les habitants à la réflexion sur les principaux projets du département ? Souhaitez-vous favoriser une solide démocratie trièvoise ?

Réponse :

Je créerai un site internet interactif pour présenter quotidiennement l’action du conseil général et ma contribution à celui ci.

Je tiendrais une permanence hebdomadaire sur Mens ouverte à tous.

Je publierais une feuille d’information pour tous les habitants du canton chaque trimestre.  

J’organiserai chaque année une réunion publique dans chacune des 9 communes.

Je mettrai en place différentes commissions (transport, collèges…) en relation avec les compétences du conseil général.

—————————————–

Actuellement seuls quelques élus trièvois siègent dans les organismes officiels du Sud-Isère. La création de la Communauté de communes Trièves permettra à chacune des 29 communes d’être au cœur des décisions à prendre. Elle favorisera aussi, de manière plus directe, la participation des habitants à la réflexion sur les projets du Trièves.

Y êtes-vous favorable ? Favoriserez-vous la formation des élus, des personnels des collectivités locales et des habitants ?

Réponse : J’ai déjà répondu partiellement plus haut. Concernant la formation des élus, il existe le Cifodel (http://www.cifodel.fr/) pour s’en charger. Nous ouvrirons les formations de cet organisme au personnel des collectivités locales et aux habitants.

Questions – réponses

Il y a quelques jours, j’ai pianoté sur un forum de discussion concernant les cantonales en Isère. Après y avoir annoncé une candidature Cap21 sur le canton de Mens, j’ai été soumis à une avalanche de questions pertinentes auxquelles j’ai répondu ci dessous.

Questions - réponses dans 2011 cantonales rad62330 

Quelle implantation du candidat ?
Le candidat c’est moi. Kiné à Mens depuis 12 ans après 10 ans d’humanitaire. Parent d’élève actif, auteur d’un blog local bien connu et que je ne cite donc pas. Ai lancé la location de vélos électriques et bientôt l’autopartage localement. Question politique, candidat suppléant pour le Modem aux législatives de 2007 (5,96% des voix) puis tête d’une liste à dominante écolo aux municipales à Mens (9,3%). Siège à la commission vie quotidienne de la commune ou j’ai proposé beaucoup et fait adopté certaines mesures pour les transports doux (ralentisseurs, parking vélo..). J’ai aussi fortement bataillé en faveur du projet éolien au Senepy, aujourd’hui bloqué.

La stratégie de Corinne Lepage : elle a quitté le Modem, elle ne veut pas rejoindre EELV car trop à gauche.
Tout comme moi, Corinne Lepage a cru aux valeurs d’humanisme et d’équilibre du Modem. Puis il a fallu admettre que le Mouvement démocrate, malgré son nom était dirigé d’une façon dictatoriale au service d’un seul homme.
Elle s’est rapproché d’Europe Ecologie du temps ou Cohn Bendit y pronait le rassemblement de tous les écologistes de la gauche au centre droit. Plus tard, fin de non recevoir de Cécile Duflot à toute idée d’association et donc éloignement.

Elle semble quand même très isolée dans la sphère écolo, maintenant que Waechter s’inscrit en partenariat avec EELV et les a rejoint aux régionales…
Les plus anciens d’entre nous se rappellent un peu de Waechter, candidat écolo aux présidentielles de… 1988.
A l’inverse, des adhérents plus récents comme Jean Paul Besset s’éloignent d’Europe écologie (http://www.marianne2.fr/Exclusif-Besset … 00534.html)
quand d’autres comme Cohn Bendit se posent des questions (http://www.lepost.fr/article/2010/12/07 … logie.html).
Par ailleurs, 40% des sympathisants d’Europe écologie ne se sentent pas à gauche et 61% auraient préféré un mouvement indépendant à une alliance avec les verts (http://www.jean-jaures.org/Acces-direct … orat-ecolo

Elle se présente comme contre la politique gouvernementale : un rapprochement avec le centre droit (nébuleuse Borloo) serait-il par exemple envisagé ?
En effet, elle a clairement explicité qu’elle ne travaillait pas dans le cadre d’une réélection de Sarkozy. Et insisté sur le fait qu’elle ne pourrait travailler avec Borloo que s’il était sur cette même ligne (http://www.dailymotion.com/video/xfni8n … &start=187)

Est-il envisagé de proposer d’autres candidatures dans ce département, même dans les cantons où EELV aurait des chances de figurer au second tour et de remporter des sièges (je pense aux cantons grenoblois) ?
J’ai récemment reçu une fin de non recevoir de la section Trièvoise d’EELV lorsque je me suis proposé comme suppléant dans une candidature commune sur le canton de Mens. On m’a par ailleurs expliqué qu’il n’était pas envisagé d’association de ce type dans aucun canton de l’Isère. J’espère donc qu’il y aura un maximum de candidat de Cap21 dans le département, je travaille à susciter d’autres vocations dans les autres cantons du Trièves (Monestier de Clermont et Clelles) et j’ai vent de quelques autres projets dans le département. Dans un tel contexte, la situation particulière d’EELV dans tel ou tel endroit n’importe guère. S’il faut durcir le ton pour ces élections, j’espère simplement qu’EELV seront revenus à de meilleurs sentiments pour les rendez vous de 2012.

Quelle stratégie pour Cap21 en termes de soutien pour le second tour, s’il y a un second tour ?
Un éventuel accord soutien au second tour se négocie avant le premier tour et doit être réciproque.

 

Pour en savoir plus : 

Le forum : http://www.politiquemania.com/forum/2011-cantonales-f28/les-cantonales-isere-t677-10.html?

Le blog de campagne : http://cap21trieves.unblog.fr/

Les doutes de Christoph Hensch

 La traduction en Francais d’un article que m’a fait parvenir Christoph Hensch concernant les « révélations » sur le massacre de Novi Atagi

L’article en anglais : http://www.stuff.co.nz/the-press/news/christchurch/4399881/Christoph-Hensch-doubts-claim

Les « révélations » : Massacre de Novi Atagi : la vérité ???

 Les doutes de Christoph Hensch dans Histoire rad874EA

La photo :Laissé pour mort: Christoph Hensch, le seul survivant d’une attaque de type exécution sur une équipe de la Croix-Rouge en Tchétchénie en Décembre 1996, tient la balle de calibre spécial KGB qui lui a transpercé l’épaule gauche et le poumon.

Le texte : Christoph Hensch, un homme de Christchurch espère encore d’identifier l’homme qui a tiré sur lui, mais  doute des nouvelles allégations selon lesquels cela aurait été un soldat russe.

En 1996, Hensch faisait partie d’une équipe de la Croix-Rouge attaqués par des hommes armés et masqués alors qu’il dormait dans une enceinte de l’hôpital de Novy Atagi, près de la capitale tchétchène, Grozny. Six collègues sont morts, y compris l’ infirmière néo zélandaise Sheryl Thayer. Hensch a été laissé en sang, avec un poumon perforé et une balle dans l’épaule gauche. À l’époque, la Russie avait accusé les rebelles tchétchènes de l’attaque. Cependant, s’exprimant au quotidien britannique The Times la semaine dernière, un défecteur du bureau fédéral de sécurité, le major Alexeï Potyomkins affirme qu’une unité Russe  »chercher et détruire » a effectué l’attaque, confondant les travailleurs la Croix-Rouge avec les rebelles tchétchènes. Potyomkins dit qu’il faisait partie de l’unité, qui venait de s’engager dans une fusillade avec les rebelles tchétchènes. L’unité cru que les rebelles s’étaient retirés à l’hôpital et est entré l’arme au poing.

Quatorze ans plus tard à Christchurch, Hensch natif de Suisse se souvient douloureusement de cette nuit. Il dormait quand sa porte s’ouvrit, révélant un homme au visage masqué, avec un pantalon de camouflage, une veste en cuir et un fusil.

« Il a juste sorti un pistolet et tiré sur moi sans dire un mot. »

Hensch veut toujours des réponses, mais n’est pas convaincu que le tireur était un Russe.

«Ce gars-là [Potyomkins] peuvent faire cette affirmation, c’est très difficile de vérifier. »

Pour Hensch, le scénario le plus probable est que l’une des factions tchétchènes a été responsable,  méfiante à l’égard des nombreux observateurs étrangers à l’approche des élections régionales.

« L’idée était d’effrayer les étrangers pour qu’ils s’en aillent.

«J’aimerais avoir une réponse définitive pour savoir qui était ce gars et pourquoi il a essayé de me tuer. »

Le frère de Thayer, Lloyd Thayer, de Wanaka, a déclaré hier que cette affirmation n’était pas nouvelle.

Thayer dit que la famille avait été informée par la Croix-Rouge internationale que l’hypothèse avait été de nouveau soulevée par un journaliste de Londres.

«C’était il y a longtemps et les chances de quelque chose de concret ressorte de cela sont probablement assez mince, dit-il.

«Ce n’est aucunement une révélation, et jusqu’à ce qu’il y ait quelque chose qui confirme ou infirme cette théorie … il n’y a pas grand chose qu’on puisse faire.

« Nous n’avons pas besoin de tout ça. Ca ne disparaitra jamais de nos mémoires. »

 

 

 

 

 

Ce que veut vraiment l’électorat écolo

Un article tout à fait passionnant du Nouvel obs de cette semaine sur les électeurs d’Europe écologie. Et qui dément de manière cinglante les deux axiomes de base des dirigeants verts :

1 – Si on est écologiste, on est de gauche

2 – Si on est pas de gauche, on est pas écologiste.

Etonnant de voir ce nouveau parti qui ambitionne de devenir la troisième force politique de France traiter par le mépris 40% de son électorat potentiel…

Ce que veut vraiment l'électorat écolo dans Ecologie radBE604

L’article

Plus centriste. Plus pragmatique. Ses envies sont souvent en décalage avec celles des dirigeants verts.

C’est le week-end du mariage. Ce 13 novembre à Lyon, les écolos lancent leur nouveau mouvement né de la fusion entre les Verts et Eur0pe Ecologie (EE). En deux ans, le rassemblement des Verts de Cécile Duflot et des amis de Daniel Cohn-Bendit a fait ses preuves électorales : alors qu’à la présidentielle Dominique Voynet avait recueilli 1,57% des voix, les écolos ont obtenu 16% aux européennes puis 12% aux régionales du printemps dernier. Un coup de génie, dit Denis Pingaud, vice président exécutif d’Opinion Way, qui s’est penché pour la fondation Jean Jaurés sur cet électorat nouveau en interrogeant régulièrement un panel d’un millier d’électeurs d’Europe Ecologie constitué lors des élections européennes de 2009. D’où vient-il ? Qu’attend-il pour la présidentielle ? Voiçi en exclusivité ses réponses à la veille des noces.
Les électeurs d’Europe Ecologie sont-ils de gauche ?
Première surprise de l’étude : l’électorat d’Europe Ecologie n’est pas, et loin de là, entièrement « soluble » dans la gauche. Certes une majorité s’en revendique : trois électeurs sur cinq. Mais cela fait quand même deux sur cinq qui ne s’y reconnaissent pas et se disent  »au centre et à droite » ou « ni à gauche ni à droite ». Idem pour la stratégie d’alliance en vue de 2012 : trois électeurs sur cinq sont favorables à une nouvelle union de la gauche. Mais deux sur cinq préféreraient que la nouvelle formation reste indépendante d’une unité autour du PS. L’“affiche” Pierre Laurent, Cecile Duflot, Martine Aubry, ça ne satisfait pas la globalité de l ‘électorat d’Europe Ecologie ››, résume Denis Pingaud.
Ce qui rassemble cet électorat composite ? Son opposition à Nicolas Sarkozy. Et son adhésion aux valeurs mises en avant par Europe Ecologie : une certaine éthique, la conversion écologique de l’économie et une nouvelle façon de faire de la politique. D’ailleurs, la création d’un nouveau parti avec les Verts sent trop la
politique a l’ancienne pour eux. lls ne sont que 30% a la souhaiter, contre 61% qui auraient préféré un  » mouvement autonome qui travaille avec différents partis »

Sont-ils en phase avec les positions des dirigeants écolos ?
Autre surprise embêtante pour les écolos : sur des sujets majeurs comme la place de l’Etat ou le nucléaire, leur électorat est en décalage avec les positions des dirigeants des Verts et d’Europe Ecologie. Ce qu’il attend ne correspond pas forcément au logiciel de la gauche classique. Exemple : sur les retraites.
Les dirigeants écolos a l’unisson  sauf Daniel Cohn-Bendit défendent le maintien de l’âge légal à 60 ans. lnterrogés a l’été 2012, les électeurs écolos penchent majoritairement pour le report à 62 ans, à condition qu’il soit assorti de mesures sur la pénibilité et d’un financement plus équilibré entre capital et travail. Sur ce dossier, souligne le vice-président exécutif d’Opinion Way, l ‘électorat d’Europe Ecologie est clairement plus en phase avec l ‘ancien leader de Mai-68 qu’avec la secrétaire nationale des verts. Cet électorat, où les CSP+ sont sur-représentés, est aussi acquis a l’idée qu’il faut réduire l’endettement, quitte à diminuer
nombre de fonctionnaires !
Même décalage sur le nucléaire, qui est pourtant un sujet emblématique. 51% des électeurs se déclarent ouvertement en désaccord avec l”idée qu’il convient d’envisager au plus vite un abandon de la filière nucléaire dans la politique energétique de la France.  Contre 48% d’un avis contraire. Et la décroissance est un gros mot : 30% seulement des soutiens EE considèrent qu’une certaine forme de décroissance est inévitable pour l’avenir. C’est dire si la tâche du futur candidat écolo à la présidentielle ne sera pas facile…

Qu’attendent-ils de la campagne d’Eva Joly ?
Si Eva Joly est désignée, plusieurs défis l’attendent. Elle devra d’abord incarner les valeurs qui font la marque Europe Ecologie. Pas le plus difficile pour elle. Mais elle devra aussi convaincre cet électorat particulièrement stratège de l’utilité de voter pour elle au premier tour. Son seul moyen de troubler le jeu à la manière de Bayrou en 2007 est, selon Denis Pingaud, de jouer dans la cour des grands :«Convaincre quelle est la meilleure candidate possible au deuxième tour face à Nicolas Sarkozy, qu’elle est la plus rassembleuse. Sinon? Bayrou est la menace la plus sérieuse pour les écolos parce que le leader du MoDem
surfe sur les mêmes valeurs : éthique, refus de l’affrontement droite/ gauche…
Autre épine dans le pied du candidat écolo : l’éventualité qu’Europe Ecologie scelle un accord électoral avec le PS avant le scrutin présidentiel dans l’espoir d’obtenir au moins un groupe de députés a l’Assemblée.
Dans cette hypothèse, l attrait d’un vote écologiste au premier tour s’étiolerait singuliérement, note le vice-président exécutif d’Opinion Way.  Entre François Bayrou et PS, Eva Joly arrivera-t-elle à se faire une place? Si tel n’est pas le cas, conclut Denis Pingaud, le coup de génie ne sera pas durable.
Mael  THIERRY
(1) Europe Ecologie. Electorat volage, electorat stratège, Fondation ]ean]aures, 6 euros

Trièves Compostage se met à l’heure d’Internet !

Trièves Compostage se met à l'heure d'Internet ! dans Ecologie rad0A576

L’association Trièves Compostage vient de fêter ses 4 années d’existence par la création d’un site Internet d’informations à destination du grand public, mais aussi des collectivités (élus et techniciens) ainsi que des enseignants, de la Maternelle au Lycée.

Ce site ludique et facile d’accès apportera des réponses aux personnes s’interrogeant sur le compostage dans leur jardin ou dans leur appartement.

La mascotte de l’association, Toinette la Cétoine, explique les diverses actions menées par l’équipe dans le cadre des mandats réalisés pour le compte du Conseil Général ou des collectivités locales.

Des renseignements sont donnés aux professeurs des écoles, collèges & lycées qui souhaitent programmer des interventions scolaires sur le
compostage ou plus globalement sur la thématique « déchets ».

Bientôt, ce site accueillera un espace de discussion, ouvert tout d’abord à destination des guides-composteurs, mais aussi à toute personne
désireuse de partager des solutions ou de demander des conseils sur le compostage.

Le site : www.trieves-compostage.com

 

Presque centristes…

Un extrait de la déclaration des candidats écologistes pour le second tour. Remarquable, bien balancé, un centriste ne dirait rien de plus ! Ils progressent…

————–

Chacun des deux candidats présents au second tour cumule d’ores et déjà plusieurs mandats, ce qui ne les empêche pas d’en briguer un de plus. Au contraire, notre candidate s’était engagée à exercer la seule fonction de députée à plein temps.

Nous rappelons le danger représenté par l’UMP et son candidat, M. Marchiol : la politique libérale de Sarkozy et de son gouvernement se traduit par toujours plus de casse sociale et environnementale, et d’atteintes aux libertés fondamentales.

Nous constatons que le PS et sa candidate Mme Battistel, dans une logique purement productiviste, n’apportent pas de réponses concrètes qui soient à la hauteur des urgences économiques, sociales et environnementales.

————–

Voir l’intégralité de la déclaration : Déclaration des écologistes pour le 2nd tour de la législative partielle

Le trou

trou640x480.jpg

Êtes-vous fatigués de la chaleur grenobloise, des bars fermées, des théâtres en vacances et des cinémas bondées?

TATATATA…TATA !!!!!

Venez voir notre dernière création :

………..LE TROU…………

Pièce pour quatre personnages.

Le 31 juillet, à 21H, au Pot au Noir (St Paul les Monestier, Trièves)

Une lutte dauphino-catalane entre intrigue policière et géologie alpine ; une exploration de notre fantaisie ; Une proposition artisanale et champêtre : une histoire de nous.

La chaudière Intime vous propose de passer encore une soirée avec elle, vous faire rêver, vous rafraîchir, vous donner des questions, vous cacher les réponses…

Et bien sûr, boire un verre (et oui, on n’oublie pas l’essentiel, même à 800m d altitude!!)

À ce propos n’oubliez pas votre petite laine, car à 21H00 au Pot Au Noir le 31 Juillet, il neige !!!!

Pour toute réservation envoyer un mail à : violetod@yahoo.es

On vous attend nombreux.

Vous pouvez aussi consulter notre site : lachaudiereintime.com

1234



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces