• Accueil
  • > Recherche : rattachement belgique francophone

Résultat pour la recherche 'rattachement belgique francophone'

Wallonie Française ?

 

Le rattachement de la France à la Wallonie

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

belgiquefrance2.jpgLa  Crise Belge… continue. Un sondage « La Voix du Nord – Le Soir » offre une base de plus en plus populaire à l’idée d’un rattachement de la Wallonie à la France. De notre côté de la frontière aussi, la perspective séduit ! Si la crise politique et institutionnelle perdure, faudra-t-il passer de la théorie à la pratique ? Le chiffre, joufflu comme un moine trappiste, saute au visage d’emblée. Près de la moitié des Wallons (pas les Bruxellois, donc) se disent favorables à un rattachement de la Wallonie (la moitié Sud du pays sans la région de Bruxelles) à la France (49 %). Plus que ce score important mais pas écrasant, c’est son évolution rapide depuis six mois qui étonne : + 20 % (29 % alors).64 % des Nordistes pour le rattachement Les hommes politiques flamands et francophones sont directement visés. Leurs atermoiements, leurs déchirements, leur incapacité à gouverner depuis un an provoquent cet incontrôlable mouvement de fond. Ils jouent avec le feu belge en somme.Absolument pas demandeurs au début de la crise, au contraire des Flamands fatigués de partager leur réussite économique, les Wallons commencent à dire en masse leur lassitude et à envisager l’impensable rattachement. Attention, 31 % n’y sont pas du tout favorables. Dans une logique géographique, les provinces du Hainaut et de Namur disent oui à 56 et 57 %. En France, la tradition d’accueil ne se dément pas. 60 % de nos compatriotes se prononcent en faveur du rattachement de la Wallonie. Ce score net monte même à 64 % pour les sondés du Nord – Pas-de-Calais (34 % ne sont pas favorables). C’est qu’on les aime, nos voisins belges !

Sur le fond, on découvre que ce sentiment wallon ne repose pas encore sur une profonde réalité. Ils ne sont que 23 % à croire à la disparition de la Belgique (+ 7 % tout de même) 59 % ne l’envisagent toujours pas et 18 % ne savent pas (+ 12 %), ce qui situe bien le degré intense de confusion des peuples face aux parties de poker irresponsables de la classe politique belge. Mais sur ce lit torrentiel, les idées les plus folles peuvent avancer.

Les rédactions de La Voix du Nord

Source: http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2008/07/29/article_un-wallon-sur-deux-pret-a-devenir-franca.shtml

Commentaire personnel:  Je ne partage pas cet enthousiasme transfrontalier. Epoux d’une Belge (voir: Le jour le plus long: p’tite soeur ), je suis témoin au quotidien des tendances hégémoniques des membres de cette joyeuse peuplade buveuse de bière. Et je crains fort que le rattachement de la Wallonie à la France ne se transforme très rapidement en une annexion pure et simple de la France par la Wallonie ! La menace est déjà palpable dans le Trièves (voir: Fête nationale Belge à Mens)… Un prochain article du Dodiblog permettra à ses lecteurs d’avoir un avant gout du drame qui menace notre beau pays.

 belgiquefrance.jpg

La France de 2015 ?

PS: Merci Arnaud




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces