• Accueil
  • > Recherche : salle beaumont

Résultat pour la recherche 'salle beaumont'

Du pognon pour le Dragon !

Bonjour à toutes et à tous,

Vous avez été nombreu·se·s à soutenir la radio et le projet de
financement de notre studio mobile, merci !

Il ne manque plus que 1500 € au Dragon pour parvenir au seuil de recette
qui le fera accéder, l’an prochain à une nouvelle tranche de financement
par le Fond de Soutien à l’Expression Radiophonique (voir le détail dans
le texte ci-dessous). Radio Dragon est donc dans ses derniers cent
mètres, ou plutôt dans ses trois dernières semaines… avant la clôture
de sa récolte de fonds 2018. Et 1500 €, c’est à la fois peu et beaucoup
: si nous trouvons 3 personnes pour donner 500€, ou bien 6 personnes
pour donner 250€… ou bien un peu plus qui donneraient 5, 10, 20 €
par-ci par là… le but serait facilement atteint !

Rendez-vous sur
https://www.helloasso.com/associations/radio-dragon/collectes/deployons-les-ailes-du-dragon.

Ps: Et merci encore pour ces 24h de lecture de folie! Vous retrouverez
les références de tous les textes lus pendant ce direct sur le site de
la radio.

Pps: un autre moyen de soutenir la radio est d’y adhérer (toujours à
prix libre), et c’est vraiment important de le faire chaque année. Vous
pouvez bien sûr toujours venir au studio pour le faire en direct, mais
aussi en cliquant ici:
https://www.helloasso.com/associations/radio-dragon/adhesions/adhesion-radio-dragon

DÉPLOYONS LES AILES DU DRAGON ! Soutenir la radio maintenant, c’est
soutenir la radio au long terme. Aidez-nous à réunir les 10.000 euros
nécessaires à la création du studio mobile du Dragon

LE DRAGON VOLE DÉJÀ DEPUIS DEUX ANS Deux ans maintenant, que Radio
Dragon caresse de ses ondes les vallées, crêtes et hauts plateaux qui 
l’environnent. Sur le 104.4 et 96.8 FM, c’est la radio locale du Sud
Isère, Matheysine, Beaumont, Valbonnais et Trièves. C’est aussi la radio
de partout par internet, puisque vous pouvez, par-delà les montagnes,
vous accrocher chaque fois que vous le désirez à sa crinière pour une
envolée improvisée…
Deux ans, qu’auditeur·trice·s et passionné·e·s de radio ont aménagé et
équipé le studio de la place de la Halle à Mens qui commence à trouver
sa routine. De nouvelles émissions décollent les unes après les autres,
dragonnaux hésitants ou fougueux, et toujours pour le plaisir des oreilles.

LE DRAGON DANS LA TEMPÊTE Les pouvoirs publics ont récemment coupé les
subventions dévolues aux emplois-aidés dans les radios. La présence
salariée est pourtant nécessaire au fonctionnement continu des ondes, ce
qui est bien sûr notre désir, mais aussi une exigence imposée par le CSA
(Conseil Supérieur de l’Audiovisuel). Depuis l’automne 2017, pour
maintenir nos salariées dans la radio, nous utilisons donc les fonds
initialement dévolus au matériel et notamment à la création du studio
mobile.
En résumé, nos fonds sont prioritairement consacrés à faire tourner le
studio au quotidien (salaires, loyer, factures internet et électricité,
petit matériel, frais liés à l’émission, c’est à dire à l’entretien de
l’émetteur et des antennes).

SEMER DES GRAINES DE DRAGON… Le saviez-vous ? Par ici, quand on lance
des graines de dragon dans le cours du Drac, elles flottent, gonflent et
éclosent pour donner lieu à de nouvelles merveilles sonores ! Depuis les
débuts de Radio Dragon, adhérent·es et auditeurs·rices rêvent de voir
circuler un studio mobile qui aille à la rencontre des habitant·e·s,
dans les villages, places, salles des fêtes et marchés. Nous avons déjà
une liste précise : table de mixage, micros, pieds de micros et casques,
ordinateurs, enceintes, câblages, valises techniques, petit barnum et
mobiliers… voire un véhicule aménageable. Actuellement, nous devons
emprunter, louer mais aussi démonter des parties de notre studio fixe
pour réussir ces sorties, ce qui nous confronte à de multiples
difficultés : dégradation du matériel, dépendance à d’autres structures,
frais répétés.
… pour tenir longtemps ! Il est donc important d’investir dans du
matériel dédié. Notre grande chance, en tant que radio associative, est
de bénéficier de la logique d’amorçage du Fond de Soutien à l’Expression
Radiophonique (FSER). En effet, lorsque nous recevons des dons, au-delà
d’un certain seuil, ces sommes sont « consolidées » en subvention par le
Fser les années suivantes. Pour notre budget 2018, 10.000€ de dons nous
permettraient d’atteindre ce seuil et d’être plus à l’aise à l’avenir :
en donnant aujourd’hui, vous permettez que la somme équivalente soit
allouée par le Fser à long terme.

Chacun de vos dons, même petit, peut faire la différence, merci d’avance
pour votre soutien !
/ ATTESTATION FISCALE : Pour rappel, Radio Dragon est reconnue d’intérêt
général. Elle vous fournira une attestation fiscale permettant une
déduction d’impôts.

https://www.helloasso.com/associations/radio-dragon/collectes/deployons-les-ailes-du-dragon/

Lettre ouverte à Marie Noelle Battistel, députée de la 4ème circonscription de l’Isère.

hebergeur d'image

Madame Marie Noelle Battistel, maire de la salle en Beaumont, ex-présidente de la CDC de Corps…

Madame la députée

Vous et vos collègues parlementaires êtes donc en « mode pause » durant 5 semaines pour cause de campagne pour les élections municipales. En effet la loi sur le non cumul des mandats ne prendra effet qu’en 2017. 3 ans de « rab » pour nos élus accrocs au cumul. Compte tenu de l’état du pays, cela peut paraitre un peu surprenant, voir choquant pour le commun des mortels. Conséquence de cela, notre président préconise le recours aux décrets et aux ordonnances pour faire avancer les dossiers, dévalorisant encore un peu plus le rôle du parlement

http://www.leparisien.fr/municipales-2014/enjeux/senat-et-assemblee-en-sommeil-jusqu-aux-municipales-27-02-2014-3629157.php

On le voit içi, sur 577 députés 260 exercent un mandat de maire et 244 pensent se représenter. L’argument choc des partisans du cumul des mandats est d’éviter d’avoir des parlementaires « hors sol ». Exercer un mandat local est supposé maintenir un lien de proximité entre nos élus nationaux et la population, leur « ramener les pieds sur terre ».

Or les assemblées ont voté une loi électorale aberrante pour ces mêmes élections municipales. Celle ci abaisse notamment le mode de scrutin qui prévalait pour les communes de plus de 3500 habitants à celles de 1000 habitants.

Ce qui implique :

- La parité homme – femme : une bonne chose.

- La fin du panachage, tradition sympathique que beaucoup regretteront.

- La présentation de listes complètes.

- Le dépôt de ces listes en préfecture près de 3 semaines avant le scrutin.

On sait que, conséquence de la crise et de la montée de l’individualisme, les citoyens se replient sur eux et acceptent de moins en moins de s’engager. En rajoutant les deux derniers points, on voit apparaitre un peu partout en France des dizaines de cas de communes sans candidats.

http://www.franceinter.fr/depeche-municipales-les-communes-sans-candidat

http://www.lindependant.fr/2014/03/04/soixante-trois-communes-sans-candidat,1855164.php

http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/04/1831794-12-communes-restent-sans-candidat-aux-municipales.html

Beaucoup de communes de plus de 1000 habitants se retrouveront avec une seule liste, ce qui n’est pas un exemple de démocratie. La plupart n’auront que deux listes, ce qui ne favorise pas l’expression de la diversité des opinions. En ajoutant à cela la non-reconnaissance du vote blanc pour ce scrutin, on peut s’attendre à un nombre record d’abstention. Abstention contre laquelle nos élus prétendent pourtant lutter par tous les moyens.

Dans notre commune de Mens, deux listes ont péniblement réussi à se monter. En 2008, nous avions pu y créer une troisième liste de 4 purement masculine pour exprimer des idées qui nous semblaient être peu prises en considération par les deux autres équipes. 6 ans plus tard, nouvelle loi, une équipe PARITAIRE de 8 personnes ne peut se présenter !

En votant cette loi, nos élus pourtant bardés de mandats locaux, prouvent qu’ils sont définitivement « hors sol ». L’excès de travail, de fonctions y est sans doute pour quelque chose. Comment examiner sereinement un texte quand on doit en même temps courir à sa mairie, au conseil général, régional etc.

En conclusion, je ne peux que vous recommandez respectueusement de revenir à une loi électorale plus réaliste pour les communes de moins de 3500 habitants.

Bien cordialement

Olivier Dodinot

Ps : Comme d’habitude cette lettre ouverte sera publiée sur mon blog : http://dodiblog.unblog.fr/ et sur d’autres médias. Votre réponse le sera également.

 

Pour ceux qui n’ont pas la chance de recevoir les nouvelles du pays…

CUMUL DES MANDATS : ENGAGEMENT NON TENU ?
 On se rappelle l’engagement du parti socialiste sur le non cumul des mandats.
 A l’instar des ministres, qui ont abandonné toute autre fonction, les députés PS s’étaient engagés à anticiper la future loi en cessant le cumul d’un mandat de parlementaire et d’un exécutif local – y compris les structures intercommunales, trois mois après leur élection soit le 17 septembre 2012, en application d’une réforme des statuts du PS adoptée en 2010.
 Le 28 août 2012, encore Première secrétaire du PS, Martine Aubry avait adressé une lettre aux députés et sénateurs socialistes, les invitant à « démissionner au plus tard en septembre 2012″ de leur mandat local. Elle les exhortait à se montrer « exemplaires » sans attendre l’adoption de la loi. Un appel repris par son successeur désigné Harlem Désir dans un discours devant les parlementaires socialistes le 20 septembre.
 Michel Issindou , député socialiste de la 2ème circonscription de l’Isère a décidé de se conformer à ses promesses en démissionnant de son mandat de maire de Gières et de vice président de la métro. Gloire à lui ! Il reste parmi les exceptions en France et en Isère.
 Dans le Trièves, on aura une pensée toute particulière pour notre députée de la 4ème circonscription, Marie Noelle Battistel qui demeure maire de sa commune de la salle en Beaumont et présidente de la CDC de Corps. Trois mandats au lieu d’un seul !
 Un bon geste : vous pouvez aider votre député(e) à lutter contre son problème de cumul de mandat en lui laissant un encouragement sur Cumul info service :
 A vos claviers…
 

Le bloc note de Drac nature

Ce n’est pas parce qu’on a eu de la neige que c’est déjà l’hiver… ! Le programme d’AUTOMNE de Drac Nature continue…Toutes les animations sont à participation libre et ouvertes à tous. Prévoir l’adhésion à l’association pour les randonnées (14€pour les individuels et 19€ pour les familles).

Nouveau !!!A partir du 5 novembre et  chaque semaine : Drac Nature cause dans le poste ! C’estLes Chroniques de l’eau, une émission quotidienne de 10 mn à suivre sur RMA. Jours et horaires de diffusion : lundi à 7h50 dans la matinale,  mercredi 11h00, jeudi 6h40, vendredi 19h40 et dimanche 8h30 sur  RMA Trièves 104.4 – Matheysine 96.8

Dimanche 4 novembre :Sortie oiseaux d’eau  RDV à 8h30 devant la Poste de la Mure. Avec Gilbert Billard ou Bernard Bonafé. Chaque année, des milliers d’oiseaux migrent vers le Sud pendant que d’autres, venus du Nord, font escale sur les lacs de Matheysine. Depuis 20 ans, Drac Nature est au rendez-vous.

Initiation botanique avec Angélique : RDV à la salle de l’URM au château du Beaumont à la Mure. Un moment d’échanges conviviaux où on partage un repas, dans la suite du cycle commencé en 2011-2012. Contact : 04 76 81 36 76 angelique.pruvost@dracnature.fr

Samedi 17 novembre : Randonnée avec accompagnateur : Col de l’Aup / source des Gillardes. Une belle rando d’automne à la journée, pour des marcheurs ayant une bonne condition physique (850m de dénivelé). On passe vers la résurgence des Gillardes, c’est l’occasion d’en parler un peu ! L’eau en Dévoluy, mystérieux domaine, mystérieux itinéraires … Avec Julia Grange.  Sur inscription : Drac Nature : 04 76 81 36 76

Du 17 au 25 novembre : C’est aussi lasemaine européenne de réduction des déchets 

Images intégrées 2Je me teste en cliquant sur comment j’agis?

Résultat ? Si vous êtes « Zorro déchet », la campagne de réduction des déchets n’est pas pour vous !! Merci de nous envoyer votre conseil pour être encore plus efficace.
Le program
me : Mardi 20 novembre Eau et Assainissement, à 20 h salle de l’URM à la chapelle de Beaumont à la Mure : Echanges autour d’un film humoristique sur l’eau en bouteille. Venez témoigner, vous interroger, proposer vos solutions d’économie d’eau…

Vendredi 23 novembre, de 14h à 18h :Produits d’entretien biodégradables et pas chers !Animation au magasin « La belle verte » à Susville.

Jeudi 29 Novembre et chaque dernier jeudi du mois  à 20h, au local de Drac Nature : traitement du syndrome du« Cpôcroyablejpeurienyfer »,maladie moderne en plein développement. Ses causes : le gaspillage d’énergie, les pesticides, les ondes électromagnétiques et autres dégradations de l’environnement. Ses symptômes sont le pessimisme, la déprime ou la colère… La posologie est simple : A raison d’une soirée par mois, Drac nature propose d’échanger nos savoirs sur les questions qui fâchent pour apprendre, comprendre et…trouver la bonne manière d’agir efficacement ! Rire et sourire en buvant un coup et se sentir vraiment nombreux, concernés par le même désir de vivre pleinement sur une belle planète. Pour participer à ce groupe d’échange d’idées et d’alertes sur les questions environnementales du territoire, chaque dernier jeudi du mois.
Si vous êtes intéressé mais pas disponible ce soir là, appelez-nous et proposez des horaires qui vous conviendraient mieux. Nous essaierons d’améliorer la proposition pour qu’elle convienne au plus grand nombre. Et puis n’hésitez pas à proposer des sujets.
Cette soirée est à vous…prenez là !ContactezCorinne & Angélique, 04 76 81 36 76.

Et si vous en voulez encore ++, Drac Nature est aussi partenaire de deux manifestations ce mois-ci : la prévention des pollutions de l’eau, et les rencontres solidaires. Voir ci-dessous, c’est dans le tam-tam local !

  Le tam-tam local

Samedi 3 novembre à Mens à 11h : Eau et risques de pollutions : quels gestes des citoyens pour préserver la ressource ? RDV au centre culturel. 14 h : visite de la station d’épuration, expo, conférence.

Une série de rencontres et de visites techniques organisée par la Bise du Connest en novembre. Autres dates : voir plus bas.

Les vendredis 9, 16 et 30 novembre, et le samedi 1er décembre :« Quand les patates osent… », rencontres et cinéma solidaires. Et si les solidarités se repensaient au niveau local ? Ré-employer, recycler, échanger, partager… Un Festival du cinéma solidaire pour mêler films et rencontres, avec en invitée spéciale, la pomme de terre ! Le 9  (« les glaneurs et la glaneuse »)et le 16 : (« nature contre nature ») :ciné-théâtre de La Mure. Le 30 : (courts-métrages) : MPT de Susville. Le 1erdécembre (troc solidaire) : MPT de Susville. Tout le programme ici :http://rencontres-solidaires.org/evenement/cinma-solidaire-matheysin/

Vendredi 9 et 16 novembre à La Mure :Diagnostiquer l’état d’une maison ancienne. Organisée par Pour Bâtir Autrement. Avoir une approche complète et globale de l’état d’un bâtiment avant tout projet de rénovation, pour concevoir un projet adapté et sans mauvaise surprise ! 2 jours d’exercices pratiques et d’observation avec Alain Monrozier. 372 € les 2 jours (230 € si pas de prise en charge). Détails :http://www.pourbatirautrement.com/pdf/PBA-Diag-I-11aut-02.0.pdf. Inscriptions :http://www.lesavoirfaire.fr/formationprofessionnelle-1250-stage-diagnostiquer-l-etat-d-une-maison-ancienne–prealable-essentiel-a-toute-renovation.html

Samedi 10 novembre : danse sensitive et des  5 rythmes,de 14h30 à 18h30 à Préfaucon (Mens). Il est encore possible de rejoindre le groupe si vous n’avez pas pu venir en octobre. Inscription au trimestre (ou 3 ateliers) ou à l’année. Infos : Véronique Cornuaille, 04 76 34 87 84 / 06 95 60 70 05,http://danse-sensitive.blogspot.com/

Samedi 10 novembre : Eau et risques de pollutions : Cascade de la Jonche.RDV à 10h au Théâtre de La Mure

Mardi 13 novembre : Eau et risques de pollutions : Visite de Station d’épuration de La Mure. RDV à 17h à la STEP

Vendredi 16 novembre : Eau et risques de pollutions : Entraigues, 17h30.

Samedi 17 novembre : Eau et risques de pollutions  canal du Beaumont,, 14h30

Samedi 17 novembre à Grenoble : L’électromagnétique dans l’habitat. Organisée par Pour Bâtir Autrement. Appareils électroménagers, câbles électriques, téléphones sans fil, wifi… émettent tous des champs électromagnétiques. De quoi s’agit-il exactement ? Est-ce vraiment dangereux ? Comment s’en protéger dans l’habitat ? Formateur : François Mérinis . 186 €  (115 € si pas de prise en charge). Détails :http://www.pourbatirautrement.com/pdf/PBA-Electro-I-10aut-01.0.pdf. Inscriptions :http://www.lesavoirfaire.fr/formationprofessionnelle-1255-stage-l-electromagnetique-dans-l-habitat.html

Habitat groupé en Matheysine ?

Quatre personnes sur La Mure souhaitent créer un habitat groupé.Elles étudient les possibilités tant en location qu’en propriété. Ce petit groupe ne demande qu’à s’étoffer ! !

Si vous êtes tentés par ce type de projet, rejoignez nous. Un simple mail à Drac Nature avec vos coordonnées téléphoniques et nous vous contacterons.

En attendant, pour mieux se connaître, le groupe vous propose de nourrir la réflexion en allant ensemble aux Rencontres Nationales de l’Habitat Participatif, qui se déroulent du 16 au 18 novembre à Grenoble(infos et inscription sur www.habitatparticipatif.net/. Merci de nous contacter au 06 66 12 01 35.

Durieu – Battistel : la réponse à la réponse…

Durieu - Battistel : la réponse à la réponse... dans Non classé rad419AB

Concernant l’usage de ce type de statistiques, il est pourtant utilisé par ses collègues socialistes tels que Delphine Batho (http://www.citylocalnews.com/grenoble-politique/2012/06/05/delphine-batho) et Michel Issindou (député de la 2ème circonscription) qui se vantait de figurer parmi les 25% les plus actifs à l’Assemblée pas plus tard qu’il y a quelques jours sur France 3.

Evidemment, puisque les chiffres n’arrangent pas Mme Battistel, elle veut nous faire croire qu’elle réalise des activités secret défense toutes les nuits qui ne sont par conséquent pas comptabilisées et qu’elle est surtout la seule à réaliser, parce-que les autres députés eux sont uniquement actifs sur le reste.

De plus, puisqu’à l’écouter elle était si présente à Paris, on peut légitimement se demander quand est-ce qu’elle avait le temps d’être également conseillère régionale, en campagne pour les élections cantonales, maire de la Salle-en-Beaumont, présidente de la communauté de communes de Corps et chef d’entreprise ! Peut-être est-ce pour cela que l’on attend toujours les aménagements de la RN85 (son « principal engagement » en 2010), de la RD1075, la construction d’un lycée dans le canton de Vif, le déblocage des permis de construire dans l’Oisans, et tous les autres dossiers locaux qui auraient pourtant mérité son attention, dans l’intérêt des habitants de la
circonscription.

Enfin, je suis contrainte d’aborder le bilan de Mme Battistel parce que les journalistes, contrairement aux médias dans de nombreux autres départements, n’ont pas jugé utile de le faire. http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2012/06/06/qu-ont-fait-vos-deputes-ces-cinq-dernieres-annees-1187022.html
ou encore http://www.sudouest.fr/2012/01/13/quels-sont-nos-deputes-les-plus-et-les-moins-assidus-a-l-assemblee-603004-710.php
ou encore http://www.20minutes.fr/nantes/947783-lactivite-dix-deputes-loire-atlantique-loupe).
Les trois députés les moins actifs en Isère sont dans l’ordre, Mme Battistel, qui a la palme, puis M. Destot, puis M. Vallini. Sont-ils suffisamment puissants dans notre département pour éviter d’être pointés du doigt par la presse ?

Je considère qu’étant donné le salaire d’un député (chaque mois 5200 euros nets + 6400 euros bruts de frais de représentation + crédit de 9100 euros pour rémunérer ses assistants parlementaires), on peut attendre de nos députés d’être à plein temps et de ne pas cumuler le mandat de député avec d’autres mandats. De plus, si c’est pour avoir des députés « godillots » qui se contentent de voter comme leur groupe en étant très peu actifs par ailleurs, il est inutile d’en avoir autant (577 députés, avec un coût estimé de 1 Million d’euros par an par député). Mme Battistel a durant sa première année de mandat toujours voté comme le groupe PS à l’exception d’une loi sur les campagnes électorales et de la loi sur le non-cumul des mandats soutenue par le PS … où elle a été l’une des seules à s’abstenir.

Pour répondre aux doutes émis par Mme Battistel sur ma connaissance des dossiers locaux, c’est justement tout le contraire, je les connais bien et ils sont nombreux. La question que je me pose donc c’est : soit Mme Battistel ne les connaît pas, c’est inquiétant pour une députée en place depuis 2 ans ; soit elle les connaît et dans ce cas c’est volontairement qu’elle ne s’en occupe pas, ce qui est encore plus inquiétant.
A titre personnel, je m’engage sur le non cumul des mandats : je voterai la loi si j’en ai l’occasion et je me l’appliquerai en étant uniquement députée quand bien même
elle n’était pas votée. Je propose également qu’on diminue le nombre de députés et de sénateurs mais qu’on leur donne plus de travail et de responsabilité, et que l’on modifie le régime de retraite des députés pour l’aligner sur celui des salariés. Ceci ne m’empêche bien sûr pas d’avoir un programme que je vous invite
à consulter sur mon blog : http://ceciliadurieu2012.fr/le-programme/

Bien cordialement

La grenouille et le boeuf…

Hier, frustré de second tour à Mens, je me transporte sur Corps pour voir ce qui s’y passe. Arrivé à la mairie, le choc : on avise une foule sagement assise en ligne pendant que Madame le maire, en maitresse d’école, laisse tomber gravement le nom des candidats : Mulik, Mulik, Mulik, Battistel. Rien à voir avec le bouillonnement Gaulois des dépouillement Mensois, on ose à peine rentrer…

La grenouille et le boeuf... dans 2011 cantonales rad19FE6

Sur Corps, résultat sans appel : 212 voix pour Fabien Mulik, 122 pour Marie Noelle Battistel.

rad57337 dans Politique nationale

Suis une longue attente avec l’arrivée des résultats des 12 autres villages du canton. Les uns penchent d’un coté, les autres de l’autre, ça s’équilibre. Arrive en dernier La salle en Beaumont, village dont Miss Battistel est maire et où elle fait logiquement un triomphe avec 91 voix d’avance. Mais Fabien gagne finalement avec 8 petites voix d’avance sur 1430 exprimés soit 50.3%. Au fil du rasoir…

radAAC89 dans Trièves: politique locale

Bref discours du vainqueur qui remercie les électeurs pour conclure que les tensions de la campagne s’estomperont avec le temps.

Discours assez fair play de la perdante qui regrette ces mêmes tensions, assure vouloir continuer à servir le canton en temps que députée et conclut en souhaitant : « Bon mandat, Monsieur Mulik ».

rad90C4C

Le vainqueur Fabien Mulik et sa suppléante Valérie Séchier : de bonnes bouilles !

rad8291E

Longue discussion avec le conseiller général sortant, le docteur Gérard Cardin. Elu depuis 1973 (sous Pompidou) d’abord socialiste puis passé à droite en 1989. Il m’explique qu’à ces débuts le conseil général ne comptait qu’un président et un vice président, 2 secrétaires et une voiture de fonction. Et qu’actuellement, ça grouille de vice présidents, de chargés de mission et autres responsables de tout avec limousines de fonction et chauffeurs tous azimut. Un sentiment de profusion et de gâchis que j’ai déjà ressenti au conseil général. Dédé Vallini, il va falloir veiller à serrer les cordons de la bourse, l’argent publique ne tombe pas du ciel !

Il m’explique aussi que viennent tous les mois à la maison médicale de Corps, cardiologue, angiologue et endocrinologiste. Pratique pour les patients et économie pour la sécu, il coute moins cher de déplacer un médecins plutot que 15 patients. Une idée à creuser sur Mens…

rad8F160

On est pas venu pour rien puisqu’on se fait offrir successivement le champagne à l’Obiou bar.

rad98414

Et encore au bar du tilleul, juste à coté. Il est temps de rentrer, ça tourne jusqu’à Mens.

—————

Une histoire que je trouve très morale : cette défaite de 8 voix est incontestablement due au cumul jugé excessif de notre députée. 4 mandats, c’est inacceptable ! Et si j’ai pu contribuer à quelques unes de ces 8 voix avec mon petit blog (voir : Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère), j’en suis fort aise. On a donc  une vague de gauche, un conseil général qui reste à gauche et c’est  fort bien en ces temps de délire Sarkozyste.  Mais la vague n’est pas un tsunami, on élit pas n’importe qui, n’importe comment sous prétexte que l’autre est de droite et c’est parfait  ! L’électeur serait il centriste ???

Pour conclure, une fable de La fontaine de circonstance, la grenouille et le Boeuf : http://www.coindespetits.com/fables/grenouilleboeuf.html

Canton de Corps : votez Fabien et Valérie

Canton de Corps : votez Fabien et Valérie dans 2011 cantonales radBE546

Il a manqué 6 petites voix à Fabien Mulik et Valérie Séchier (sans étiquette) pour être élus au premier tour dimanche dernier sur le canton de Corps. Ils ont en effet obtenu 49.67% des voix contre 44.68% à leur opposante. Les électeurs ont sans doute voulu marquer par là un ras le bol du cumul des mandats. La candidate socialiste, Marie Noelle Battistel est en effet députée, maire de sa commune de la Salle en Beaumont, présidente de la CDC de Corps et conseillère régionale. N’en jetez plus. J’en avais déjà causé sur ce blog :  Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère.

Il y aura, quoiqu’il arrive, une majorité de gauche au conseil général. Un conseiller général de gauche de plus ou de moins ne changerait donc rien à l’affaire. Par contre les habitants du canton ont sans doute préféré un conseiller général à plein temps plutôt qu’à éclipse et ils ont eu raison. Comme le dit Fabien dans sa profession de foi : il n’y a pas qu’une seule  personne qui puisse agir pour le canton de Corps.

Un résultat qui reste donc à confirmer dans les urnes dimanche. Ce serait une leçon à méditer pour les cumulards de tous partis, gauche et droite confondus. Courage Fabien !!!

Elections cantonales : le front national !

Elections cantonales : le front national ! dans 2011 cantonales rad566FA

On y est presque…


Canton de Monestier

UMP : Frédérique Puissat : présidente de la CDC de Monestier de Clermont, maire de Chateau Bernard

Robert Riotton, maire de Saint Martin de la Cluze, vice président de la CDC de Monestier de Clermont

PS : Sylvain Laval

Agnès Leclercq, présidente de l’association « Entre Drac et Ebron ».

EELV : Benoit Gonsolin : délégué à la CDC de Monestier de Clermont, conseiller municipal de Chateau Bernard

Hélène Gentilhomme : militante associative
Canton de Clelles

Droite : Pierre Gimel : conseiller général sortant depuis 1989

Marie-Claire Brizion : maire de Clelles depuis 2008

PS : Robert Cuchet : conseiller municipal de Monestier du Percy, vice président du SAT

Malika Bouti : ancienne adjointe au maire de Saint Maurice en Trièves

EELV : Daniel Bret : militant associatif

Corinne Bernard : conseillère régionale

Canton de Mens

Front national : Daniel Lefetz 

Sans étiquette : Myriam Capelli : adjointe au maire de Mens

Gregory Strappazzon : association sportive

PS : Annette Pellegrin : conseillère générale sortante depuis 2004, maire de Mens

Pierre Suzzarini : adjoint au maire de Cornillon en Trièves

EELV : Philippe Perain : militant syndical, élu parent d’élèves

Anne Parlange : coordinatrice associative

Cap21 : Olivier Dodinot : 2ème prix au concours de chateau de sable de la plage de Cabourg (Calvados) en 1964

Francoise Boulay : professeur au lycée Louise Michel (La suppléante !)

Site : http://cap21trieves.unblog.fr/

Canton de la Mure

Droite : Michel Bonniol : médecin généraliste à la Mure

PS : Charles Galvin : conseiller général sortant depuis 1998

EELV : Thomas Capron

Laurence Comparat : cadre universitaire, syndicaliste

Canton de Corps

Sans étiquette : Fabien Mulik, infirmier libéral

Valérie Séchier, agricultrice

PS : Marie Noelle Battistel : député de l’Isère, conseillère régionale Rhone Alpes, présidente de la CDC de Corps, maire de la salle en Beaumont (http://dodiblog.unblog.fr/2010/12/26/lettre-ouverte-a-marie-noelle-battistel-deputee-de-lisere/)

EELV :  Laure Briaudet ???

Canton de Valbonnais

EELV : cherche toujours candidats ???

D’autres infos ? A votre bon coeur… On complétera et rectifiera au fur et à mesure !

Conversation républicaine

Conversation républicaine dans Politique Europeenne radF0DDF
Dimanche 9 janvier, en bon républicain, je suis allé assisté aux voeux de notre maire à tous, Annette Pellegrin. Il y avait là Marie Noelle Battistel, notre députée qui est venu droit vers moi pour me parler de la lettre ouverte que je lui avais adressé (Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère). Nous avons eu ce qu’il est convenu d’appeler une discussion “franche et cordiale”.

J’ai pris quelques notes à la volée, lui ait annoncé mon désir d’en faire un petit article sur ce blog et promis de lui en envoyer copie avant publication afin de corriger les erreurs où omissions. Elle m’a renvoyé le texte avec quelques corrections que j’ai scrupuleusement retranscrite.

Elle a tenté de m’expliquer l’enchainement de circonstances qui l’ont amené à occuper 4 mandats, situation qu’elle dit regretter autant que moi.

Elle précise d’abord que je suis mal informé et qu’elle ne dirige plus son entreprise de transport depuis le 6 juillet 2010. Je lui présente mes plus plates excuses pour l’erreur en lui soulignant toutefois qu’elle figure toujours comme dirigeante sur certains site d’informations sur les entreprises (http://www.societe.com/societe/mnj-voyages-412633463.html)

Elle continue par sa carrière politique. Elle a d’abord été élu maire de La Salle en Beaumont en 1998 puis présidente de la CDC de Corps en 2008. Son projet suivant été d’être élue conseillère générale du canton de Corps. Elle s’était d’ailleurs présentée en 2004 où elle a été battue de 33 voix (http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/can2004/038/canton06.html).

En 2007, Didier Migaud lui a proposé de devenir sa suppléante. Ce qu’elle accepte après mure réflexion. 

En Mars de cette année, élections régionales. Au vu du projet de loi sur la réforme territoriale et de la création du conseiller territorial, elle a décidé d’y aller pour défendre son territoire. Là voilà avec un troisième mandat.

Quelques semaines plus tard Didier Migaud, nommé à la cour des comptes, démissionne. L’engagement qu’elle avait pris auprès de lui en 2007 comportait le risque de devoir le suppléer. Elle a donc choisi d’assumer ses responsabilités envers les électeurs. Et elle se donc retrouve avec un quatrième mandat.

Mais elle me précise qu’elle va démissionner très prochainement de son poste de conseillère régionale car ce mandat est très peu compatible avec le mandat de parlementaire notamment de par les déplacements sur Lyon et surtout le nombre de représentations auprès des différentes instances. Je lui demande alors si elle confirme les rumeurs l’annonçant candidate aux cantonales sur Corps. Elle me dit qu’elle aura la réponse samedi 15 janvier.

Je compte 4 mandats – 1 mandat + 1 mandat = 4 mandats !

Réponse :

1 – Elle prend un “risque” en démissionnant de la région sans être certaine d’être élue au conseil général. Risque relatif selon moi, avec 3 mandats dont celui de député, il y a encore de quoi s’occuper…

2 – Le poste de conseillère générale est plus cohérent avec ses mandats locaux que celui de la région. Beaucoup de réunions sont communes sur Corps.

3 – Le territoire n’est pas forcément organisé aujourd’hui pour répondre aux échéances électorales proches. Cette organisation se fera progressivement d’içi à 2012.

Ce que j’en pense

1 – Il est évident que beaucoup de réunions sont communes entre maire et président de CDC. Cela parait déjà moins évident avec un conseiller général qui siège au département

2 – Elle remplacera les navettes La salle en Beaumont, Corps, Lyon, Paris par La salle en Beaumont, Corps, Grenoble, Paris.

Je lui demande alors si elle ne pourrait pas remettre en plus son mandat de maire ou de présidente de CDC. Elle me répond que de tels postes ne se prennent pas au pied levé et qu’il faut que les gens se préparent. A quelle échéance ? Pas de réponse ! Je note là encore qu’elle a repris le poste de député très rapidement.

Je lui explique encore que le commun des mortels ne comprend pas, ne tolère plus, un tel cumul des mandats. J’aurai pu préciser qu’une bonne partie de ses collègues élus, y compris de son bord, pensent de même. Elle me répond qu’elle pense que cette évolution est souhaitable mais qu’elle doit aussi s’organiser, c’est ce qu’elle fait. Aussi qu’il faut mieux un élu cumulard qui travaille qu’un autre avec un seul mandat qui ne fasse rien. Certes mais la réponse est hors sujet.

Je rappelle que jusqu’à un temps récent, on ne trouvait pas de femmes pour s’impliquer en politique. Une loi autoritaire imposant la parité pour certaines élections a fait qu’on a finalement réussi à débusquer des candidates (même si c’est bougrement difficile, je le mesure tous les jours en ce moment !). Je conclue que si une autre loi autoritaire interdisait formellement le cumul des mandats, on trouverait bien des volontaires pour la remplacer dans ses fonctions de maire ou de présidente de CDC.

Conclusion : en concluant l’entretien, je lui dit qu’elle ne m’a pas convaincu. J’ajoute que ma critique n’implique aucune animosité à titre personnel mais qu’elle est MA député et qu’à ce titre, je m’inquiète de sa disponibilité pour s’occuper de sa circonscription. Il faut cependant admettre qu’elle va droit au but et qu’elle ne fuit pas le débat. Je note également qu’elle a pris nettement de l’assurance depuis sa campagne des législatives où je l’avais trouvé très discrète (Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !). Elle “habite” la fonction. Le désaccord n’implique pas le dénigrement systématique. C’est en tous cas mon opinion de centriste courtois.

Dernière minute : le dauphiné d’hier 18 janvier annoncait que Madame Battistel avait été désigné par le parti socialiste pour être sa candidate aux cantonales sur Corps…

Lettre ouverte à Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère

Madame

Vous êtes maire de la salle en Beaumont depuis 1998.

Vous êtes présidente de la communauté de communes du Pays de Corps qui regroupe 13 communes.

Vous êtes conseillère régionale de Rhône-Alpes depuis les élections de mars 2010.

Vous êtes député de l’Isère depuis juin 2010 suite à la nomination de Didier Migaud, nommé à la cour des comptes.

Votre mandat de député court jusqu’à 2012, vos mandats municipaux, intercommunaux et régionaux jusqu’en 2014.

La loi interdit le cumul de plus de deux mandats électoraux. Elle permet toutefois ce genre de situation puisque le mandat de maire d’une commune de moins de 3500 habitants et celui de présidente d’une structure intercommunale ne rentrent pas dans le cadre de cette loi.

Je vous avais rencontré à Clelles lors de votre campagne pour les législatives et vous avais demandé si vous pensiez garder l’ensemble de vos mandats en cas d’élection. Vous m’aviez répondu que vous décideriez en fonction de la charge de travail.

Entretemps le parti socialiste, votre parti, s’est prononcé pour une limitation beaucoup plus stricte du cumul des mandats lors de sa convention nationale du 3 juillet 2010, faisant suite à une motion votée par 71% des adhérents.

Il prévoit l’impossibilité de cumuler, sans attendre le vote d’une loi, un mandat de parlementaire avec une présidence d’exécutif local (communes, intercommunalité, conseil général, conseil régional). Il n’y a plus de notion de taille de commune.

On comprend que selon ce texte, votre mandat de député serait incompatible avec celui de maire et de présidente de communauté de communes.

Cinq mois ont passé depuis notre rencontre, vous avez gardé tous vos mandats. Je comprend mal comment on peut siéger à la fois à Saint Laurent en Beaumont, à Corps, à Lyon et à Paris. Je pense, comme la grande majorité des électeurs, que le cumul des mandats est une nuisance pour la démocratie. Je pense qu’il serait opportun d’abandonner dès maintenant l’un de vos mandats puis de ne pas en renouveler un second lors des prochaines élections. Vous serez ainsi en conformité avec les préconisations de votre propre parti.

Cordialement

Olivier Dodinot, Mens

PS : Je vous informe que cette lettre est une lettre ouverte que je pense publier sur mon blog : http://dodiblog.unblog.fr/ et sur les médias qui accepteront de le passer.

A lire également sur : http://cap21trieves.unblog.fr/

————————–

La réponse de Madame Battistel : http://dodiblog.unblog.fr/2011/01/20/lettre-ouverte-reponse-de-marie-noelle-battistel/

12



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces