• Accueil
  • > Recherche : trieve tam groupe

Résultat pour la recherche 'trieve tam groupe'

Guillaume Gontard, premier ministre !

gontardpremier

Message envoyé à l’élysée. En attente de réponse

———————-

Monsieur le président

C’est avec enthousiasme que j’ai voté pour vous en mai dernier, après 5 années d’agitation Sarkozyste et 5 autres de néant Hollandais.

Aujourd’hui j’entend avec tristesse monter la petite musique « Macron président des riches ». En effet le pilier droit de votre politique du « en même temps » est plus audible pour l’opinion, que le pilier gauche.

Pour recadrer les choses et repartir sur des bases saines, un remaniement ministériel amenant de nouvelles personnalités serait sans doute un électrochoc salutaire.

J’habite dans le Trièves, une charmante région peu connue au sud de Grenoble. Nous avons là quelques personnalités qui pourraient sans doute vous être utile pour l’exercice proposé.

Je pense en particulier à notre nouveau, jeune et sympathique sénateur Guillaume Gontard. Ancien maire du Percy (165 habitants), il y a notamment mené à bien l’aménagement de la nouvelle mairie et d’une salle de spectacle fort réussie.

Il est plein d’idées et fort enthousiaste, je pense qu’il ferait un excellent premier ministre.

Certes il siège au groupe fourre-tout communiste et écologiste, ce qui j’en conviens ne fait pas très sérieux et peut même faire un peu peur.

Mais le garçon est intelligent, il comprend vite, je ne doute pas qu’après que vous lui aurait expliqué en détail les tenants et aboutissants de la politique et de l’économie mondiale, il saura mener à bien la  politique de centre gauche qui sied au pays.

Un peu comme Alexis Tsípras, premier ministre grec, élu sur un programme quasi révolutionnaire et qui conduit finalement une politique prudente, qui relève petit à petit son pays.

Pour vous faire une plus ample opinion, sa fiche sur le site du sénat : https://www.senat.fr/senateur/gontard_guillaume19347u.html

Vous pouvez le contacter sur son mail professionnel : g.gontard@senat.fr 

Vous pouvez aussi le rencontrer sur ses terres et en profiter pour visiter notre joli Trièves : http://www.trieves-vercors.fr/

Ce serait alors avec un immense honneur que nous vous inviterions, en compagnie de votre charmante épouse, dans notre petit gite : http://lapetitemaison.unblog.fr/

En attendant le plaisir de vous rencontrer, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Olivier Dodinot

Train des Alpes

Voici (enfin !) le programme des manifestations de ce vendredi (communiqué ci-dessous). N’hésitez pas à aller voir les détails (bientôt disponibles) sur le tout nouveau site du collectif, ni à signer ou faire circuler la déclaration si vous ne l’avez pas encore fait.

Je ferai passer cette semaine une affiche pour celles et ceux qui veulent accompagner les cahiers de doléances à disposer en gares (et dans les mairies, éventuellement) d’un visuel explicatif.

Enfin, n’oubliez pas si vous pouvez, d’imprimer la déclaration pour la faire signer sur place en papier.

Pour la suite, des actions simultanées auront très probablement lieu : vous aurez les infos ici-même. Mais l’idéal serait vraiment que des groupes d’actions se mettent en place auprès de chaque gare. C’est ça qui permettra d’alléger la coordination des actions et surtout d’amplifier le mouvement, lieu par lieu. D’ailleurs, les rassemblements de vendredi pourraient très bien constituer un temps d’échange sur ce que chaque gare a envie d’organiser dans les semaines et les mois à venir.

Bon TGT à tout le monde !

Lionel.

Vendredi 26 janvier : du rail sur toute la ligne !

Pour symboliser le déshabillage de la ligne Grenoble-Gap, un déshabillage d’une toute autre nature aura lieu en gare de Clelles, ainsi que de nombreuses actions simultanées dans les différents points d’arrêt et de croisement. Le sauvetage et le développement de la ligne font désormais consensus. Les actes doivent suivre.

Le Département de l’Isère, la Metro de Grenoble et la Communauté de communes du Trièves viennent ensemble de proposer à l’État et à la Région Auvergne-Rhône-Alpes un véritable renouveau de la ligne Grenoble-Veynes-Gap avec la création d’un RER qui prévoit « une desserte à la demi-heure en période de pointe entre Grenoble et Clelles, complémentaire au maintien indispensable de la liaison ferroviaire Grenoble-Gap ». Mais en attendant, les financements de l’infrastructure, dont les plus urgents doivent être actés d’ici le premier semestre 2018, ne sont toujours pas en vue.

TGT dans les gares le 26 janvier

Après le Très grand Traintamarre (TGT) de décembre 2016, le Très grave Traintammare (TGT) de l’été dernier, et les autres journées d’actions de 2017, un nouveau TGT aura donc lieu vendredi 26 janvier, simultanément dans les gares de la ligne :

- A Grenoble, rassemblement convivial et festif sur le parvis de la gare de 9h30 à 18h30, avec entre autres un grand jeu concours (de nombreux lots à gagner, offerts par des professionnels du tourisme tout le long de la ligne), de belles parts de galette à partager, et deux temps forts : dès 12h09, réalisation en direct d’une grande fresque « railwail art » ; à 16h09, lâcher de ballons pour saluer le dernier train de la journée en direction de Gap.

- A Clelles, déshabillage. Dès 16h30, Très gracieux Traintamarre : pour accueillir le train parti de Grenoble et prévu pour 17h11, standing d’une minute sans pantalon ou en maillot de bain pour pointer l’absurdité de vouloir faire rouler des cars l’hiver sous la neige, et montrer comme notre ligne est peu à peu déshabillée. Un vin chaud et une soupe s’ensuivront.

- A Lus-la-Croix-Haute, soupe à l’oignon dès 17h15. Le même train, prévu pour 17h36, sera accueilli autour d’une soupe chaude et conviviale qui permettra aussi d’organiser les prochaines actions dans cette gare où la suppression partielle du croisement est toujours programmée pour le mois de mars.

- A Veynes, raclette géante. De 11h à 14h, il s’agira résolument d’un Très gras Traintamarre : une énorme raclette en gare pour accueillir les 6 trains prévus en provenance des quatre branches de l’étoile ferroviaire, un joli symbole. Chacun est attendu avec ses ustensiles et ses mets.

- A Gap, crêpes partagées. De 15h30 à 17h30, c’est un goûter qui accueillera les 4 trains de passage, mais aussi les 3 cars, puisque la Région PACA persiste à remplacer un transport efficace sur rail par des circulations routières moins fiables, surtout l’hiver. Chacun est attendu avec sa bonne humeur et ses confitures.

Cahiers de doléances et pétition

Par ailleurs, des cahiers de doléances vont être mis en place dans toutes les gares de la ligne et les communes traversées. Le collectif invite les personnes qui le souhaitent à y inscrire leurs coups de gueule et déconvenues (trains suroccupés, circulations insuffisantes, correspondances inefficaces, etc.), sans oublier leurs souhaits et leurs rêves (même les plus fous) pour le développement de la ligne et des territoires attenants. Enfin, la déclaration adoptée par l’assemblée générale samedi 13 janvier à Monestier-de-Clermont a été adressée aux collectivités territoriales pour qu’elles l’adoptent solennellement. Elle a aussi été mise en ligne sous forme de pétition, qui a déjà recueilli près de 2000 signatures en moins d’une semaine. Il est désormais possible de la signer sur le tout nouveau site Internet du Collectif : etoileferroviairedeveynes.info.

Consensus politique

Les événements du 26 ne constituent qu’un début : de nombreuses autres actions suivront en 2018, tant que la menace persistera sur la fermeture du croisement en gare de Lus, et tant que les financements ne seront pas obtenus pour que les travaux soient réalisés sur la voie. Ainsi, le Collectif collectif invite chaque gare de la ligne et de l’étoile ferroviaire à s’organiser sous forme de groupe local d’actions. La sauvegarde et le développement de la ligne Grenoble-Gap fait désormais consensus dans le paysage politique, de la gauche à la droite en passant par la majorité. Les actes doivent suivre, maintenant !

etoileferroviairedeveynes.info

Facebook : @ligne.grenoble.gap

Twitter : @etoileFVeynes

CDC du Trièves : Guillaume Gontard

Ci dessous, le discours de Guillaume Gontard, maire du Percy, pour sa candidature à la présidence du Trièves. Pour mémoire, Jérôme Fauconnier a été élu avec 24 voix contre 17 à Guillaume Gontard.

————————-

hebergeur d'image

Mesdames, Messieurs les délégués communautaires,

Je voudrais d’abord vous souhaiter à tous bienvenue au sein de ce conseil communautaire. Nous allons pendant 6 années, jusqu’à l’horizon 2020 devoir travailler ensemble dans l’intérêt de notre territoire, au service de nos concitoyens.

C’est une formidable aventure qui ne peut être que partagée. Nous sommes ici les élus de la diversité d’un territoire de presque 10000 habitants qui ne peut être que la simple juxtaposition de 28 communes. Ce territoire Trieves a un sens, des liens nous unissent, et nous avons les capacités ensemble d’être audacieux, imaginatif et donner un bel avenir à notre territoire et ses habitants.

Aujourd’hui je suis ému mais aussi très fier de solliciter vos suffrages pour la présidence de notre communauté de communes. Fier de pouvoir porter un projet collectif de rassemblement.

Je vis et habite le Trieves depuis plus de quarante ans, j’ai suivi le cursus de tous les jeunes Trievois : l’école communale à Monestier du Percy, le collège à Mens, puis Grenoble. Aujourd’hui, gérant d’une sarl d’architecture, j’ai la chance de pouvoir travailler en parti au pays. Même si ces dernières semaines on m’a collé beaucoup d’étiquettes, je n’ai jamais adhéré à aucun parti. J’ai un profond respect pour les militants, mais je préfère ma liberté. Maire du Percy depuis 2008, c’est d’abord l’avenir de ma région qui me passionne. Je crois en ce pays Trieves, je crois en la force et la créativité de ses habitants.

Mon enthousiasme est intact, j’ai cependant un regret, une déception.

Depuis quelques semaines un certains nombres d’élus d’horizons et de sensibilité différentes travaillent sur un projet de rassemblement. Avec comme volonté de trouver une plateforme commune de travail, une organisation qui donne une place à chacun, une gouvernance partagée. Donner tout simplement à nos concitoyens l’image d’élus responsables avec comme seule ambition l’avenir de notre territoire.

Symbole de ce désir d’entente, une proposition a été faite, la candidature unique de Jérôme Fauconnier à la présidence de notre collectivité à laquelle nous nous étions ralliés. Malgré une volonté largement partagée cet accord n’a pas pu aboutir. J’en suis navré.

Seule proposition avancée : 3 vices présidences sur un exécutif de 11 membres. Est-ce représentatif de notre territoire, de sa population, de sa diversité ? Drôle de manière de concevoir le travailler ensemble. Une vision comptable des responsabilités, peut-être de vieilles rancœurs, ont eu raison de ce beau projet. L’intérêt de notre Trieves est hélas bien loin.

Pourtant dans chacune de nos communes nous savons nous rassembler.

Je suis déçu mais loin d’être résigné. Je sais, nous savons qu’aujourd’hui nous sommes une large majorité à vouloir travailler ensemble, sereinement, loin des querelles de personnes ou de clochés et des combines politiques. Alors ce soir qu’allons nous choisir, une confrontation stérile camp contre camp avec des vices présidences brandies comme des carottes?

et si nous choisissions plutôt la voie de la raison ?

Ce soir, je vous propose un contrat, une démarche collective pour 28 communes solidaires.

De quoi s’agit-il ?

Nous souhaitons tous une collectivité proche de ses habitants en mettant l’échelon communal au centre comme lien de proximité et d’échange avec les citoyens.

Chacune de nos 28 communes doit trouver une juste place dans notre entreprise collective. Chacun d’entre nous ici, sait, qu’il nous reviendra, tous ensemble, de prendre les bonnes décisions pour assurer l’avenir du territoire et de ses habitants.

Pour que cette entreprise collective fonctionne, il faut aller au delà des divergences individuelles, créer un climat de confiance, trouver les bases d’un travail apaisé.

Cela passe par 3 axes de propositions :

Le premier axe : définir une nouvelle organisation de travail :

-  Mettre en place un exécutif resserré avec 7 vices présidences et une réduction de l’enveloppe des indemnités passant annuellement de 75 000€ à 55 000€ soit 20 000€ d’économie, Symbolique dirons certain, c’est quand même l’équivalent de ce qu’a dégagé le budget cette année. C’est un message de rigueur indispensable en ces temps de crise.

- Construire un exécutif équilibré (4/4) basé sur les compétences qui respectent les équilibres politiques et sociologiques du territoire.

- Créer un bureau élargi ouvert aux 28 communes, une nouvelle instance en charges des affaires courantes et des délibérations techniques qui redonnent au conseil communautaire sa véritable fonction d’animateur de projets.

- Se doter d’un règlement intérieur, qui permette d’ouvrir l’ordre du jour, de donner aux commissions leur rôle de proposition.

- Favoriser une gestion participative en ouvrant les commissions aux personnes intéressées.

- Porter une attention particulière et continue à la communication vers les habitants du Trieves.

 

Le deuxième axe : Définir des objectifs communs, un projet fédérateur :

En priorité retrouver des marges de manœuvre financière. L’augmentation des impôts ne peut être la seule solution. Notre collectivité est dans une situation critique. Il faudra rapidement travailler sur l’organisation et le fonctionnement des services. Il n’y a pas de petites économies. Cela passe par un suivi du budget avec des rapports d’étape et une commission des finances qui joue pleinement son rôle. Il sera indispensable de mesurer à chaque fois l’incidence sociale des décisions prises.

Les écoles et notamment le dossier du groupe scolaire de Monestier de Clermont devront être une priorité. Nous ne pouvons plus avancer au jour le jour. Il faut fixer des objectifs clairs basés sur des projections à moyen termes.

Le projet de halte garderie de Mens devra également être mené à bien.

Le développement économique devra être en phase avec le territoire en soutenant l’emploi local, autour des filière agricoles, des ressources naturelles, du tourisme mais aussi des nouvelles technologies, de l’économie verte ou de l’insertion.

Le lien avec les habitants devra être au cœur de nos décisions en s’appuyant sur un tissu associatif fort et dynamique richesse de notre territoire.

Nous avons la chance d’avoir un service culturel fort que de nombreuses collectivités nous envies. Nous devons poursuivre cette politique culturelle qui ouvre notre territoire sur l’extérieur et dégage des retombées incontestables.

Chaque commission devra définir une priorité, un objectif à court, moyen et long terme.


Le troisième axe de proposition passe par un cadrage à long terme qui structure l’ensemble de nos projets et de nos décisions. Nous avons la chance d’avoir un Agenda 21 et d’avoir été retenu sur le projet TEPOS (territoire à énergie positive).  C’est un moyen d’aborder les enjeux avec une approche globale du développement du territoire que ce soit autour des critères économiques, sociaux, démocratiques ou environnementaux.

Voilà en quelques mots une démarche Trieves pour 28 communes solidaires. Nous avons 6 années devant nous, 6 années pour travailler ensemble, 6 années pour prouver que l’on peut construire un véritable pays Trieves en valorisant chacune de nos communes.

Car oui, je crois à l’échelon communal, à sa proximité, à ce lien direct avec les habitants. Je suis persuadé que chaque commune peut sortir grandi et renforcée avec une intercommunalité réfléchie et partagée.

Il est encore temps ce soir de nous rassembler d’agir pour l’intérêt général, de faire preuve d’un esprit constructif et ouvert. Notre territoire le vaut bien.

Si je suis élu je m’engage avec vous à travailler dans ce sens, à mettre en place un exécutif strictement partagé (4/4) gage d’un travail en confiance dans l’intérêt de nos concitoyens.

Aujourd’hui nous avons cette responsabilité devant l’ensemble des Trievois. Nous devons leur montrer notre capacité à travailler ensemble.

Je viens de vous présenter le socle d’engagements, sur lequel s’appuie ma candidature. Un  socle d’engagements auquel j’ajoute ma disponibilité et mon écoute au service des élus, des agents intercommunaux et des habitants.

Je terminerais par une note d’espoir :

Certains peintres transforment le soleil en point jaune, d’autres transforment un point jaune en soleil,  ce soir unis, nous pouvons faire briller notre territoire.

Merci  de votre attention et bon vote,

 Guillaume Gontard,

28/04/2014

Une région prête pour l’après pétrole

Image de prévisualisation YouTube

Le Trièves, région située près de Grenoble, est reconnue comme éco-territoire avec, notamment, l’installation du Centre Ecologique qui a fortement contribué au rayonnement écologique de la région. Les collectivités volontaristes et une bonne partie de la population est sensibilisée à l’écologie. Face au triple défi des crises économiques, énergétiques et climatiques, un groupe de citoyen a décidé de lancer TRIEVES-APRES-PETROLE. Il s’agit d’un groupe informel créé le 25 septembre 2008 pour faire connaître le défi du pic pétrolier dans Le Trièves et inviter tous les habitants et acteurs à préparer la région à la mutation de l’après-pétrole, à initier une « descente énergétique. »

Émission de 52 minutes

Prochaine diffusion

Vendredi 20 décembre, 20h40

Samedi 21 décembre, 18h10

Dimanche 22 décembre, 12h40

Mardi 24 décembre, 18h10

Jeudi 26 décembre, 14h30

Samedi 28 décembre, 20h40

Post scriptum :

Hello Olivier,
Les Triévois, bien qu’étant à la pointe de l’innovation s’il faut en croire les médias, semblent assez nombreux à être un peu en retard sur l’équipement en télés et satellites… et se retrouvent un peu frustrés de ne pas savoir comment voir ce fameux documentaire sur Montagne TV. Pourrais-tu lancer un appel sur ton blog pour savoir si des gens qui reçoivent cette chaîne seraient disposés à partager une soirée documentaire chez eux avec des gens sans télé ?
Nathalie

Connaissez vous notre « OPÉRATION PAMPLEMOUSSES » ?

si OUI, c’est que l’année dernière vous les avez goûtés , si NON sachez que nous vous proposons des pamplemousses à la vente directement du producteurs aux consommateurs , qui viennent directement de Floride.

Ils sont juteux, sucrés à souhait, issus d’une agriculture raisonnée  et vraiment régalant !
De plus,ils se conservent très bien plusieurs semaines dans un endroit frais.

Leur vente se fait au profit de notre association et leur commande est regroupée jusqu’à la fin novembre pour une livraison mi-janvier ( une bonne cure de vitamines !! ) avec une livraison à Mens dans un lieu qui sera défini ,de façon certaine, début Janvier (l’an dernier ,c’était au  local des Sagnes à Mens toute une journée ).

la Joyeuse équipe de Trièves en Scène

 

Réunion publique de EDF Drac energie

Ayant une flemmingite du pouce et de l’index, je cède la plume à mon copain Thomas pour l’article ci dessous.

Réunion publique de EDF Drac energie dans Non classé web_chemin_12254_1291296360-copier

Les personnes présentes sont surtout des élus Olivier et Thomas semble être  les seuls particuliers.
Une trentaine de personnes sont dans la salle. La salle des fêtes de Saint  Jean d’Hérans est transformée : panneaux d’affichage et de décoration, grand  écran sur la scène avec sonorisation, 5 tabourets en alu, 2 tables rondes hautes  et micro sans fil. EDF en met plein la vue !
Des personnes filment la réunion, on ne sous demande pas si on ne souhaite  pas être filmé et je suppose être enregistré.
Le thème de la réunion est “Echangeons sur l’avenir de nos barrages”.  Pourquoi maintenant ?
Ha mais bien sûr, les concessions des barrages sont renouvelées et ouvertes  à la concurrence d’ou les deux réunions publiques de ce jour et du 4 octobre  prochain initiées par EDF pour faire disons le tout net du lobbying !
Et en effet, la présentation du début est très bien orchestrée avec un  animateur et les 5 représentants de EDF qui décrivent les uns après les autres  ce que EDF apporte aux collectivités territoriales.
La documentation présente sur chaque siège avec un stylo notamment décrit  les projets aidés par EDF et la liste est longue.
Cela concerne les unités de production du Sautet, de Cordéac et de Saint  Pierre Cognet.
On nous affiche des chiffres sur le grand écran : la production, les  emplois, les partenariats, les investissements, les achats. On retrouve ces  chiffres dans la documentation et sur leur site.
Ils insistent sur les bienfaits que EDF apporte aux territoires et pour  cause la manne financière ne semble pas être négligeable.
Frédéric GOULVEN chez EDF est responsable des partenariats : une ou deux  réunions sont d’ailleurs prévues réservées aux élus, représentants d’entreprises  ou d’associations pour regrouper les appels à projet éventuels.
Ces partenariats se noueront ou continueront pour ceux déjà engagés autour  des thèmes de l’énergie et de l’eau.
A la fin de la présentation nous sommes invités à poser des questions aux 5  représentants d’EDF présents sur scène.
Une personnes représentant la pèche soulève un problème sur les poissons et  s’étonne de la prise en compte de son problème en ce moment.
Un des représentants note le manque d’énergie des territoires Trièves suite  à une intervention de M. Calvat.
La réunion se termine par une longue intervention de notre députée Mme  Battistel.
La suite est aussi intéressante car on a pu discuter en direct avec chaque  représentant autour d’un buffet bien garni.
Mme le maire de Mens est parti assez vite, notre député a poursuivi des  échanges.
Nous avons bien mangé et bien bu, longue vie à EDF !
Bref une formidable une opération de communication-lobbying de EDF à  destination des territoires et surtout de nos élus pour reprendre les  concessions actuelles.
Le nouveau site de EDF Drac Energie www.drac-amont-edf.fr
Thomas Goujon

Les dernières nouvelles de l’écoconstruction

Bonjour à toutes et tous. Avec le  printemps, voici le temps des travaux : enduits, peintures, lasures… et des visites ! Et n’oubliez pas de venir à notre assemblée générale…

…Nos prochaines formations

Fabriquer sa lasure naturelle et savoir l’appliquer

 

Le vendredi 17 mai à St Etienne de St Geoirs (nord de Grenoble)

La protection des volets et boiseries extérieures peut-elle être plus efficace ? L’entretien peut-il être plus agréable et moins contraignant ? Oui, avec des lasures        naturelles, qui respectent l’environnement et épargnent le porte-monnaie. Venez apprendre, sur un chantier et sous la houlette d’un peintre professionnel, à fabriquer vous-même votre lasure, à partir de produits écologiques et peu chers, et à l’appliquer. Contenu précis ici.

Formateur : Bruno Gouttry

Tarif : 135 € (207€ si prise en charge possible) – Inscriptions ici

Fabriquer sa peinture murale naturelle et savoir l’appliquer

 

Le samedi 18 mai à St Etienne de St Geoirs (nord de Grenoble)

Vous devez réaliser des travaux de peinture        et souhaitez utiliser des produits sains et écologiques ? Pourquoi ne pas fabriquer vous-mêmes vos peintures ? Elles        seront ainsi adaptées à leur support, belles et peu chères. Cette journée vous aidera à vous y retrouver dans les différents types de peintures naturelles, à choisir celles qui seront le mieux adaptées à votre projet, et à apprendre les gestes professionnels à travers la fabrication et l’application d’une peinture à la caséine.

Contenu précis ici.

Formateur : Bruno Gouttry

Tarif : 135 € (207€ si prise en charge  possible) – Inscriptions ici

 

…LA date à retenir

samedi 25 mai après-midi

 

Amélioration d’un logement : visite guidée !

De très nombreux logements du Trièves sont difficiles à chauffer, et donc de plus en plus coûteux à habiter. Mais comment faire pour améliorer leur confort et        diminuer les factures ? La visite de ce logement se fera en compagnie du propriétaire et de professionnels de la rénovation. A travers cet exemple, les différentes actions possibles seront        expliquées et discutées. Propriétaires, locataires, venez vous        informer !
De 14h à 15h (gratuit). Nombre de places limité : inscrivez-vous en répondant à ce mail !


Assemblée générale de l’association Pour bâtir autrement
Nous présenterons notamment notre nouveau projet pour l’amélioration thermique et sanitaire des logements. Toutes les personnes intéressées par ce projet sont bienvenues : nous avons besoin de forces pour le mettre en oeuvre !
De 15h à 18h (ouvert à tous)

Nous vous communiquerons bientôt le lieu de la visite et de l’AG…

 

...Les infos qui se partagent

Formations Pro-Paille, validées par le Réseau Français de la Construction Paille

 

Pour les professionnels et futurs professionnels de la construction paille :

Une formation de 5 jours, du 10 au 14 juin à la Tour de Salvagny (Rhône), proposée par Oïkos, pour apprendre les règles professionnelles de la construction paille         – formation réservée aux professionnels du bâtiment. Plus d’infos ici

Pour les futurs formateurs de la construction paille :
Nouvelle session de formation de formateurs Pro-Paille du 1er  au 5 juillet à Batipole (Aude). Voir les informations en PJ.

Visite d’un habitat groupé à Pontcharra

Mercredi 29 mai à 16h (co-voiturage          possible)

8 logements performants sur 2 400 m², sous forme de SCIA (Société civile immobilière d’attribution) avec investisseurs privés : un projet à voir ! Toutes infos en PJ.

A bientôt pour  d’autres nouvelles 


Association Pour bâtir autrement

Sensibilisation et formation à l’écoconstruction

place de la Halle, 38710 Mens

04 76 34 42 82 – pourbatirautrement@orange.fr

www.pourbatirautrement.com

Organisme de formation professionnelle enregistré sous le n°82 38 05204 38

 

Le bloc note de Drac nature

Ce n’est pas parce qu’on a eu de la neige que c’est déjà l’hiver… ! Le programme d’AUTOMNE de Drac Nature continue…Toutes les animations sont à participation libre et ouvertes à tous. Prévoir l’adhésion à l’association pour les randonnées (14€pour les individuels et 19€ pour les familles).

Nouveau !!!A partir du 5 novembre et  chaque semaine : Drac Nature cause dans le poste ! C’estLes Chroniques de l’eau, une émission quotidienne de 10 mn à suivre sur RMA. Jours et horaires de diffusion : lundi à 7h50 dans la matinale,  mercredi 11h00, jeudi 6h40, vendredi 19h40 et dimanche 8h30 sur  RMA Trièves 104.4 – Matheysine 96.8

Dimanche 4 novembre :Sortie oiseaux d’eau  RDV à 8h30 devant la Poste de la Mure. Avec Gilbert Billard ou Bernard Bonafé. Chaque année, des milliers d’oiseaux migrent vers le Sud pendant que d’autres, venus du Nord, font escale sur les lacs de Matheysine. Depuis 20 ans, Drac Nature est au rendez-vous.

Initiation botanique avec Angélique : RDV à la salle de l’URM au château du Beaumont à la Mure. Un moment d’échanges conviviaux où on partage un repas, dans la suite du cycle commencé en 2011-2012. Contact : 04 76 81 36 76 angelique.pruvost@dracnature.fr

Samedi 17 novembre : Randonnée avec accompagnateur : Col de l’Aup / source des Gillardes. Une belle rando d’automne à la journée, pour des marcheurs ayant une bonne condition physique (850m de dénivelé). On passe vers la résurgence des Gillardes, c’est l’occasion d’en parler un peu ! L’eau en Dévoluy, mystérieux domaine, mystérieux itinéraires … Avec Julia Grange.  Sur inscription : Drac Nature : 04 76 81 36 76

Du 17 au 25 novembre : C’est aussi lasemaine européenne de réduction des déchets 

Images intégrées 2Je me teste en cliquant sur comment j’agis?

Résultat ? Si vous êtes « Zorro déchet », la campagne de réduction des déchets n’est pas pour vous !! Merci de nous envoyer votre conseil pour être encore plus efficace.
Le program
me : Mardi 20 novembre Eau et Assainissement, à 20 h salle de l’URM à la chapelle de Beaumont à la Mure : Echanges autour d’un film humoristique sur l’eau en bouteille. Venez témoigner, vous interroger, proposer vos solutions d’économie d’eau…

Vendredi 23 novembre, de 14h à 18h :Produits d’entretien biodégradables et pas chers !Animation au magasin « La belle verte » à Susville.

Jeudi 29 Novembre et chaque dernier jeudi du mois  à 20h, au local de Drac Nature : traitement du syndrome du« Cpôcroyablejpeurienyfer »,maladie moderne en plein développement. Ses causes : le gaspillage d’énergie, les pesticides, les ondes électromagnétiques et autres dégradations de l’environnement. Ses symptômes sont le pessimisme, la déprime ou la colère… La posologie est simple : A raison d’une soirée par mois, Drac nature propose d’échanger nos savoirs sur les questions qui fâchent pour apprendre, comprendre et…trouver la bonne manière d’agir efficacement ! Rire et sourire en buvant un coup et se sentir vraiment nombreux, concernés par le même désir de vivre pleinement sur une belle planète. Pour participer à ce groupe d’échange d’idées et d’alertes sur les questions environnementales du territoire, chaque dernier jeudi du mois.
Si vous êtes intéressé mais pas disponible ce soir là, appelez-nous et proposez des horaires qui vous conviendraient mieux. Nous essaierons d’améliorer la proposition pour qu’elle convienne au plus grand nombre. Et puis n’hésitez pas à proposer des sujets.
Cette soirée est à vous…prenez là !ContactezCorinne & Angélique, 04 76 81 36 76.

Et si vous en voulez encore ++, Drac Nature est aussi partenaire de deux manifestations ce mois-ci : la prévention des pollutions de l’eau, et les rencontres solidaires. Voir ci-dessous, c’est dans le tam-tam local !

  Le tam-tam local

Samedi 3 novembre à Mens à 11h : Eau et risques de pollutions : quels gestes des citoyens pour préserver la ressource ? RDV au centre culturel. 14 h : visite de la station d’épuration, expo, conférence.

Une série de rencontres et de visites techniques organisée par la Bise du Connest en novembre. Autres dates : voir plus bas.

Les vendredis 9, 16 et 30 novembre, et le samedi 1er décembre :« Quand les patates osent… », rencontres et cinéma solidaires. Et si les solidarités se repensaient au niveau local ? Ré-employer, recycler, échanger, partager… Un Festival du cinéma solidaire pour mêler films et rencontres, avec en invitée spéciale, la pomme de terre ! Le 9  (« les glaneurs et la glaneuse »)et le 16 : (« nature contre nature ») :ciné-théâtre de La Mure. Le 30 : (courts-métrages) : MPT de Susville. Le 1erdécembre (troc solidaire) : MPT de Susville. Tout le programme ici :http://rencontres-solidaires.org/evenement/cinma-solidaire-matheysin/

Vendredi 9 et 16 novembre à La Mure :Diagnostiquer l’état d’une maison ancienne. Organisée par Pour Bâtir Autrement. Avoir une approche complète et globale de l’état d’un bâtiment avant tout projet de rénovation, pour concevoir un projet adapté et sans mauvaise surprise ! 2 jours d’exercices pratiques et d’observation avec Alain Monrozier. 372 € les 2 jours (230 € si pas de prise en charge). Détails :http://www.pourbatirautrement.com/pdf/PBA-Diag-I-11aut-02.0.pdf. Inscriptions :http://www.lesavoirfaire.fr/formationprofessionnelle-1250-stage-diagnostiquer-l-etat-d-une-maison-ancienne–prealable-essentiel-a-toute-renovation.html

Samedi 10 novembre : danse sensitive et des  5 rythmes,de 14h30 à 18h30 à Préfaucon (Mens). Il est encore possible de rejoindre le groupe si vous n’avez pas pu venir en octobre. Inscription au trimestre (ou 3 ateliers) ou à l’année. Infos : Véronique Cornuaille, 04 76 34 87 84 / 06 95 60 70 05,http://danse-sensitive.blogspot.com/

Samedi 10 novembre : Eau et risques de pollutions : Cascade de la Jonche.RDV à 10h au Théâtre de La Mure

Mardi 13 novembre : Eau et risques de pollutions : Visite de Station d’épuration de La Mure. RDV à 17h à la STEP

Vendredi 16 novembre : Eau et risques de pollutions : Entraigues, 17h30.

Samedi 17 novembre : Eau et risques de pollutions  canal du Beaumont,, 14h30

Samedi 17 novembre à Grenoble : L’électromagnétique dans l’habitat. Organisée par Pour Bâtir Autrement. Appareils électroménagers, câbles électriques, téléphones sans fil, wifi… émettent tous des champs électromagnétiques. De quoi s’agit-il exactement ? Est-ce vraiment dangereux ? Comment s’en protéger dans l’habitat ? Formateur : François Mérinis . 186 €  (115 € si pas de prise en charge). Détails :http://www.pourbatirautrement.com/pdf/PBA-Electro-I-10aut-01.0.pdf. Inscriptions :http://www.lesavoirfaire.fr/formationprofessionnelle-1255-stage-l-electromagnetique-dans-l-habitat.html

Habitat groupé en Matheysine ?

Quatre personnes sur La Mure souhaitent créer un habitat groupé.Elles étudient les possibilités tant en location qu’en propriété. Ce petit groupe ne demande qu’à s’étoffer ! !

Si vous êtes tentés par ce type de projet, rejoignez nous. Un simple mail à Drac Nature avec vos coordonnées téléphoniques et nous vous contacterons.

En attendant, pour mieux se connaître, le groupe vous propose de nourrir la réflexion en allant ensemble aux Rencontres Nationales de l’Habitat Participatif, qui se déroulent du 16 au 18 novembre à Grenoble(infos et inscription sur www.habitatparticipatif.net/. Merci de nous contacter au 06 66 12 01 35.

Notre programme

Conformément à la loi électorale, ce blog sera « gelé » du vendredi 18 mars à minuit jusqu’au dimanche 20 mars à 20 heures.

Notre programme dans 2011 cantonales rad0D528

Ceci est la version finale de notre programme, inspiré du « quatre pages » que vous avez reçu dans vos boites aux lettres, mais revue, précisée et corrigée suite aux discussions et remarques que nous avons eu au cours des réunions que nous avons faites dans chaque commune du canton.

LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU TRIEVES

rad1F2D6 dans Trièves: politique locale

La question de la fusion des trois communautés de communes du Trièves n’est pas directement du ressort des conseillers généraux qui vont être élus en mars prochain. Mais cette fusion est évidemment indispensable. En association avec les deux autres élus des cantons de Clelles et Monestier de Clermont et en accord avec le président du conseil général, je mettrai toute la pression possible pour parvenir à cette fusion dès le premier janvier 2012.

ECONOMIE ET MODESTIE

rad7D96A

Les finances publiques et les budgets des ménages étant dans l’état où ils sont, il ne s’agit pas de promettre l’impossible. Toute nouvelle dépense sera compensée par une dépense supprimée, il ne s’agit pas de dépenser plus mais de dépenser mieux.

Nous éviterons les opérations de prestige.

Le “village sportif” est une idée sympathique mais extrémement onéreuse. Cout : 120 000 euros pour une semaine.

Dans le même temps, on supprime la subvention annuelle de 20 000 euros pour le sport au collège de Mens. Or une semaine de village sportif  représente six années de subvention au collège…

Le chapiteau de l’Isère permet de faire venir des troupes de qualité dans tout le département.
Mais est il nécessaire de mettre en place un chapiteau pour moins d’une semaine ? Il serait possible de faire les specta
cles dans les salles existantes, quitte à investir l’argent économisé dans une meilleure acoustique de ces salles.

TRANSPARENCE ET COMMUNICATION

radEFF4D

Comme en Europe du Nord, nous demandons que le détail du budget du conseil général et des associations qu’il subventionne, soit accessible en quelques clics sur internet. Que soit également présent les différentes notes de frais des élus et cadres du conseil général.

Je créerai un site internet interactif pour présenter quotidiennement l’action du conseil général et ma contribution à celui ci. Je tiendrai une permanence hebdomadaire sur Mens ouverte à tous. Je publierai chaque trimestre une feuille d’informations pour tous les habitants du canton. J’organiserai chaque année une réunion publique dans chacune des 9 communes du canton. Je mettrai en place, au niveau du canton, différentes commissions (transport, collèges…) en relation avec les compétences du conseil général.

AGRICULTURE

img2353small.jpg

Le département favorisera le développement de l’agriculture bio et des ateliers de transformation locaux par des commandes croissantes de produits en circuit court, pour ces administrations et collèges. Nous encouragerons ainsi l’installation d’agriculteurs bio sur des surfaces et pour des productions importantes.

Concernant l’agriculture conventionnelle, il faut noter qu’elle a déjà réduit de moitié la part des pesticides depuis les « années folles » 1965-1985. J’ai pu noter au cours des réunions publiques, la lassitude des agriculteurs traditionnels qui se sentent parfois montrés du doigt en opposition avec leur collègues « bio ». Ils soulignent, qu’au moins dans le Trièves, leur utilisation de produits chimiques est faible et va en diminuant, pour des raisons aussi bien écologiques qu’économiques. On ne peut donc que les encourager à continuer dans cette voie, notamment en améliorant la formation des jeunes agriculteurs en matière agronomique.

 HABITAT

rad4D767

Au cours de la dernière decennie, on a constaté une augmentation du prix de l’habitat et des loyers qui rend l’accés au logement très difficile pour les personnes aux revenus modestes, en particulier les jeunes. Est il raisonnable de devoir emprunter sur 25 où 30 ans pour acheter un logement ?

La loi SRU (Solidarité Région Urbaine) impose un minimum de 20% de logements sociaux pour les communes de plus de 3500 habitants inclues dans des agglomérations de plus de 50 000habitants. L’amende annuelle par logement manquant n’est que de 150 euros.Nous proposerons, au niveau national, d’abaisser le seuil d’application aux communes de 1500 habitants sans notion d’agglomération et de multiplier l’amende par 5 à 750 euros afin qu’elle soit réellement incitative.

A titre indicatif, la commune de Mens possède 54 logements sur 620 soit moins de 9%. Nous atteindrons progressivement les 20%.

Parallèlement, nous créerons une incitation aux communes pour qu’elle ne dépassent pas le seuil de 30% de logements sociaux, afin d’éviter les phénomènes de ghettoisation.

 Le Trièves ne doit pas devenir un territoire de résidences dortoirs mais l’activité de construction doit y être suffisante pour assurer la pérennité des
entreprises du bâtiment
. Nous favoriserons donc la création de lotissement de maisons individuelles “collées” à 2 étages afin d’avoir un habitat dense sur des parcelles de 300 à 400 m2. Avantage : économie de foncier, d’énergie (par une plus grande compacité) et de réseau. Elles seraient de type basse
consommation
, au delà des normes actuelles. Les coût seront plus important à la construction mais économie importante ensuite. Chauffage collectif au bois déchiqueté produit localement. Ces lotissements pourraient regrouper propriétaire et locataire d’organisme HLM afin de favoriser la mixité sociale. Certaines maisons privées pourraient être vendues à l’état de gros oeuvre afin d’abaisser encore le coût.
Certaines comprendraient 2 appartements, pl
us adaptés aux célibataires ou ménages sans enfant.

 TRANSPORT

rad6AD90

Arrêt définitif de tout projet d’autoroute A51, aménagement progressif et important des routes 1075 et 85. A ce propos, nous nous interrogons sur le coût des études consacrées à cette autoroute à chaque changement de majorité gouvernementale depuis 30 ans. Qu’aurait on pu faire avec cette argent en matière d’amélioration des réseaux existants ?

Le réseau de transport collectif dans le Trièves est squelettique. Nous créerons un système de rabattement par minibus depuis le canton de Mens vers les gares de Clelles et Monestier de Clermont, à raison de 2 aller-retour par jour sur chaque gare. Cela doublerait la fréquence et permettrait un trajet plus rapide (1 heure 10 au lieu de 1 heure 30). Certains de ces minibus pourraient partir en amont de Mens, par exemple de Saint Baudille. Les minibus allant sur Monestier passerait à proximité de Cornillon en Trièves et de Lavars, village sans aucune desserte actuellement.

Concernant Tréminis, il faudra se demander pourquoi les bus allant sur Clelles reviennent à vide de la gare ?

En contrepartie, les deux aller-retour quotidiens Mens-Grenoble par bus seraient supprimés sur leur section Mens – Clelles où ils circulent presque à vide.

ENERGIE

eoliennescol2.gif

Environ 6 millions de personnes se chauffent au bois en France, bien souvent avec des poêles anciens au rendement très faibles et dans des maisons mal isolées. Un programme de renouvellement des appareils de chauffage et d’isolation permettait de doubler ce chiffre.

Les appareils électroménagers sont pourvus de veilles inutiles, fonctionnant 24h/24 et consommant l’équivalent de la production de 2 centrales nucléaires. Est il nécessaire que votre cafetière, votre machine à laver et votre grille pain vous donne l’heure ? Interdisons la fabrication d’appareils pourvus de fonction veille inutile aux fabricants.

L’éclairage publique de nos villes et villages est souvent excessif avec un grand gaspillage énergétique : (http://www.ledebatmde.org/archives/352). Diminuons le de manière intelligente.

Nous favoriserons le développement d’éco-projets citoyens dans le domaine des énergies renouvelables, financés à parts égales par les collectivités locales, les habitants de la région et un investisseur privé. Cela permettrait aux habitants de se les approprier et de limiter les réactions épidermiques, comme on l’a vu pour le projet d’éoliennes au Senepy. Un investissement dans l’éolien local pourrait constituer un placement en « bon père de famille » et pourrait ainsi amener à l’écologie des personnes n’y étant pas nécessairement sensibles.

Nous mettrons en place l’installation de 10 000 boitiers par an de type Voltalis. En mettant en pause pendant quelques minutes, les équipements non indispensables en permanence (chauffe eau, radiateurs…), ils permettent de lisser les pics de consommation électrique et d’éviter le recours aux énergies ultra polluantes durant les heures de pointe : http://www.voltalis.com/

 ASSOCIATIONS

Le nombre d’adhérents à une association sera un critère important pour déterminer le montant des subventions qui pourront lui être accordées.

rad1CE49

 TOURISME

rad211C0

Nous proposerons la création d’une véloroute  « Tour du Trièves » sur le modèle de celle du Tour du Lubéron.Ce projet pourrait s’inscrire dans le cadre national des voies vertes et véloroutes nationales (http://www.af3v.org/)

Nous ferons également la promotion touristique du renouveau viticole initié par « Vignes et Vignerons du Trièves » (http://vignerons-trieves.com/)

radF19DD

LES JEUNES

rad924DC

L’internat peut être une bonne solution pour les jeunes en difficulté. Mais, pour être bénéfique à tous, ceux ci doivent rester de petite taille (maximum 30 internes et 10% des élèves d’un établissement). Nous proposons donc la répartition des internes dans de nombreux petits internats. Nous encouragerons la création de collèges à thème (sport, culture…) afin de diversifier le recrutement de ces internats. L’internat du collège de Mens, construit pour 50 internes et n’en hébergeant qu’une quinzaine constitue un bel exemple de gachis d’argent publique.

 Les jeunes Français ont un niveau en langue étrangère fort modeste par rapport aux jeunes des pays d’Europe du Nord.

Nous conditionnerons l’aide aux associations de cinéma culturel au fait de diffuser au moins une fois chaque film en version originale sous titrée.  Cette option va être possible par la mise en place du cinéma numérique. On peut même imaginer diffuser des films anglais sous titrés en anglais pour les collégiens où les adultes ayant un niveau suffisant dans la langue de Shakespare et souhaitant le maintenir.

 PERSONNES ÂGÉES

rad73B5E

Des mesures simples permettent d’éviter les chutes qui sont source de fractures et de coûts très importants pour la sécurité sociale (plus de 15 000 euros en moyenne pour une fracture du col du fémur). Nous créerons un service d’ergothérapeute à domicile permettant d’adapter la maison au handicap et donc le maintien à domicile. Cette mesure pourrait être financée par un accord avec la sécurité sociale prévoyant le reversement par celle ci d’une partie des économies qu’elle aura réalisées, suite à la diminution chiffrée du nombre de chutes.

 Pour les personnes plus invalides mais ne justifiant pas le placement en maison de retraite, nous favoriserons la création de foyer logement chacun garderait son autonomie tout en bénéficiant de services de santé et de restauration sur place et de commerces très proches.

 

LE BULLETIN DE VOTE…

rad9BC60

Et voiçi à quoi ressemblera le bulletin de vote que vous glisserez peut être, probablement, certainement dans l’urne dimanche.

Attention : ceci est uniquement pour regarder, ne surtout pas l’imprimer pour aller voter, le document ne serait pas conforme et le vote nul !

Les bons voeux de Triève en transition

Les bons voeux de Triève en transition dans Ecologie radDC268 

En cette année qui débute, le prix des matières premières, des denrées alimentaires et des carburants, l’instabilité financière et la dégringolade de l’immobilier aux USA sont susceptibles de nous faire connaître un scénario comparable à celui de 2008. Le prix Nobel d’économie Paul Krugman, un des rares à avoir vu venir le krach de 2008, a écrit dans un récent éditorial du New York Times : « Le prix des matières premières n’est pas seulement un problème de spéculation. Les marchés nous signalent que la croissance économique atteint les limites de la planète ».

Dans ce contexte, il peut paraître incongru que l’équipe de Trièves en Transition vous souhaite une bonne année, à vous et à vos proches. Et pourtant, c’est ce que nous faisons de tout cœur. Car il y a aussi des bonnes nouvelles. De plus en plus de personnes dans le monde prennent conscience du problème et passent à l’action sans attendre. La
nécessité d’une mobilisation ici et maintenant se fait jour avec toujours plus d’évidence. Comme ici dans le Trièves :

1) Soirée
Transition et AG constitutive du 22 janvier

La soirée transition du samedi 22 janvier a réuni à Clelles une cinquantaine de personnes dans une ambiance conviviale et constructive, malgré toutes les activités alléchantes de ce jour-là. Des idées très concrètes ont fusé (près de 150 propositions !), confirmant ce que nous savons déjà : il y a beaucoup de compétences, de créativité et d’énergies dans le Trièves. Notre territoire est un terreau fertile pour la transition vers l’après-pétrole.

L’AG constitutive a réuni 26 adhérents (sur 34) qui ont élu le comité de pilotage de 6 personnes. Plus qu’une nouvelle association, c’est à la naissance d’une dynamique que les participants étaient conviés.

Un reportage détaillé et la composition du comité seront bientôt disponibles sur notre blog.

Il y aura encore 3 autres réunions publiques sur le thème « Comment vivre et travailler en Trièves quand l’énergie sera trop chère » : le 19 février à Mens, puis ce sera le tour de Monestier-de-Clermont et du canton de Clelles. Tout ce travail alimentera la Fête de la Transition de juin (voir point 5).

2) Blog

Le blog a été profondément remanié et simplifié pour permettre aux visiteurs de trouver rapidement les rubriques qui les intéressent, notamment les groupes de travail, les activités, le calendrier et le comité de pilotage : http://aprespetrole.unblog.fr/  et son miroir sur le portail Transition France : http://trieves.transitionfrance.fr/

Nous voudrions y développer les liens vers vos propres activités.

Pierre Bertrand gère ce blog et apprécierait tout coup de main !

3) Sources & Ressources

Le groupe Sources & Ressources est le lieu (le moment) où nous nous retrouvons pour prendre du recul, nous détendre, imaginer ensemble notre futur, creuser les
notions de transition et d’écopsychologie qui sous-tendent la démarche de transition, partager les outils de pédagogie et de communication, les idées et
réalisations que nous avons vues ailleurs. C’est aussi là que nous renouvelons notre motivation. Il est ouvert à toute personne engagée durablement ou
ponctuellement dans nos activités. (voir le blog).

Responsable : Pascale Cosson

4) Ateliers pratiques

Nous allons bientôt organiser une rencontre avec les associations ou groupes actifs dans les partages de savoir-faire pour envisager
en semble des activités communes ou/et un calendrier commun. (voir blog). Si votre association ou groupe n’a pas été contactée et que cette démarche vous intéresse, contactez-nous.

Responsable : Jeremy Light

5) Fête de la transition 2-5 juin 2011

Le week-end de l’Ascension 2011 sera marqué par une grande Fête de la Transition de tout le Trièves, sur le thème « Fêtons 2050″ (quand la transition aura réussi !). Cela se passera au gîte de Chante-Matin (Saint-Sébastien).

Nous fêterons ensemble le démarrage de la transition dans le Trièves !

À cette occasion, tous les habitants seront bien sûr invités, mais nous voulons en faire aussi un moment de rencontre et de partage d’expériences entre toutes les personnes, associations, collectivités, entreprises, filières professionnelles qui oeuvrent déjà d’une manière ou d’une autre à la transition (parfois sans le savoir) sur les thèmes suivant : développement durable, social, culture, filières courtes, économie locale, etc.

Des transitionneurs de toute la France seront invités pour enrichir la rencontre et un des fondateurs du Transition Network (ceux qui ont tout lancé) devrait être présent.

La fête proprement dite aura lieu les 4-5 juin, précédée d’ateliers pratiques et d’une rando les jours précédants.


Nous allons avoir besoin de tous les coups de main possibles (organisation, relais autour de vous, recherche de partenaires,
hébergement bénévole) : si vous souhaitez nous épauler à titre personnel, associatif ou autre, vous pouvez rejoindre le groupe de coordination ou donner un coup de main ponctuel : contactez-nous (bientôt plus d’infos sur le blog).

Responsable : Pierre Bertrand



6) Foire bio : la transition à l’honneur


Cette année, le comité d’organisation de la foire a choisi la transition comme thème de la 15e Foire bio du Trièves. L’occasion de
toucher un public plus large via conférences, films et espace Trièves. Un sacré défi ! Nous en reparlerons dans une prochaine lettre.



7) Monnaies locales


En ces temps de crise économique, des monnaies locales de complément voient le jour un peu partout dans le monde pour soutenir l’économie locale quand l’économie globale se dérobe. Les premières viennent de naître en France : Villeneuve-sur-Lot, Pézenas, bientôt Romans et Lablachère en Ardèche.


Nous voudrions lancer une réflexion sur l’opportunité d’une monnaie de complément dans un territoire peu peuplé comme le nôtre. La
foire bio pourrait être l’occasion d’une belle conférence pour lancer le sujet. Si vous souhaitez rejoindre ce groupe, votre contribution sera
bienvenue.

Responsable : François Bartsch.



8) Autopartage


C’est un groupe de travail qui a été lancé le 22 février.
Si le thème vous intéresse, contactez-nous. Responsable : Nathalie Lacroix


9) Santé et connaissances sur la santé


Un autre thème issu du 22 février. Contactez-nous pour fonder un groupe de travail.
Responsable : Anahid Bacher.


10) Que faire pour diminuer ma dépendance au pétrole ? 


Troisième thème issu du 22 février. Contactez-nous pour fonder un groupe de travail. Responsable : Corinne Valence.



11) Territoires voisins


Les territoires voisins s’intéressent à la transition. La vallée de la Drôme songe ainsi à devenir prochainement territoire en transition,
nous nous sommes rendus à Crest pour les aider à lancer la dynamique. L’Embrunais-Gapençais évolue aussi dans cette direction et nous
songeons à rapprocher les dynamiques de nos trois territoires (en bref, on recrée le Dauphiné !).


Ailleurs, des personnes de Villard-de-Lans nous ont approché pour parler de transition début février, mais nous ne pourrons pas nous
y rendre (une autre fois peut-etre). À Romans, un groupe de transition lance une monnaie locale, le groupe de Grenoble grandit.

Ces groupes reçoivent maintenant cette lettre d’infos pour aider au rapprochement.



12) Documentation


Nous pouvons prêter ou vendre aux associations ou autres collectivités le DVD « In Transition »  (sous-titré en français) qui montre ce qui
se fait en Grande-Bretagne sur le sujet. Un film très agréable pour comprendre ce qu’est la transition et bourré d’idées sympas. À faire tourner dans vos associations ou à montrer à vos voisins.

Enfin un extrait du Manuel de la transition pour vous fournir une brève introduction à l’esprit de la démarche.

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces