• Accueil
  • > Recherche : trieves municipales 2014

Résultat pour la recherche 'trieves municipales 2014'

Lauriane Josserand

josserand

On continue la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons » avec Lauriane Josserand.

JE SUIS

32 ans. Je vis à Mens depuis ma naissance.

Elue depuis 2014 dans l’équipe de Bernard Coquet
.MON PARCOURS
Après une scolarité à l’école primaire et au collège de Mens, j’ai réussi un BEPA services aux personnes puis un CAP petite enfance. A l’issue de ces études j’ai travaillé plusieurs années en tant que vendeuse en boulangerie à Mens, mais ma vocation première et ma formation m’incita à rechercher un travail avec la petite enfance. J’ai intégré la communauté de communes du Trièves pour m’occuper des enfants, mais également de la cantine et du ménage.
.MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
Je suis élue dans l’équipe de Bernard Coquet depuis 2014 et membre du comité des fêtes de mens. Je souhaite poursuivre le travail engagé depuis 6 ans et m’investir de nouveau pour ce futur mandat.
..LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
Accompagner et développer les évènements sur la commune de Mens.

Daniel Dussert

duseert

On continue la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons » avec Daniel DUSSERT

JE SUIS
Né à mens en 1957, marié 4 enfants, retraité.
Elu depuis 2014 dans l’équipe de Bernard Coquet
MON PARCOURS
.Après une formation agricole (bepa) je me suis installé agriculteur en  Société Familiale (gaec). Notre activité est la polyculture élevage.
En tant qu’Elu, je suis délégué aux travaux et en charge des questions agricoles.
.MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
Je souhaite poursuivre les actions engagées lors du mandat précédent en matière de travaux et continuer à accompagner l’évolution de l’agriculture dans le Trièves.
.LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
Contribuer au maintien d’une agriculture sur l’ensemble du territoire.
Travailler sur l’accès à la ressource en eau.
Prendre en compte les problématiques spécifiques du pastoralisme.

 

Mens Préservons Innovons : Bernard Chevalier

On continue la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons ». Aujourd’hui Bernard CHEVALIER
chevalier
JE SUIS
65 ans né à Mens – Elu à Mens de 2001 à 2008 et depuis 2014 dans l’équipe de Bernard Coquet.
Marié – 2enfants. 
MON PARCOURS
Après une scolarité à Mens en primaire et au collège, je poursuis mes études au lycée technique de Vaucanson à Grenoble en électrotechnique. Je fais ensuite l’armée au 13 ième bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Puis, j’intègre les PTT qui deviendront France Telecom et enfin Orange pendant 40 ans avant de prendre ma retraite à Mens. Je m’investis au sein de la commune en tant qu’élu sous le mandat de Monsieur Gazin de 2001 a 2008 puis dans l’équipe de Bernard Coquet depuis 2014.
MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
J’aime Mens et ma région du Trièves. Avant d’être élu, je me suis investi tout au long de mon parcours de vie au sein d’associations, notamment en tant qu’entraineur de rugby pendant près de quinze ans. J’ai l’envie et la motivation pour continuer le travail accompli avec Bernard Coquet en poursuivant le Plan de Réhabilitation de l’Espace Public Mens 2025, mais également pour entreprendre tous les projets qui contribuent au cadre de vie des habitants et à l’attractivité de Mens.
LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
La vie quotidienne des habitants, être au plus près de leurs préoccupations et répondre à leur attente rapidement avec efficacité.
Continuer à suivre la mise place du réseau fibre optique, travailler sur les économies d’Energie des bâtiments et sur l’éclairage public.

Soutien

On se rappelle que l’équipe « Mens Ensemble », candidate aux élections municipales  de 2014, avait été soutenue par Annette Pellegrin, maire et conseillère générale socialiste de la commune et du canton de Mens. On aurait donc pu penser que ladite équipe serait dans la continuité  »Pellegrinienne » et qu’elle soutiendrait les candidats socialistes aux élections départementales des 22 et 29 mars. Ou qu’elle reste simplement neutre.

Surprise, elle soutient les candidats du rassemblement Citoyen, alliance d’EELV, du parti de gauche et de nouvelle donne : http://mensensemble.unblog.fr/2015/03/16/pour-une-isere-solidaire-et-ecologique/

Pour mémoire les candidats en présence :

Frédérique Puissat – Fabien Mulyk, UDI – UMP : https://www.facebook.com/pages/Fr%C3%A9d%C3%A9rique-Puissat-Fabien-Mulyk-Marie-Claire-Terrier-et-Fabrice-Marchiol/717155541731050?fref=nf

Gaelle Garibaldi – Guillaume Gontard, rassemblement : https://www.facebook.com/rassemblementmatheysinetrieves

Chrystelle Riondet – Charles Galvin, PS : https://www.facebook.com/pages/Construire-ensemble-Matheysine-Tri%C3%A8ves/788958241180425?notif_t=fbpage_fan_invite

Alison Olagnon – Benjamin Obernon, FN : pas de site

Nouveau message du camarade Jean Paul

 

hebergeur d'image

Suite à mon annonce de tentative de troisième liste, je reçois ceci :

——————————

Cher Olivier,

Sur les 3 points qui justifient à vos yeux une 3ème liste, j’en retiens un et j’en rejette deux !

Sur le troisième: l’innovation écologique , nous sommes d’accord , c’est même un axe de vitatilté économique et du mieux vivre incontournable pour ceux qui ont le Trièves au coeur (un peu de lyrisme, que diable!) . J’avais même initié en 2008 un observatoire de veille écologique qui a fait long feu parce que des non élus commençaient à investir lacommission  extra municipale d’Améngement Durable du Territoire !

Les deux autres points me consternent:

Où voyez-vous le bipartisme à Mens, aux municipales, .Je vous ai déjà écrit dans le dodiblog que les élections de Mars ne se réduisaient pas à un duel Calvat/Mauberret mais à deux visions différentes de l’avenir pour Mens.Comment pouvez-vous imaginer que je confisquerai à moi tout seul le pouvoir dans une équipe où je suis politiquement MARGINAL. A moins que dans vos insomnies, vous entendez toujours les tanks soviétiques aux portes de Mens (c’était l’image qui hantait un habitant de Prébois lors de ma toute première camapgne aux cantonales en ….1979!

…..et cette histoire d’études boulimiques qui viendraient polluer l’efficacité municipale et mettre à mal les finances communales. Quand vous serez maire, vous ferez tout par vous-même: le PLU, l’AVAP, le Schéma Directeur d’Eau Potable, le Schéma Génral d’Assainissement, le Bd Edouard Arnaud…..

Oh! pardon , ça nous l’avons fait….alors vous pourrez passer à l’action…..avec les services de l’Etat, du Département, de la Région, de l’Europe.

Bonne continuatin

et toujours très cordialement

Jean-Paul MAUBERRET

(évidemment cette réponse peut très bien figurer dans votre blog…..si vous le souhaitez!)

————————

Pour mémoire, le premier : Message du camarade Jean Paul

Idée numéro 2

 Idée :

Aider au développement du tourisme en véhicules électriques dans le Trièves, en offrant la possibilité de recharge (gratuite dans un premier temps) par les bornes municipales utilisées pour les marchés. Le temps de charge est d’environ 6 heures en 16 ampères (prises bleues) et 3 heures en 32 ampères (prises rouges). Le temps de faire quelques emplettes à Mens où d’y passer la nuit… Une recharge de Renault Zoé, voiture électrique la plus vendue coûte environ 2 euros.

Ces mêmes bornes pourraient servir également aux habitants du village possédant un véhicule électrique sans possibilité de recharge personnel, moyennant sans doute une petite contribution annuelle.

hebergeur d'image

hebergeur d'image

 Localisation possible :

LE BREUIL

Avantage : proche des commerces

Inconvénient : le câble traverserait un trottoir

hebergeur d'image

hebergeur d'image

MAIRIE DE MENS

Avantage : parking contre la prise, pas de câble sur le trottoir

Inconvénient : pas de prises 32 ampères, les poubelles !

hebergeur d'image

hebergeur d'image

 LA HALLE

Avantage : parking contre la prise, pas de câble sur le trottoir.

Inconvénient : quartier historique.

hebergeur d'image

Quel que soit l’emplacement choisi, il serait signalé par un panneau comme celui çi… qui coute 24 euros 50, pas besoin de faire un emprunt !

Et bien entendu, il serait également indiqué sur le site ChargeMap (http://fr.chargemap.com/), les forums spécialisés etc.

CONCLUSION

Pour répondre à l’avance aux objections Menscovienne et Delkabeuse, il ne s’agit certainement pas de déclarer ces véhicules comme étant LA solution pour sauver la planète. Néanmoins leur nombre est appelé à croitre d’une façon raisonnable et il serait astucieux de positionner le Trièves à l’avant garde pour recevoir leurs propriétaires situés entre Marseille et Lyon. Cela aiderait cafetiers, restaurateurs, commerçants, prestataires et hébergeurs, doperait un peu l’économie (l’horrible mot), ferait rentrer quelque argent (pouah) dans les caisses et permettrait de consolider certains emplois (beurk).

 

Commentaires bienvenus…

 

Lettre ouverte

Mens, le 4  janvier 2014

Monsieur  le Président,

Hébergeur et ancien vice-président de l’Office de Tourisme du canton de Mens, je voudrais vous faire part de mes plus vives inquiétudes concernant l’avenir du tourisme dans le Trièves.

Je viens de constater avec une grande déception que l’Office de Tourisme de Mens est fermé pour toutes les vacances de Noël,  excepté  trois demi-journées.

Ceci arrive après l’expulsion par vos services de l’Association Trièves Tourisme de son local le vendredi 21 juin. Il y a deux ans cette association était forte de plus 120 adhérents, avec 9.900 euros de cotisations. Aujourd’hui les adhérents ne sont plus que 25 et les cotisations sont tombées à 1200 euros. Cette traduction de démobilisation des bénévoles est peut être liée au sentiment de non prise en compte par la politique de la CDC. Il semblerait que  la Communauté de Communes  ne considère pas les militants associatifs comme des partenaires mais plutôt comme des concurrents et ne cherche pas à les associer ; alors que pour eux  c’est de leur survie économique et de l’installation de leurs enfants ou de  leur  successeur dont il s’agit.

Comme vous le savez, l’association n’a plus de bureau, son matériel est stocké dans les anciens bâtiments peu sécurisés du Conseil Général, alors que le local où elle était logée rue de Breuil au centre de Mens, est toujours  inoccupé et semble servir de débarras. En juillet je vous ai adressé une pétition signée par une quarantaine de personnes, dont la moitié de commerçants de Mens demandant la restitution des locaux de l’association Trièves Tourisme, je n’ai toujours pas eu de réponse de votre part. Nous espérons toujours que l’association retrouve ce local adapté à sa fonction d’animation et de  dynamisation du tourisme local, en synergie avec les attentes des professionnels économiques.

Auparavant, dans le cadre de l’Office de Tourisme du canton de Mens, grâce à une bonne collaboration entre bénévoles, élus politiques et salariés, nous avions réussi, en quelques années, à créer une dynamique associative et un véritable pôle de compétences avec des professionnels dont certains interviennent au niveau international. La synergie professionnels/bénévoles et professionnels/salariés mettaient l’Office de Tourisme au cœur des différentes manifestations qui attiraient et retenaient plus de touristes. Cette collaboration permettait, en cas de besoin, d’élargir les plages d’ouverture de l’office avec des bénévoles motivés par la promotion du tourisme.

Hébergeur, avec d’autres, je constate, après bientôt deux années de fonctionnement de la fusion de la Communauté de Commune, qu’une seule réunion appelée « forum » a eu lieu le 26 novembre 2013 ; elle portait essentiellement sur la  taxe touristique, mais il n’y a pas eu de présentation d’une politique touristique claire ni de la liaison Trièves Vercors qui nous questionne. Nous attendons avec intérêt, comme convenu, le compte rendu de cette réunion.

Nous vous saurions gré de bien vouloir organiser, avant les élections municipales, une réunion avec les professionnels  touristiques du Trièves pour dégager des éléments de bilan sur la politique touristique conduite depuis deux ans; ceci permettrait à la future équipe qui sortira des prochaines élections de tenir compte des expériences vécues pour ne pas tout reprendre à zéro et s’appuyer sur les points positifs.

Une politique  touristique communautaire pour le Trièves devrait tenir compte des spécificités des territoires ; en effet  pour le secteur de Gresse en Vercors et des Balcons  il s’agit d’un tourisme de masse pour faire fonctionner une station touristique. Alors que pour les cantons de  Clelles et de Mens, c’est une forme de tourisme plus ciblée, que l’on peut qualifier d’écotourisme, c’est-à-dire un tourisme qui n’est pas une fin en soi, un tourisme avec de petits effectifs mais qui a un impact très fort sur  toutes les activités économiques, culturelles et sur les commerces. Ceci permet de maintenir toute l’année, un haut niveau de services, eut égard au nombre d’habitants du Canton de Mens.

Dans l’attente de votre réponse sur mes interrogations, et dans l’espoir que l’Association Trièves Tourisme retrouve ses locaux pour faire son travail d’animation touristique dans des conditions normales, avec des soutiens  financiers et humains et en synergies avec les élus de la Communauté de communes du Trièves.

Je vous assure Monsieur le Président de mes respectueuses salutations.

 

Claude Brand

Elections Trièvoise : rappel

L’élection du président de la CDC du Trièves aura lieu le 18 janvier à 18 h, salle Eloi ville à Saint Martin de Clelles. Elle sera PUBLIC au même titre qu’un conseil municipal. Seront présents les 41 conseillers communautaires, seuls habilités à voter et les 28 suppléants.  Seront également élus les 8 vice présidents qui auront chacun un domaine de compétence et seront assisté d’un chef de service..

Elections Trièvoise : rappel dans Trièves: politique locale rad888EB

La bataille s’annonce dure entre les postulants au titre suprême !

radE29BD dans Trièves: politique locale

Samuel Martin, maire de Monestier du Percy et président sortant de la CDC de Clelles présente  son programme en 3 points :
- La CDC du Trièves sera essentiellement une communauté de services : écoles, tourisme, traitement des déchets etc. Il faut donc s’occuper de bien faire fonctionner ces services avant de se lancer dans de grands projets de développement.
- Au vu de la raréfaction de l’argent public, il faut travailler à moyen constant et éviter les dérives budgétaires.
- Il faut être très vigilant sur l’embauche de personnel et les frais afférent qui constituent l’essentiel des frais de fonctionnement d’une collectivité.
Je le percois donc comme un candidat assez classique, pour une CDC aux compétences « traditionnelles » et au fonctionnement économique. Ce qui n’est pas pour déplaire au centriste un peu radin que je suis.
mauberretsmall.jpg
Jean Paul Mauberret,  2ème adjoint à la maire de Mens et actuel président du SAT, est candidat sur son propre nom.  Il souligne que le mandat des futurs élus de cette CDC ne court plus que sur 2 ans, jusqu’aux prochaines élections municipales de 2014. Il souhaite un travail en commun jusqu’à cette échéance et non une opposition de 2 blocs. Le projet de territoire se mettra en place progressivement pendant cette période. Il souhaite mieux associer la population à cette fusion qui a pour le moment un caractère très technique.
Pour moi, un candidat aux projets sans doute plus ambitieux, plus tourné vers l’écologie, ce qui me va parfaitement. Avec le risque de dépenses accrues qui vont avec.
En bon Mensois, je confesse un petit penchant vers le second que je croise régulièrement dans diverses réunions.
Quel que soit l’heureux élu, votre dodiblog suivra de près les projets et les dépenses : taux d’imposition, budget annuel, endettement, nombre d’employés etc. Pour moi, le vrai bon politicien est un politicien de projet mais qui gère l’argent publique avec autant de minutie que ses propres petites économies !

Elections

L’élection du président et des vice présidents de la CDC du Trièves aura lieu le 18 janvier (heure à préciser) dans les anciens locaux du SAT à Saint Martin de Clelles. Elle sera PUBLIC au même titre qu’un conseil municipal. Le dodiblog y sera d’ailleurs représenté… Seront présents les 41 conseillers communautaires, seuls habilités à voter et les 28 suppléants.  Cette CDC du Trièves comportera 8 vice présidents, le maximum prévu par la loi, afin de tirer profit de l’expérience des élus des 3 communautés de communes précédentes. Chaque vice président aura un domaine de compétence et sera assisté d’un chef de service.. Le développement économique sera une des compétence les plus importantes. A savoir que la commune de Miribel Lanchatre, précedemment membre de la CDC de Monestier de Clermont a décidé de ne pas se joindre à la nouvelle CDC du Trièves et de rejoindre la métro de Grenoble.

Le 24 janvier, 2ème Conseil Communautaire avec un ordre du jour et le lieu à fixer.

Il semble pour l’instant y avoir 2 candidats à la présidence, les « fuites » sur d’autres impétrants sont bienvenues…
mauberretsmall.jpg

Jean Paul Mauberret,  2ème adjoint à la maire de Mens et actuel président du SAT, est candidat sur son propre nom.  Il souligne que le mandat des futurs élus de cette CDC ne court plus que sur 2 ans, jusqu’aux prochaines élections municipales de 2014. Il souhaite un travail en commun jusqu’à cette échéance et non une opposition de 2 blocs. Le projet de territoire se mettra en place progressivement pendant cette période. Il souhaite mieux associer la population à cette fusion qui a pour le moment un caractère très technique.

Elections dans Non classé radE29BD

Samuel Martin, maire de Monestier du Percy et président sortant de la CDC de Clelles présente  son programme en 3 points :
- La CDC du Trièves sera essentiellement une communauté de services : écoles, tourisme, traitement des déchets etc. Il faut donc s’occuper de bien faire fonctionner ces services avant de se lancer dans de grands projets de développement.
- Au vu de la raréfaction de l’argent public, il faut travailler à moyen constant et éviter les dérives budgétaires.
- Il faut être très vigilant sur l’embauche de personnel et les frais afférent qui constituent l’essentiel des frais de fonctionnement d’une collectivité.

Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !

 

Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel ! dans 2010 legislative partielle radC29B1

J’ai assisté lundi 17 à la réunion publique de Marie Noelle Battistel à Clelles. J’avais zappé la réunion de Mens dont la pub avait semble il été faite après plutôt qu’avant, d’ou un très faible nombre de gens au courant au delà du cercle des initiés… Voici donc le compte rendu de notes prises à la volée. J’y expose aussi mes commentaires et points de vue, après tout c’est mon blog !!!

On démarre avec environ 30 personnes, presque toutes du coin. On note la présente d’André Vallini, président du conseil général de l’Isère, de Sainte Annette, maire et conseillère générale de Mens, des présidents des CDC de Mens et Clelles, Marcel et Samuel.

Samuel ouvre le bal en accueillant la candidate. A ce propos, on peut déplorer l’absence de la maire et du conseiller général de Clelles. Je trouve qu’il serait républicain d’accueillir chaque candidat venant sur son territoire, même si on ne partage pas ses opinions politiques, quitte à s’éclipser au début de la réunion. Pour ne pas faire de jaloux, la même remarque peut s’appliquer à Annette et Marcel qui aurait pu venir saluer Fabrice Marchiol à Mens. Fermons la parenthèse…

radA4ECB dans Politique nationaleMarie Noelle Battistel (on va dire MNB pour faire court) se présente. Maire de la Salle en Beaumont depuis 1998, suppléante de Migaud depuis 2007 et conseillère régionale depuis les dernières élections. Elle gère également une petite entreprise de transport scolaire avec 6 employés à temps partiel. Elle décrit la circonscription: 60% d’urbain pour 40% de ruraux, on peut s’attendre à 35% de taux de participation pour cette élection mobilisatrice.

Première impression : concentrée mais nettement moins de charisme que Marchiol. Ferait une députée sérieuse mais sans doute pas, sauf très grande surprise, un leader de l’assemblée.

Elle veut travailler dans la continuité de Didier Migaud (on sent passer à ce moment dans la salle une sorte de souffle divin…). Il n’y a qu’une seule femme députée dans l’Isère et deux en Rhone alpes, faudrait des renforts. Contrairement à l’affreux Marchiol (je caricature un peu), elle forme avec son suppléant une paire homme-femme et urbain-rural. Elle souligne l’impact de l’élection au niveau national : ce sera un signal d’approbation ou non de la politique de Sarko.

rad932ECMichel Baffert, le suppléant. Un physique très « 3ème république radicale ». Nouveau maire de Seyssins après la démission de Didier (nouveau souffle divin…) après avoir été son premier adjoint. Socialiste depuis le 2 janvier 1977 (ça ne nous rajeunit pas…), enseignant retraité (original pour un candidat socialiste…). Vice président de la métro, en charge de la gestion du personnel, de l’éducation, de la lutte contre les discriminations etc etc ! Remarque de notre Annette : et il aime beaucoup les bouffettes de Mens !!!

radA4367On passe aux questions

 

Les retraites :

MNB : le projet du PS est en voie d’élaboration et sera dévoilé après celui du gouvernement. Mais André Vallini (on va l’appeler Dédé pour faire court) est plus au courant.

Dédé : le gouvernement devrait changer l’assiette des cotisations, l’élargir au revenu financiers et pas seulement de façon cosmétique. L’âge légal de la retraite devrait rester à 60 ans mais la durée de cotisation pourrait augmenter en fonction des métiers. Là, j’aime bien son coté centriste. Il ne faut pas se précipiter, les prévisions du COR (Comité d’Orientation des Retraites) sont à 2050, ce qui est beaucoup trop lointain. Là, je me dis que si Sarko fonce trop, je me rappelle que Jospin n’a pas eu le courage de décider quoique que ce soit pendant 5 ans !

L’Europe 

Toujours Dédé :L’Europe a toujours progressé suite au crise.  Il est fédéraliste et partisan d’un gouvernement économique européen. Il est donc pour le droit de regard de la commission Européenne sur les budgets nationaux même si ses copains soc ne le sont pas tous. Bravo Dédé !

La réforme de la justice

Encore Dédé (là c’est normal, c’est son truc !). La commission d’Outreau, dont il était le président a proposé la collégialité de l’instruction, il est donc scandalisé par le projet de suppression du juge d’instruction. Il aime beaucoup travaillé avec Michel Alliot Marie, il détestait Rachida Dati : une petit intrigante !

La réforme des collectivités locales

MNB rale contre la suppression de la taxe professionnelle tout en admettant que la fiscalité locale est obsolète. Puis elle passe la parole à Dédé. Là il commence à monopoliser la parole Dédé !

Il nous explique donc le mode d’élections du futur conseiller territorial appelé à remplacer les conseillers régionaux et généraux dans les conseils régionaux et généraux. Il y avait une proposition d’introduire 20% d’élus à la proportionnelle mais elle a été abandonné. Le mode d’élections sera uninominal à 2 tours comme pour les conseillers généraux. L’UMP a abandonné l’abominable projet d’élections à un tour en s’apercevant que la gauche pouvait être majoritaire dès le premier tour.

Le nombre de conseiller pour l’Isère passerait de 58 à 40 environ. Ce qui ferait une moyenne de 25 à 30 000 habitants par élus. On risque donc de se voir imposer une circonscription sud Isère beaucoup plus large que le Trièves et incluant la Matheysine, le Beaumont etc. Sur ce coup là, je me demande s’il n’y a pas un peu d’affolement volontaire. Les territoires ruraux sont traditionnellement sur-représentés. Clelles a un conseiller général pour 1500 habitants quand certains cantons de Grenoble en compte au moins 10 fois plus. On peut donc penser que le Trièves, qui est l’un des 13 territoires de l’Isère, aurait au moins un élus pour ses 9500 habitants.

Il insiste sur la tache démesurée du futur conseiller territorial qui devra siéger à la fois à la région et au département et qui devra donc avoir entre 200 et 300 commissions dans les conseils d’administration des écoles, des maisons de retraites etc. Là, il faudra que Dédé nous explique comment il fait pour être à la fois président général de l’Isère et député. Pour ma part, je suis pour la suppression du département qui nous oterait une couche administrative inutile et obsolète.

Il est pour une révision cadastrale e la taxe d’habitation « au fil de l’eau ». On ne cherche pas à savoir s’il y a une nouvelle salle de bains mais on fait le point sur l’état des lieu au moment de la vente du bien. Pas con ! Il propose d’introduire une part de prise en compte des revenus sur cette taxe et pas seulement la valeur locative. Pas con non plus.

L’A51 : nous y voilà !

MNB : (tiens , je l’avais oublié) : elles est infinancable et pas rentable. Elle est pour un aménagement des 75 (pardon 1075) et 85. D’accord et j’ajouterais aménagement en commençant par les déviations de village et se terminant par les améliorations de chaussée, type voie de dépassement. Sinon la route devenant plus attractive entraînera une asphyxie encore plus importantes des communes traversées.

Ensuite petit débat interne entre Dédé, toujours en forme et Samuel Martin sur l’intercommunalité. Dédé est pour le maintien des compétences des communes en l’état alors que Samuel plaide pour une action renforcée des CDC. Finalement, il ne veut pas changer grand chose Dédé.

La fusion des 3 CDC du Trièves

Dédé, encore et toujours ! Il est pour la fusion à fond.

MNB nous explique que, vu le contexte des élections cantonales approchant en 2011, beaucoup pensent qu’il est urgent d’attendre. Sur le coup, je pousse une gueulante du fond de la salle. On nous a déjà tenu le même discours fin 2007 en expliquant qu’il y aurait de nouveaux élus municipaux en 2008. Puis il y aura les présidentielles de2012 et 2013 sera avant les municipales de 2014 et on repartira pour un tour. Dédé m’approuve.

Sainte Annette nous explique que le SAT va disparaître faute de financement, que va t’on faire de ses compétences, notamment en matière culturels ? On évoque la possibilité d’une fusion anticipée Clelles -Mens. Là dessus, le maire de Saint Michel les Portes devient tout rouge et menace de faire sécession vers Monestier. On parle aussi du risque de sécession du canton de Monestier vers Grenoble.

La polémique

Je termine par un petit tête à tête avec MNB. Je lui demande son point de vue sur son absence à l’émission de télégrenoble (voir : Débat de télégrenoble : la polémique).

Le cumul 

Je lui ai encore demandé ce qu’elle comptait faire de tous ses mandats.

Réponse : La salle en Beaumont étant une petite commune, la loi ne l’oblige pas à abandonner son mandat de maire, elle prendra sa décision après l’élection. Or je sais, en voyant mon collègue maire de Tréminis, que gérer une petite commune est déjà un boulot considérable.

Après la réunion je me suis aperçu qu’elle était encore présidente de la CDC de Corps. J’ai donc téléphoné à sa permanence (04 76 70 15 15) pour demander si elle comptait se maintenir là aussi. On m’a dit ne pas être au courant de sa décision. Là également, je vois l’agitation suscité par le poste de président de CDC chez notre ami Marcel.

Je pense que vouloir cumuler un poste de conseiller régional, de député, la gestion d’une commune et d’une CDC plus celle d’une petite entreprise est tout simplement délirant et inacceptable. Didier Migaud était un grand cumulard (député, maire de Seyssins, président de la métro) mais avait sans doute une capacité de travail et d’organisation hors du commun. N’est pas Didier Migaud qui veut… La loi permet encore ce genre de situation (les communes de moins de 3500 habitants et les intercommunalités ne sont pas comptés dans les 2 mandats autorisés). Il faut rappeler que le parti socialiste s’est prononcé contre le cumul des mandats ! C’est donc aux électeurs de se prononcer et de voter contre ceux qui s’obstinent dans de tels comportements.

radA4225Que dire ?

Dédé : il est brillant, a des idées presque centristes teintées d’un zeste d’immobilisme sur certains sujets. Beaucoup de neurones mais il lui en manque défitivement un : celui qui dit STOP. Dédé, quand on soutient une candidate, on est derrière elle et pas devant. Sinon on l’efface, on l’écrase, on l’a ridiculise ! Tu semblais être le candidat et elle la suppléante ! Ça peut passer pour le militant convaincu, c’est dévastateur pour le quidam qui vient se renseigner !

La candidate du coup, je l’ai peu entendu. Certainement sincère mais pas décoiffante. Un programme pas décoiffant non plus, pas grand chose sur l’écologie, ça sent le socialisme à l’ancienne.

Je ne voterai pas pour elle.




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces